• Saint-Véran motivé comme jamais pour sa Saint Vincent tournante 2018

    La soirée du 28 juin au château de Chasselas restera dans les mémoires des producteurs du cru Saint-Véran. Sous un bel orage (sans dégât), le chanteur Michael Jones et son bassiste, Tof, ont électrisé de bonheur : vignerons, familles, amis, sponsors, officiels et surtout bénévoles, véritables chevilles ouvrières de cette Saint Vincent tournante 2018. Histoire donc de motiver tout le monde dans la dernière ligne droite menant aux 27-28 janvier prochains à Prissé. En présentant l’affiche officielle, les organisateurs ont aussi rappelé que cette fête vineuse sera placée sous le signe de la solidarité et du développement durable.

     

  • Face au Brexit, Londres prépare ses arrières

    À l’ordre du jour du sommet européen des 22 et 23 juin, y compris lors d’un échange de vues à vingt-sept, les pourparlers sur le Brexit ont été lancés le 19 juin à Bruxelles par Michel Barnier, négociateur en chef de l’Union Européenne (ancien Ministre de l'Agriculture française), et David Davis, le secrétaire d’État britannique à la sortie de l’Union. « Nous allons quitter le marché unique et l’union douanière », a affirmé ce dernier. L’ex-ministre et commissaire européen français a tenté de son côté de convaincre son interlocuteur de parler d'abord du divorce avant d'évoquer les futures relations, commerciales notamment, entre les deux parties. 

     

  • Tous les vins auront droit de "Cité" à la Maison mâconnaise des vins

    La Maison mâconnaise des vins a tenu son assemblée générale ce 27 juin. Il a été voté l’ouverture du caveau de ventes à tous les producteurs de Saône-et-Loire. Coopératives, caves particulières mais également vins de la Côte chalonnaise et du Couchois ainsi que les appellations beaujolaises produites dans le département se retrouveront ainsi réunis. L’objectif étant de faire la promotion des appellations, mais aussi de préparer l’ouverture de la prochaine Cité des vins de Bourgogne à Mâcon, normalement prévue à l’été 2020.

  • Remettons les pendules à l’heure !

    Le 21 juin, le préfet de Saône-et-Loire a visité une ferme d’élevage à Donzy-le-Pertuis à l’invitation de la FDSEA et des JA de Saône-et-Loire. Avec la chambre d’Agriculture, la profession a ainsi fait un point précis sur la révision des Zones défavorisées simples (ZDS) puis, plus largement, sur l’actualité de l’agriculture et de la viticulture. Pac, MAEC, prairies sensibles, Natura 2000… Entre élevage et viticulture, il me faut remettre certaines pendules à l’heure.

  • Le Brexit en débat à Vinexpo

    Alors que les discussions sur le Brexit entre l’UE et le Royaume-Uni démarrent, les acteurs du commerce des vins et spiritueux des deux côtés de la Manche demandent deux choses : un délai d’au moins cinq ans avant de "basculer" dans le nouveau système et, surtout, de la clarté pendant la transition afin de maintenir le flux d’échanges.

     

  • Fort de son IGP, le Brillat-Savarin s'associe au Crémant de Bourgogne

    Avec pour fil conducteur, l’obtention du label IGP en janvier dernier, l’assemblée générale du Groupement de promotion du Brillat-Savarin s’est tenue à Chablis, en présence du directeur de l’Union des producteurs de crémant de Bourgogne, Pierre du Couëdic, venu présenter la mise en avant de l’accord entre les deux produits phare bourguignons.

     

  • Vins mâcon : Mâcon love London

    Le 12 juin dernier à Londres, l’Union des producteurs de vins Mâcon (UPVM) et le BIVB - avec des financements de Sopexa également – organisaient un « pop-up event Mâcon + nom de village ». L’objectif étant de rappeler que Royaume-Uni et vins Mâcon sont fait pour travailler ensemble.

