• Le marché de la viande bio se porte bien

    La production de viande bovine bio française a progressé de +15 % par rapport à 2015, selon les chiffres 2016 de l’Observatoire de la viande bio d’Interbev (interprofession bétail et viande) publiés le 19 juin. La progression « la plus significative » vient de la catégorie des gros bovins allaitants (+26 % à 12.555 tonnes équivalent carcasse).


     

  • Les éleveurs de la laiterie fromagerie Milleret ont signé leur contrat

    Prix plancher, indexation sur les coûts de production, volume B, impact de la valorisation des fromages... Le nouveau contrat des producteurs livrant l'entreprise comporte beaucoup de nouveautés. Comme en 2011, Milleret et ses producteurs sont parmi les premiers en France à formaliser leurs relations contractuelles pour les cinq années à venir.

     

  • Étiquetage : le lait n’est pas végétal, rappellent les juges européens

    Les produits purement végétaux ne peuvent pas, en principe, être commercialisés avec des dénominations qui, telles « lait », « crème », « beurre », « fromage » ou « yoghourt », sont réservées par le droit de l’UE aux produits d’origine animale, estime la Cour de Justice européenne dans un arrêt rendu le 14 juin en réponse à une question du tribunal régional de Trèves qui a été saisi d’un différend opposant la société allemande TofuTown (production et distribution d’aliments végétariens et végétaliens) et une association de lutte contre la concurrence déloyale.

     

  • L’OIE adopte une stratégie mondiale

    L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a réussi à faire adopter, le 24 avril dernier, la première stratégie mondiale en faveur du bien-être animal à 180 pays. Ainsi, une stratégie en quatre piliers va être développée à travers la mise en place d’actions concrètes. 

  • Les coopératives laitières entendent retourner de la valeur ajoutée aux éleveurs

    Après deux années à un niveau très bas, le prix du lait semble enfin remonter durablement, faisait état la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) le 1er juin. « Le prix de la matière grasse poursuit sa hausse (+23 % depuis six mois) » et celui de la poudre de lait a augmenté de +11 % depuis mi-avril. Une hausse qui devrait perdurer du fait du recul de la production. Dans ces conditions, la FNCL souhaite que chaque maillon de la filière bénéficie de cette remontée des cours et appelle « l’ensemble des circuits de distribution » à agir. Pour rétablir un équilibre et assurer une rémunération à chaque acteur, la « revalorisation des produits de grande consommation » apparait dès lors comme une « nécessité ». La répartition des marges aussi…

  • Innovation et international en vue pour la 26ème édition

    Le Sommet de l’élevage se tiendra les 4, 5 et 6 octobre prochain à Clermont-Ferrand avec l’ambition renouvelée de mettre l’innovation au centre de cet évènement d’envergure internationale pour l’élevage. Pour cette 26ème édition, les organisateurs ont décidé de mettre l’Iran à l’honneur.

  • Le Cniel met en avant les moments de consommation

    A travers une initiative artistique et inédite, les 24 heures du lait, le Cniel met en avant la consommation de lait à différents moments de la journée. Présentée à l’occasion de la journée mondiale du lait, la campagne de communication met en avant les qualités nutritionnelles du produit mais aussi les autres valeurs inhérentes à la filière, à savoir la durabilité ou encore la solidarité.

Services

Recevoir la newsletter