• Engraisser à l'herbe dans l'Autunois, c'est possible !

    Le groupe technique "herbe" du GIEE (Groupement d’intérêt économique et environnemental) de l’Autunois s’est retrouvé un matin autour d’une thématique porteuse de sens en ce moment : l’engraissement à l’herbe. Le groupe s’est rendu avec Véronique Gilles de la Chambre d'agriculture de Saône-et-Loire, chez Jean-Michel Gevrey puis chez Thomas Brusson à Dracy-Saint-Loup pour échanger autour de ce sujet technique.

  • La Section bovine veut répondre aux attentes des consommateurs et de ses adhérents

    Comme chaque année après les foins, la section bovine de la FDSEA de Saône-et-Loire a réuni son conseil d'administration pour faire le point sur les dossiers en cours et le travail au quotidien des membres de la section. L'occasion pour les administrateurs présents d'échanger sur la démarche Eleveur et Engagé sur le département, ainsi que sur l'avancement du projet de Loi issu des Etats Généraux de l'Alimentation.

  • Finir des charolais à l’herbe, rien qu’à l’herbe !

    Dans le Charolais, Guillaume Mateuil parvient à engraisser des femelles à l’herbe quasiment sans concentré. Une pratique que les Chambres d’agriculture de la Saône-et-Loire et de la Nièvre ont tenu à faire partager le 5 juillet dernier en présence d’une soixantaine d’éleveurs des deux départements.

  • Le Herd Book Charolais veut préserver la liberté d’entreprendre

    L’Assemblée Générale du Herd Book Charolais s’est déroulée le 29 juin dernier à Saint-Jean-de-Monts en Vendée. A cette occasion, les élus du HBC ont présenté aux adhérents les actions menées tout au long de l’année 2017. Des initiatives innovantes « pour renforcer la race charolaise et défendre l’intérêt des éleveurs, afin qu’ils restent libres d’entreprendre sur leurs exploitations et pour leurs choix de sélection ».

  • Mouton Charollais : la vente des agneaux de station se profile

    Le grand rendez-vous du mouton charollais aura lieu le vendredi 3 août prochain à Charolles. Le concours national ouvrira la journée avec environ 300 reproducteurs mâles et femelles en compétition. Il sera suivi de la vente des agneaux de station de contrôle individuel (SCI). Entre 70 et 80 des meilleurs jeunes reproducteurs de l’année seront ainsi proposés à la vente aux enchères.

  • Se mobiliser pour obtenir des résultats !

    Après la sortie des quotas laitiers et ces deux années de crise qui ont suivies, après de dures manifestations pour exprimer ce ras le bol, les États Généraux de l’Alimentation sont en cours de débats. Les députés, les sénateurs ont été mis à contribution pour inscrire dans la loi des mesures pour inverser le mécanisme de construction des prix, et redonner plus de poids aux éleveurs dans les négociations commerciales face à la grande distribution. Pour l’heure, personne ne sait si cette loi sera la solution pour sortir de la spirale infernale de baisse des prix et de valeur des produits agricoles.

  • Bâtiment d'élevage en bois : une solution pour le confort des animaux

    Ils sont éleveurs à Chiddes et Magny-Cours et se sont lancés il y a un an dans la construction d'un bâtiment agricole entièrement en bois. Nous sommes allés à  la rencontre de Daniel Augendre et Nicolas Bouchard pour en évaluer les avantages sur les plans économique et technique.

  • La production de lapins est en danger

    Le groupement de producteurs de lapins Gelap-Union tenait son assemblée générale le 6 juin dernier à Charolles. Filière de niche, le lapin pâtit plus que tout autres de l’érosion de la consommation de viande. L’épidémie de VHD fait l’effet d’un coup de grâce pour une production en grand danger.

  • La croissance est de retour pour l'Association Charolais Label Rouge

    L’assemblée générale de l’association Charolais Label Rouge a eu lieu le 25 juin dernier à la Maison du Charollais. Après une année 2016 marquée par une nouvelle régression des volumes consommés de viande bovine label rouge, 2017 marque le retour de la croissance avec même l’espoir d’un développement important en 2018.

  • Institut Charolais : la halle technologique tient ses promesses

    En 2017, l’Institut Charolais a vu l’activité de sa halle technologique plus que doubler. La transformation à façon a de plus en plus d’adeptes et l’outil continue d’innover à travers de nouvelles recettes, formats, procédés. En parallèle, de remarquables opérations de promotion des viandes sont réalisées.

  • Des travaux prévus à l’automne pour le Centre de sélection de Béchanne

    Le centre de sélection de Béchanne a pour vocation la sélection génétique et la conservation des races avicoles françaises. L’an passé, il a commercialisé à la filière volailles de Bresse 940.000 poussins. Un nombre qui s’annonce en diminution en 2018 avec des prévisions estimées à 894.000 poussins.

  • Le bardage bois pour un bâtiment, une évolution naturelle dans le temps

    Incontestablement, le bardage en bois présente de multiples avantages pour les bâtiments agricoles : de l’intégration paysagère à la valorisation des ressources forestières locales. Mais les avis ne sont pas aussi unanimes sur la question du grisonnement du bois en extérieur.

Services

Recevoir la newsletter