• L’Emploi partagé, une solution pour votre exploitation

    Les FDSEA - avec les organisations agricoles - encouragent depuis plusieurs années la mise en place des groupements d’employeurs départementaux. Ces derniers apportent une réponse opérationnelle aux problèmes de main-d’œuvre sur les exploitations agricoles. À la demande des responsables emploi de chaque département et des présidents des groupements d’employeurs départementaux, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir leur développement.

  • Face à la sécheresse, quelles alternatives pour le cheptel allaitant et le cheptel laitier et la conduite du pâturage ?

    C'est le paradoxe de 2018, alors que la sécheresse touche une grande partie de la France et du département en cet été, 2018 est pourtant une année comptabilisant une pluviométrie relativement élevée au total. Face à cette sécheresse, quelles alternatives pour le cheptel allaitant et le cheptel laitier et la conduite du pâturage ? Elements de réponses avec les différents services de la chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire et de la région.

  • Droit à l'erreur : publication de la loi

    La loi n° 2018-727 du 10 août 2018 pour un Etat au service d’une société de confiance - dite également « Loi Essoc » - a été publiée au Journal Officiel (JO) du 11 août dernier. Ce texte a fait l’objet de plusieurs mois de débats parlementaires, d’un échec de commission mixte paritaire et de plusieurs centaines d’amendements. Composé de quarante articles lors de son passage en Conseil des Ministres le 27 novembre 2017, il en contient désormais soixante-quatorze. La profession agricole a fait le point et se félicite notamment de huit avancées pour le secteur de l'agriculture.

  • A Vincelles, Christophe Petit a transformé une contrainte en atout!

    Sur son exploitation typiquement bressanne, Christophe Petit a choisi de s’engager dans un plan de gestion bocager. De contraignantes à entretenir, ses haies hautes sont devenues à la fois une source de bois énergie, un atout environnemental et un plus paysager.

  • Quel est l'indice national des fermages ?

    Pour 2018, l’indice national des fermages, qui détermine le loyer des terres nues et des bâtiments d’exploitation agricole, est établi à 103,05, contre 106,28 en 2017 (l’année 2009 constituant la base 100).

  • Droit à l'erreur : ce qui change pour les entreprises

    Proposer "une administration de conseil et de service", c'est l'objectif visé par la loi sur un État au service d'une société de confiance. Publié au « Journaux officiels » le 11 août dernier, le texte prévoit le droit à la régularisation en cas d'erreur. Ainsi, une personne physique ou morale de bonne foi ayant commis une erreur pour la 1re fois ne sera pas sanctionnée. En cas de contestation, c'est à l'administration de prouver la mauvaise foi ou la fraude de l'usager.

  • Mon établissements recevant du public, dois je avoir un Registre public d’accessibilité

    Depuis le 1er janvier 2015, les établissements recevant du public (ERP) doivent être accessibles aux personnes handicapées et à mobilité réduite. Pour être en conformité, le propriétaire devait envoyer une attestation d’accessibilité au Préfet du département et à la commission pour l’accessibilité de la commune où est implanté l’établissement sauf dérogation accordée et acceptée par une commission départementale consultative.

  • Des changements importants à venir concernant les DAI et pertes et manquants

    Le 24 juillet à Mâcon et à Saint-Désert, lors de leurs interventions en réunions Registres de cave Joël Cornu et Armelle Gautheron, de la DRDDI Bourgogne (Douanes) ont présenté les évolutions à venir concernant la DAI et les pertes et manquants. Voici les éléments à retenir selon l’Union viticole de Saône-et-Loire.

  • Blé tendre : quelles variétés semer à l’automne prochain ? selon Arvalis

    Avec près de 400.000 ha, la Bourgogne Franche-Comté reste une grande région productrice de blé tendre d’hiver avec des débouchés majoritairement meuniers. En revanche, compte tenu de conditions agro-climatiques difficiles et récurrentes, les rendements restent à un niveau modeste, inférieur à celui de la moyenne française.Mais alors, quelles variétés semer à l’automne prochain ? Voici les résultats des essais d'Arvalis.

  • Des dérogations de droit au repos hebdomadaire du dimanche

    L’accord national sur la durée du temps de travail dans les entreprises et exploitations agricoles du 23 décembre 1981 et l’avenant n°12 du 29 décembre 2000 prévoient qu’il peut être dérogé au repos dominical conformément aux dispositions législatives et règlementaires en vigueur. Le code rural prévoit des dérogations de droit et les vendanges en font parties. Explications avec l'Union viticole 71 et le service Emploi de la FDSEA de Saône-et-Loire.

  • Avis d’appel à candidatures 2018 pour le plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations en Bourgogne

    Avis d’appel à candidatures 2018 pour le plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations en Bourgogne (PCAE), annonce la DDT de Saône-et-Loire et la région Bourgogne Franche-Comté. Sont concernés les investissements dans les bâtiments d’élevage, tel que "Modernisation classique", "Gestion des effluents en zone vulnérable" ou "Maîtrise de la performance énergétique", ainsi que les  investissements dans la transformation et la commercialisation dans les exploitations agricoles. La date d’ouverture de l’appel à candidatures débute le 6 août 2018 et la date limite de dépôt des dossiers se termine le 14 septembre 2018.

  • Emploi et Main d'Oeuvre : Quid de l’emploi de salariés mineurs ?

    Dès lors qu’ils ont 14 ans, des travaux saisonniers peuvent être proposés à des jeunes scolaires ou étudiants durant les vacances scolaires, sous réserve de respecter des règles particulières. Le point avec le service Emploi et Main d'Oeuvre de la FDSEA de Saône-et-Loire.

  • Finir des charolais à l’herbe, rien qu’à l’herbe !

    Dans le Charolais, Guillaume Mateuil parvient à engraisser des femelles à l’herbe quasiment sans concentré. Une pratique que les Chambres d’agriculture de la Saône-et-Loire et de la Nièvre ont tenu à faire partager le 5 juillet dernier en présence d’une soixantaine d’éleveurs des deux départements.

Services

Recevoir la newsletter