• Le repas des coureurs du Tour de France : trucs et astuces

    Un coureur du Tour de France parcourt plus de 3.000 km en 3 semaines, avec seulement 2 jours de repos. Les vitesses moyennes des étapes sont souvent supérieures à 40 km/h. Il est évident qu’un cycliste professionnel ne mange pas comme monsieur tout le monde ! Pour faciliter l’alimentation des coureurs, les équipes ont chacune mis au point des stratégies. Reportage dans les coulisses de l’équipe Direct Energie et de celle de la FDJ-Groupama. 

  • Un nouvel espace dédié à Lamartine au Musée des Ursulines à Mâcon

    Au cœur du centre-ville de Mâcon trône l’ancien couvent des Ursulines. Un musée au sein duquel il sera possible de découvrir, à partir du 20 juillet, un nouvel espace dédié à Lamartine avec une centaine d’œuvres présentées sur 200 m² d’exposition permanente.

  • Agrotourisme, une bulle d’originalité

    L’agrotourisme n’est pas nouveau et il connaît toujours autant de succès. Cependant, il est toujours bon de se démarquer en proposant des séjours originaux. C’est sur ce créneau que s’est lancée une ferme clunisoise depuis un an en proposant une nuit dans sa cabane des poules ou sous sa bulle de campagne…

  • Le Tour de France s'invite en Saône-et-Loire

    Depuis 1903 et le départ donné à Montgeron, le Tour de France est passé d’un quasi-anonymat à la référence ultime en matière de cyclisme mondial. Un succès que l’on doit autant à la course elle-même qu’au cadre qui lui sert d’écrin. Avec, en 2019, un passage remarqué en Saône-et-Loire.

  • Un grand coup de chapeau à Lydie Philippon

    Après un long sommeil, le chapeau redevient un objet prisé, retrouvant même sa place au cœur des défilés de mode. Un élément de l’élégance féminine personnifié par Lydie Philippon.

  • IDEM pour une autre vision de l’entreprise

    Bien loin de l’économie dérégulée prônée par certains ultra-libéraux, IDEM prouve que le capitalisme peut faire cohabiter un certain humanisme avec la rentabilité économique. Cette entreprise sait que le cœur de son métier reste l’Homme.

  • Mâcon, ville de vins et de tourisme

    Que tout un chacun associe naturellement le nom de la ville de Mâcon à ses vins est un bel objectif visé par les responsables de la ville et notamment ceux de l’office de tourisme. Pour cela, rien de tel que des offres touristiques originales et hautes en découvertes pour resituer la ville-préfecture de Saône-et-Loire au cœur de son vignoble.

  • Saône-et-Loire, premier département touristique

    L’agence de développement touristique et de la promotion du territoire de Saône-et-Loire, l’ADT Destination Saône-et-Loire, a tenu son assemblée générale jeudi 23 mai à Mâcon. L’occasion de présenter des chiffres encourageants sur la fréquentation touristique en 2018. Une dynamique que l’agence espère conserver grâce aux actions de promotion et aux nouveaux outils numériques lancés ces derniers mois.

  • Découvrir le vignoble en deux temps

    Découvrir le vignoble du Mâconnais sud en mobylette c’est le concept original que propose un viticulteur du secteur, Vincent Cornin. Son domaine situé entre Fuissé et Chaintré est le point de départ d’une balade de 20 km entre vignes et dégustation.

  • Les (ré)percussions mondiales du succès de Resta-Jay

    De Tokyo à Berlin en passant par Paris, New York, Boston, Philadelphie, Sao Paulo ou encore Copenhague, les plus grands solistes et orchestres philharmoniques du monde bénéficient du savoir-faire de l’entreprise Resta-Jay en matière de percussions.

  • Parution du dernier roman de Mickaël Koudero La faim et la soif

    A travers les 512 pages que compte son nouveau roman, Mickaël Koudero ressuscite un mythe issu des Carpates : le vampirisme. A partir de deux faits divers, son héros, le journaliste Raphaël Bertignac, va mener son enquête de Paris aux tréfonds de la Roumanie. Entre réalité et légende.

  • La Route 71 - Bourgogne du Sud officiellement lancée

    Le samedi 18 mai devrait rester dans toutes les mémoires. C’est en effet à cette date qu’a été lancée officiellement la Route 71 - Bougogne du Sud en un lieu emblématique du département : Brancion.

  • Ronan Prigent un sardinologue à absolument consulter à Chagny

    Vous avez perdu l’appétit ? Tout ce que vous mangez n’a plus de saveur ? Vos papilles sont en sommeil ? Alors, rendez-vous toutes affaires cessantes à Chagny chez un sardinologue qui vous redonnera le plaisir de manger des mets de qualité.

  • Le routard fait la Saône-et-Loire à vélo

    Quand on se rappelle que la première voie verte est née en Saône-et-Loire, en 1997, entre Givry et Cluny, pas étonnant alors que Le guide du routard lui consacre l’un de ses ouvrages de la série du routard à vélo.

  • Participez à la Balade des sens au Domaine de la Luolle à Moroges

    En ce mois de mai synonyme de retour du printemps, le Domaine de la Luolle invite à participer à sa Balade des sens. Une manière originale de faire découvrir le vin et son univers, indissociables de la nature et du patrimoine qui les mettent tant en valeur.

  • Découvrir autrement le Haras national de Cluny

    Afin de renouveler l’intérêt des visites du Haras national de Cluny, une activité inédite est désormais proposée aux visiteurs. Cela prendra la forme de deux jeux qui devraient séduire petits et grands.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter