• Manichéisme de nos sociétés

    Le manichéisme est, dans sa définition contemporaine, une attitude consistant à simplifier les rapports du monde pour les ramener à une opposition entre le bien et le mal. Pour de nombreux sujets, le monde agricole souffre du regard manichéen que porte la société sur ses pratiques. L’actualité de la semaine est riche en illustrations.

  • Innovation : La ferme 3.0 préfigure l’agriculture de demain

    La Ferme 3.0 est un pari ambitieux : transformer une exploitation en laboratoire expérimental sans porter atteinte à sa capacité de production, gage de sa survie économique. Le 8 juin dernier, Daniel Roguet, président du projet et de la Chambre d’agriculture de la Somme, a ouvert les portes du site, concentrant ambitions, OAD (outils d’aides à la décision) et expérimentations.

  • Publication d’une liste de végétaux attractifs pour les pollinisateurs

    Une liste de 200 plantes attractives pour les pollinisateurs vient d’être publiée, à destination de tous les acteurs qui souhaitent participer à la protection des abeilles. Disponible sur le site internet de FranceAgriMer, cette liste veut être un « outil d’aide au choix des espèces à implanter ».

     

  • Innovation : Les startups aux côtés des agriculteurs

    Le 1er juin dernier, l’espace de co-working et accélérateur de startups Numa a accueilli le LFDay organisé par La ferme digitale. A cette occasion, la table ronde « Accelerator », animée par Isabelle Goudchaux, consultante et experte de la dynamique Agtech, s’est penchée sur l’apport de l’intelligence collective en agriculture.

  • Les pouvoirs publics face à l’épineuse définition de « l’agriculture durable »

    Le 29 mai, l’ouverture de la Semaine du développement durable à Paris par Nicolas Hulot était l’occasion de faire un point sur les 17 Objectifs du développement durable (ODD) à horizon 2030 adoptés par l’ONU en mars. En France, les pouvoirs publics sont face à l’épineuse définition de « l’agriculture durable », un des objectifs à atteindre.

  • Aides Pac : dégradation des conditions de travail des agents des DDT

    Dans un contexte de retards de versements des aides Pac, un audit conduit par un cabinet de conseil privé met en évidence « une situation dégradée » des conditions de travail dans les services d’économie agricole des DDT, en charge de la mise en œuvre de la Pac. L’enquête a été menée à la demande des syndicats, qui s’inquiètent de situations d’épuisement et pointent du doigt des logiciels inefficaces et une gestion « budgétaire » des salariés vacataires. Le ministère de l’Agriculture met en avant un « plan d’accompagnement » lancé en 2016, et assure que l’ASP a fait de l’amélioration des logiciels sa priorité pour 2017. L'austérité budgétaire et la suppression de postes de fonctionnaires se font clairement ressentir...

  • L’artificialisation des terres reprend, la FNSafer sonne l’alarme

    L’artificialisation des terres agricoles repart à la hausse, avalant 50 000 à 60 000 hectares par an, a indiqué le 30 mai la Fédération nationale des Safer (FNSafer). Le foncier n’étant pas une ressource renouvelable, un monde durable exige l’arrêt de l’imperméabilisation des territoires, plaide la fédération des Safer.

  • Vitrine des instituts techniques : six projets récompensés par Ita’innov

    Un jury d’experts issus de la recherche, du monde économique et de la société civile a récompensé, le 1er juin, six projets lors de la 2e édition des trophées Ita’innov, les trophées des instituts techniques agricoles (Ita). L’objectif est de montrer aux filières l'intérêt des solutions techniques et que les instituts techniques sont le relais des scientifiques pour diffuser la recherche.

  • La lutte contre les nuisibles est une réalité agricole

    En tête des lieux les plus exposés au risque de nuisibles, les exploitations agricoles représentent plus d’un quart des interventions en 2015, 26,2 % très précisément selon les chiffres de la Chambre syndicale des industries de désinfection, désinsectisation et dératisation. En France, plusieurs indicateurs montrent l’urgence de la situation. Exemple de nuisible, le frelon asiatique. Ce tueur d’abeille est présent dans plusieurs pays européens en 2017 (Portugal, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Belgique, Angleterre, Ecosse...). La France est considérée comme le pays le plus infesté au sein de l’Europe, avec 75 % du territoire concernés.

     

Services

Recevoir la newsletter