  • Vin : les investissements de prévention des risques climatiques à l’étude

    Au conseil spécialisé viticole de FranceAgriMer du 13 juin, il a été décidé de lancer une réflexion sur les investissements des viticulteurs dans des outils techniques de prévention des risques climatiques. Ces investissements pourraient bénéficier de soutiens, a indiqué Anne Haller, déléguée des filières viticole et cidricole à FranceAgriMer. Le sujet est à l’étude au conseil spécialisé viticole. Pour la filière viticole, tous les moyens doivent être investis pour atténuer les effets négatifs des aléas climatiques sur la production : le matériel technique, les retenues d’eau, le VCI (volume complémentaire individuel, une réserve constituée les années d’abondante vendange pour compenser les années de maigre vendange), l’assurance récolte.

  • Consommation de vin : après la Chine, des pays du Sud se profilent

    L’analyste londonien International Wine and Spirit Research (IWSR - Recherche internationale sur les vins et spiritueux), a publié une étude, dans la perspective du Vinexpo de Bordeaux qui se tiendra du 18 au 20 juin. Il souligne l'essor de la consommation de vin dans de nombreux pays du Sud. Ces derniers soutiendront ce dynamisme dans les décennies qui viennent.

  • Viticulture : L’assurance récolte gagne du terrain

    Le conseil viticole de FranceAgriMer a été informé de la hausse de la couverture du vignoble français, alors que le vignoble français a encore été frappé cette année par de nombreux épisodes de gel et de grêle.

  • Forum Vin & Numérique à Dijon : les Winetech se regroupent en Bourgogne

    Le 2 juin dernier à Dijon s’est tenu le premier Forum Vin & Numérique. Cet événement inédit dans notre région, a notamment réunit des start-ups, des chercheurs et des institutions dont le vin et le numérique sont au cœur de leurs activités. Pour eux, les objectifs étaient multiples : se faire connaître aux yeux de la profession, des financeurs ou du grand public. Une occasion aussi pour se rencontrer IRL, en vrai, alors qu’ils se côtoient habituellement sur le web. Des projets en communs pourraient ainsi voir le jour ensuite.

  • Château Pontus de Tyard à Bissy-sur-Fley : Les vignes résistantes revivent

    Les 9 et 10 juin à Bissy-sur-Fley, l’association Renaissance du Château Pontus de Tyard organisait les sixième "Journées biodiversité et patrimoine viticoles" avec, en plus, une journée découverte de la Côte chalonnaise ouverte au grand public le dimanche. Cette année, le thème était précisément "Vigne d’hier et de demain". Et de Pasteur à la biologie moléculaire, les vignes résistantes aux maladies cryptogamique ou du bois conjuguent passé et avenir.

     

  • Œnologie : Le Labo 210 devient Vinéal

    Depuis le 11 mai, le Laboratoire 210 est devenu Vinéal. Un changement d’identité qui s’inscrit dans la continuité du dynamisme de l’activité.

  • La belle sélection 2017 de la Cave de Prestige du BIVB

    Le 9 juin à Beaune, l’interprofession des vins de Bourgogne organisait une dégustation des vins sélectionnés pour sa Cave de Prestige. Le BIVB en a profité pour remettre les diplômes aux producteurs : vignerons, caves et maisons de vins de Bourgogne. Pour cette 23e sélection, la Saône-et-Loire a une nouvelle fois brillé. Le BIVB achètera environ 14.000 de ces bouteilles qui lui serviront à l'occasion de ses multiples actions de promotion en France et à l'export.

     

  • CFPPA Davayé : Une formation à la dégustation qui a fait des heureux....

    Le CFPPA de Davayé dispense des formations pour adultes dans les domaines de la viticulture et de l’œnologie, dans le domaine de l'exploitation caprine, etc... Ce centre de formation propose aussi des formations courtes en dégustation. Le premier stage organisé cette année à eu lieu sur deux jours, un vendredi et un samedi.

Services

Recevoir la newsletter