• S’affranchir des phytos grâce au partage d’expérience

    La loi, autant que la pression sociétale, conduit le monde agricole à véritablement se remettre en question quant aux produits phytosanitaires. Et les agriculteurs répondent présents lorsqu’il s’agit de réfléchir à de nouvelles méthodes culturales permettant de réduire leur consommation. Il en est ainsi des agriculteurs qui se sont retrouvés lundi 11 mars du côté de Saint-Pierre-le-Vieux à l’appel des JA Bourgogne France-Comté.

  • La cession d'un bail rural en détails avec le service juridique de la FDSEA de Saône-et-Loire

    La cession de bail a pour effet de transférer à un tiers le droit personnel du preneur sur le bien loué. Elle est en principe interdite, au même titre que la sous-location (article L. 411-35 du Code rural) et cette prohibition légale à un caractère d'ordre public. Le preneur a cependant la faculté, sous certaines conditions, de céder son bail à son conjoint ou son descendant. La loi lui permet aussi d'associer un descendant à son bail en qualité de copreneur. La cession des baux est un élément primordial et indispensable à la bonne transmission d’une exploitation agricole ou viticole. Le point sur le régime de la cession du bail et les précautions à prendre.

  • Le dossier médical partagé (DMP) : qu'est-ce que c'est ?

    Le dossier médical partagé (DMP) est un carnet de santé numérique gratuit, confidentiel et sécurisé qui conserve vos informations de santé (traitements, résultats d'examens, pathologies, allergies...) afin de les partager avec les professionnels de santé de votre choix pour améliorer votre prise en charge, particulièrement en cas d'urgence. Mais à qui s'adresse-t-il ? Comment peut-on créer un DMP ? Son accès est-il entièrement sécurisé ?

  • FOAD une formation ouverte et à distance pour décrocher un BTSA Aménagements Paysagers

    Lorsque l’on a une vie professionnelle et personnelle très chargée, pas facile de se libérer du temps pour se former. Pour pallier cette difficulté, une nouvelle Formation ouverte et à distance (FOAD), sur le web donc, permet de se former en  ligne même dans le domaine de l’aménagement paysager et ainsi préparer un BTSA.

  • Quels travaux confier ou ne pas confier aux apprentis ?

    Le contrat d’apprentissage est un contrat particulier qui répond à des règles précises notamment en matière d’hygiène et de sécurité. Même si l’apprenti est considéré comme un salarié à part entière, une règlementation spécifique trouve à s’appliquer, principalement lorsque l’apprenti est mineur. Ainsi, le maître d’apprentissage est tenu d’assurer une formation pratique conforme aux compétences attendues par le diplôme préparé tout en confiant à l’apprenti des tâches qui ne sont pas dangereuses pour sa santé ou sa sécurité. Le point avec le service Emploi et Paie de la FDSEA de Saône-et-Loire.

  • Une communauté fédérée regroupant plus de 360.000 salariés agricoles !

    Envoyée pour la première fois en janvier 2014, la carte Campagne célèbre cette année ses six ans ! Depuis sa création, ce dispositif réunit les salariés agricoles au sein d’une même communauté, inédite et fédératrice. Loisirs, vacances, bien-être, sortie, vie quotidienne... des centaines d’avantages à retrouver toute l’année sur le site internet dédié : www.carte-campagne.fr.

  • Mode d'emploi pour l'aide exceptionnelle sécheresse de la Région et des Conseils départementaux de Bourgogne Franche-Comté

    Comme prévu, l’aide sécheresse de la Région est opérationnelle depuis le 15 décembre. Sauf, peut-être, le courrier qui devait être envoyé directement  aux éleveurs... La raison ? Ce dernier a pris un peu de retard pour avoir l’accord de toutes les collectivités. Il sera donc transmis un peu plus tard. Néanmoins les agricultrices et les agriculteurs peuvent dès maintenant faire la demande de subvention en tenant compte des instructions suivantes. Explications par la FRSEA Bourgogne Franche-Comté.

  • Ménages aux revenus modestes : les nouveaux montants du chèque énergie

    À partir du 1er janvier 2019, le chèque énergie est ouvert aux ménages dont le revenu fiscal de référence (RFR) par unité de consommation (une personne constitue 1 unité, la deuxième 0,5 et chaque personne supplémentaire 0,3) est inférieur à 10.700 € (contre 7.700 € auparavant).

