Publi-reportage

Crédit Mutuel Paray-le-Monial

En Saône-et-Loire, le Gaec des Bien Vivants est connu. Il s’est installé dans le paysage de la production caprine, avec sérieux et succès. Alors quand Matthieu Hennion a rejoint l’exploitation en 2016, c’est tout naturellement que l’exploitation a fait appel au Crédit Mutuel.

Le Gaec des Bien Vivants à Champlecy, ce sont trois associés, trois amis d’enfance, Champenois d’origine et Charollais d’adoption : Cécile Jacob, Matthieu Hennion et Etienne Cacheux. Trois jeunes « pleins de projets, unis autour des mêmes valeurs et de la même passion pour ce métier d’éleveur caprin et de producteurs de fromages fermiers ». Si les trois associés se partagent les responsabilités, ils ont à cœur de travailler toutes les étapes de la production, de la fourche à la fourchette. « C’est pourquoi nous sommes tous trois formés aux différentes facettes du métier de chevrier-fromager : l’élevage des chèvres, la transformation du lait en fromages, la commercialisation de ces derniers produits et la gestion de notre société, le Gaec ».

Impliqués et attentifs

Attentifs à la bonne gestion de l’exploitation, c’est vers le Crédit Mutuel que Cécile Jacob et Etienne Cacheux, mais aussi Matthieu Hennion se sont tournés pour étudier début 2016 l’installation de ce dernier.

« Ce projet d’installation m’a tout de suite séduit », se rappelle pour sa part Aurélien Crochet, leur conseiller au Crédit Mutuel de Paray-le-Monial, lequel met en avant « le dynamisme de ces trois jeunes et leur sérieux », mais aussi « leur volonté de sortir des sentiers battus par la diversité des productions et les modes de commercialisation ». De fait, le projet d’installation porte sur le développement de la diversification avec la vente de viande de cabri, le développement du tourisme et de l’accueil à la ferme. « Des activités complémentaires et qui confortent notre ambition d’être au contact de nos clients et de leur montrer de A à Z comment nous produisons ».

L’approche des trois futurs associés, leur volonté d’ouverture et de transparence aux consommateurs séduisent également Aurélien Crochet tout comme leur personnalité.

« Nous avons apprécié la relation de confiance et la proximité du conseiller du Crédit Mutuel », notent de leur côté les trois associés du Gaec, qui mettent en avant la souplesse et l’adaptabilité dont la banque et son conseiller ont fait preuve en préparant le plan de financement de l’installation, ainsi que la réactivité, le suivi de la relation. Bref, « l’implication de notre conseiller dans notre projet ».

Et parce que, pour eux, « la convivialité et le partage, ça n’est pas qu’au travail ! », les associés du Gaec des Bien Vivants se disent aujourd’hui « bien entourés : familles, amis, voisins », eux qui sont par ailleurs aussi engagés localement, aussi bien au niveau professionnel que personnel. Une installation et une réussite portées mutuellement et naturellement par le Crédit Mutuel.

Publi-rédactionnel