• En Champagne, la coiffe intelligente en test avant sa montée en puissance

    Une trentaine de vignerons de Champagne testent la coiffe intelligente, Cloé, qui tracera la bouteille et traquera la contrefaçon, avant sa montée en puissance prévue dès l’été 2018, a indiqué le Syndicat général des vignerons de Champagne (SGV) le 27 mars. Cet outil technologique mis au point par le SGV et le leader de la protection des marques Advanced Track and Trace (ATT) apportera au vigneron la garantie « que la bouteille n’est pas une contrefaçon, qu’elle n’est ni volée ni issue de la fraude, et que c’est une authentique bouteille de champagne issue de son exploitation », a précisé Catherine Chamourin, chargée d’études et de projets au SGV.

  • Le Cru Viré-Clessé fête ses 20 ans les 14 et 15 avril

    L’appellation Viré-Clessé fête ses 20 ans le samedi 14 et dimanche 15 avril 2018 de 10h à 18h. Pour l’occasion les vignerons et caves coopératives se rassemblent dans les villages de Viré et de Clessé, en deux pôles d’animations, pour faire déguster les vins du Cru.

  • Les Lundis de l’école des vins : Une première à Mâcon le 23 avril !

    Pour la première fois à Mâcon, le 23 avril, la formation « Les Lundis de l’Ecole des Vins » débarque à la Maison Mâconnaise des vins Mâcon. Cette formation est offerte par le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) aux professionnels du vin, de l’hôtellerie-restauration ou du tourisme en Bourgogne. Elle donne à ceux qui débutent dans le milieu du vin des clés de compréhension sur les vins de Bourgogne et leur dégustation.

  • Les vignerons de Champagne s'inquiètent du recul du marché intérieur

    Les vignerons de Champagne se disent préoccupés par l’érosion du marché intérieur français depuis dix ans. Or, le marché national est leur principal marché : celui-ci représente 57 % de leurs débouchés selon les chiffres de la consommation de champagne par les Français en 2017, diffusés le 27 mars par Syndicat des vignerons de la Champagne (SGV).

  • Des nouveaux à la Distinction Saint-Vincent des vins Mâcon

    Le 29 mars pour la première fois, la distinction Saint-Vincent des vins Mâcon se tenait au château d’Hurigny, en lieu et place de la Maison mâconnaise des vins à Mâcon. Bien que nécessitant plus de mise en place et de rangement, la dégustation - et le repas s’en suivant - se sont parfaitement déroulés. L’Union des producteurs de vins Mâcon a ainsi montré toute son expérience pour organiser des dégustations festives. Une sorte de répétition avant les Mâcon Wine Notes ? les 25 et 26 mai prochain.

  • Les meilleurs vins honorés par le public au concours des Vignerons indépendants

    Chaque année, la Confédération des vignerons indépendants organise à Paris un grand concours de dégustation des vins. Signe particulier, ce sont les consommateurs qui composent les jurys. Une nouvelle fois, les Vignerons indépendants de Saône-et-Loire ont souhaité mettre en avant les « jeunes ».

  • Au Vinipôle Sud Bourgogne à Davayé, les vignerons se demandent s'il faut écouter la demande sociétale ?

    Le 28 mars à Davayé, le pôle de compétence pour la viticulture durable, le Vinipôle Sud Bourgogne invitaient la viticulture à se questionner autour de « la demande sociétale ». Faut-il l’écouter et changer ses pratiques ? Vignerons, techniciens, maire, sociologue… ont apporté leur point de vue. Un mot d’ordre a été trouvé : ne jamais rompre la discussion. Surtout que la filière Bourguignonne a des progrès à faire valoir.

     

  • Le cru Viré-Clessé s'apprête à fêter ses 20 ans les 14 et 15 avril

    Les 14 et 15 avril, le cru Viré-Clessé s'apprête à fêter les vingt ans de sa classification (INAO) en appellation AOC communale. Pour l’occasion, deux pôles d’animations au cœur des villages de Viré et de Clessé permettront de prendre conscience de la richesse de tous les vins de l'appellation. Avec ses nombreux lieux-dits et climats et ses cuvées de qualité, les nombreux visiteurs pourront en plus se délecter de mets. Et le tout en musique pour une ambiance toujours aussi festive.

  • La Saison 2018 du Caveau DiVin à Mercurey se présente sous de bons auspices

    Le 21 mars, le Caveau DiVin à Mercurey lançait sa "saison 2018". Cet outil de promotion de l’ODG met en avant les vins de l’appellation. En s’appuyant sur de nombreux « partenariats », les vignerons entendent dépasser les 5.000 visites annuelles, déjà réalisées. Mercurey souhaite ainsi rester « précurseur » d’idées innovantes et entraîner avec lui, les autres crus de la Côte chalonnaise, pour un développement toujours plus « en réseau ».

  • La Cave de Lugny est toujours aussi performante

    La Cave de Lugny a beau avoir 90 ans, ses vignerons n’en finissent plus d’améliorer ses performances. Avec un chiffre d’affaires de 35,6 millions d’€ lors de l’exercice 2016-2017, la montée en gamme est avérée. Nouvelles cuvées, nouvelles segmentations, nouveaux outils (chais, caveau…), la dynamique n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

  • Les Grands crus au firmament lors de la soirée des Grandes Maisons et des Grands crus

    Il n’y a pas à dire, l’événement "Grandes Maisons et Grands Crus" organisé en soirée officielle des Grands jours de Bourgogne a encore fait briller les yeux des journalistes du monde du vin. Se tenant pour la première fois à la Maison Albert Bichot à Nuits-Saint-Georges, un vent de fraîcheur a su remporter l'enthousiasme général, comme le millésime 2015.

  • Bordeaux puisera dans ses stocks pour ne pas perdre ses marchés

    Malgré la vendange 2017 historiquement basse (inédite depuis 1991), le vignoble de Bordeaux n’entend pas faiblir sur la commercialisation, a indiqué Allan Sichel, président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), dans sa conférence de presse annuelle tenue à Paris le 13 mars. Pour éviter la panne et ne pas perdre ses marchés, il puisera dans ses stocks, d’une part, d’autant plus que l’exportation reprend, et il ne proposera plus de bouteilles à moins de 3 euros d’autre part.

Services

Recevoir la newsletter