  • L’importance de la contention en élevage bovin

    En élevage, un accident sur deux implique l’animal. Coups de pied, coups de tête, bousculades, écrasements, la proximité avec les animaux n’est pas sans risque. Mais il existe des solutions pour limiter ces accidents aux conséquences parfois dramatiques. C’était le but d’une matinée d’échanges et de démonstrations de pratiques, chez Bernard Contant, éleveur.

  • Tassement des prairies : existe-t-il des solutions ?

    Pour évaluer la pertinence et l’impact d’outils de fissurations mécaniques sur sols compactés et plus précisément sur la flore des prairies, un suivi et des essais ont été mis en place dès l’automne 2015 puis 2016 et 2017 sur différents sites du Doubs et du Jura. Même si le programme n’est pas terminé et que les suivis se poursuivent, on peut d’ores-et-déjà avancer quelques résultats et témoignages d’agriculteurs.

  • Accompagner les jeunes chefs d’entreprises agricoles

    Débuter dans un métier n’est jamais chose aisée. Ce qu’a parfaitement compris Groupama Rhône-Alpes Auvergne qui, cette année encore, va accompagner 93 nouveaux exploitants agricoles en Saône-et-Loire.

  • En matière de démarches en ligne, besoin d'un droit à une alternative papier ou humaine

    Dans une décision publiée le 20 septembre 2018, le Défenseur des droits interpelle le gouvernement sur les nombreuses difficultés engendrées par la dématérialisation des demandes de permis de conduire et de certificat d’immatriculation (ex-carte grise). Plus globalement, le Défenseur des droits s’inquiète du plan gouvernemental visant à dématérialiser l’ensemble des démarches administratives d’ici 2022 au regard du principe d’égalité devant le service public.

  • Apprendre à se reprogrammer sur la taille des pieds de vigne

    Depuis cinq ans, les chambres d’agriculture de Saône-et-Loire et de Bourgogne Franche-Comté proposent des formations – également dispensées dans le Rhône - sur plusieurs techniques de taille des pieds de vigne dites « non mutilantes » ou « non traumatisantes ». Signe que l’inquiétude est grande autour des questions de mortalité et dépérissement des ceps, des centaines de professionnels se forment ainsi chaque année. Les vignerons n’hésitant pas à revenir pour se perfectionner car outre les bons gestes à apprendre, il faut avant se débarrasser de certains vieux réflexes. Pas facile.

  • Comment nourrir son troupeau en période de sécheresse ?

    La chambre d’agriculture a organisé plusieurs réunions à destination des éleveurs du département pour tenter d’apporter des solutions face à la situation de sécheresse. Comment nourrir son troupeau, vers quel fourrage se tourner, comment gérer la prochaine campagne ? Trois des quatre réunions prévues se sont déroulées la semaine dernière, retour sur celle ayant eu lieu à la ferme expérimentale de Jalogny.

  • Pour l'alimentation hivernale, savoir prendre ce que la nature donne…

    Cet hiver, nombre d’éleveurs seront obligés de réviser leur plan d’alimentation suite aux conséquences de la sécheresse. Quelle que soit les solutions choisies, il faudra couvrir les besoins des différentes catégories d’animaux et préserver les vêlages, les veaux et la reproduction. Avec un dérèglement climatique qui déjoue chaque année les prévisions de récolte, les éleveurs vont devoir faire preuve sans cesse d’innovation et de réactivité pour caler les rations avec des matières premières inattendues. Cette nouvelle sécheresse incite aussi à réfléchir à de nouvelles solutions fourragères. Et finalement, tout cela conforte l’idée qu’il faut rendre plus autonome les exploitations et plus productives les surfaces. En cela, le témoignage de Christian Terrier à Beaubery fait réfléchir. Sur des terrains superficiels et séchants, l’agriculteur fait jouer tous les leviers de l’autonomie en diversifiant les cultures et en recourant aux méteils, dérobées, etc… Prendre tout ce que les surfaces peuvent donner quand les conditions le permettent. Faire des stocks de fourrages et de protéines. Pour in fine avoir des animaux en meilleure santé.

     

  • Réussir son implantation de pois d’hiver

    L’implantation est un levier majeur pour définir la densité du futur peuplement, première composante de rendement de sa culture, mais également pour limiter la sensibilité au gel et préparer l’action des herbicides. Lors de de la campagne précédente, les parcelles les mieux implantés ont permis de produire les meilleurs rendements.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter