• Contrôles : Un avertissement à la place d’une amende

    Depuis bientôt deux ans, le directeur de la Direccte pouvait prononcer, sur rapport de l’inspection du travail et sous réserve de l’absence de poursuites pénales, une amende administrative d’un montant de 2.000 €, en cas de manquement établi de l’employeur.

  • Colza Lutte contre le charançon du bourgeon terminal : anticiper, observer et réagir

    Le charançon du bourgeon terminal adulte est discret et sa présence ne peut être détectée dans les parcelles que dans des pièges (cuvettes jaunes en haut de la végétation). Les dégâts des larves des charançons du bourgeon terminal ne sont généralement visibles qu’après la reprise de végétation à un moment où il n’y a plus aucune possibilité de lutte. La lutte vise donc les adultes de façon à les détruire avant la ponte. La nuisibilité des larves est moindre sur des colzas développés et poussants.

  • Un bon moyen de valoriser ses haies

    Faire d’une contrainte un atout. Tel était l’objectif de la démonstration de matériel qui s’est déroulée le 28 septembre dernier à La Guiche. Une excellente opportunité de prouver l’intérêt de valoriser son bois, notamment sous forme de plaquettes pour litières animales.

  • Le strip-till s’implante dans le Morvan

    Au nord de la Saône-et-Loire, deux éleveurs allaitants ont testé la technique du strip-till pour l’implantation de leur maïs. Economie, gain de temps, bénéfique pour l’environnement : le strip-till aurait plus d’un atout dans les régions herbagères.

     

  • Sècheresse : Manque de fourrages et pailles, quelles ressources alternatives aujourd’hui en Saône et Loire ?

    Le prix des fourrages et pailles est en constante augmentation. Les pailles des cultures de printemps et les récoltes des rares cultures intermédiaires peuvent être une ressource intéressante à  ne pas négliger. Retour sur l'utilisation des cannes de maïs grain ou l'utilisation des cultures intermédiaires avec les services de la chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire.

  • Apprentissage, formation, chômage... : ce que dit la loi sur l'avenir professionnel

    Limite d'âge de la formation en apprentissage repoussée, réforme du compte personnel de formation (CPF), droits au chômage revus... La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel publiée au Journal officiel du 6 septembre 2018 apporte un certain nombre de modifications notamment en matière d'apprentissage, de formation professionnelle ou encore de droits au chômage.

  • Démarches administratives : Attention aux faux sites administratifs et aux arnaques en ligne !

    Demande d'extrait d'acte de naissance ou de casier judiciaire, carte grise, nombre de points restant sur votre permis de conduire... La plupart des démarches administratives peuvent se faire gratuitement en ligne sur les sites officiels de l'administration française. Il existe néanmoins des sites privés, souvent payants qui proposent de vous aider. Attention, il peut s'agir d'arnaques rappelle la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

  • L’Emploi partagé, une solution pour votre exploitation

    Les FDSEA - avec les organisations agricoles - encouragent depuis plusieurs années la mise en place des groupements d’employeurs départementaux. Ces derniers apportent une réponse opérationnelle aux problèmes de main-d’œuvre sur les exploitations agricoles. À la demande des responsables emploi de chaque département et des présidents des groupements d’employeurs départementaux, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir leur développement.

  • Face à la sécheresse, quelles alternatives pour le cheptel allaitant et le cheptel laitier et la conduite du pâturage ?

    C'est le paradoxe de 2018, alors que la sécheresse touche une grande partie de la France et du département en cet été, 2018 est pourtant une année comptabilisant une pluviométrie relativement élevée au total. Face à cette sécheresse, quelles alternatives pour le cheptel allaitant et le cheptel laitier et la conduite du pâturage ? Elements de réponses avec les différents services de la chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire et de la région.

  • Droit à l'erreur : publication de la loi

    La loi n° 2018-727 du 10 août 2018 pour un Etat au service d’une société de confiance - dite également « Loi Essoc » - a été publiée au Journal Officiel (JO) du 11 août dernier. Ce texte a fait l’objet de plusieurs mois de débats parlementaires, d’un échec de commission mixte paritaire et de plusieurs centaines d’amendements. Composé de quarante articles lors de son passage en Conseil des Ministres le 27 novembre 2017, il en contient désormais soixante-quatorze. La profession agricole a fait le point et se félicite notamment de huit avancées pour le secteur de l'agriculture.

  • A Vincelles, Christophe Petit a transformé une contrainte en atout!

    Sur son exploitation typiquement bressanne, Christophe Petit a choisi de s’engager dans un plan de gestion bocager. De contraignantes à entretenir, ses haies hautes sont devenues à la fois une source de bois énergie, un atout environnemental et un plus paysager.

  • Quel est l'indice national des fermages ?

    Pour 2018, l’indice national des fermages, qui détermine le loyer des terres nues et des bâtiments d’exploitation agricole, est établi à 103,05, contre 106,28 en 2017 (l’année 2009 constituant la base 100).

  • Droit à l'erreur : ce qui change pour les entreprises

    Proposer "une administration de conseil et de service", c'est l'objectif visé par la loi sur un État au service d'une société de confiance. Publié au « Journaux officiels » le 11 août dernier, le texte prévoit le droit à la régularisation en cas d'erreur. Ainsi, une personne physique ou morale de bonne foi ayant commis une erreur pour la 1re fois ne sera pas sanctionnée. En cas de contestation, c'est à l'administration de prouver la mauvaise foi ou la fraude de l'usager.

Services

Recevoir la newsletter

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement