• Bovins viande et société : l’élevage herbager n’a pas dit son dernier mot !

    Tandis que les éleveurs s’inquiètent légitimement des attaques récurrentes dont ils font l’objet, les outils de recherche et d’expérimentation – dont la Ferme de Jalogny - font éclater la vérité sur les pratiques. Et contrairement aux thèses orientées de ces opposants d’un jour, on s’aperçoit que les vertus de l’élevage et de la production de viande à l’herbe demeurent indiscutables.

  • L214 se faufile dans les écoles charolaises !

    Le 7 janvier, la FDSEA de Saône-et-Loire avait rendez-vous avec la député Josiane Corneloup à Saint-Bonnet-de-Joux. Au cours de cette rencontre, Christian Bajard, secrétaire général de la FDSEA et Jean-François Lacroix, vice-président pour le pays Charolais, ont abordé différents sujets d’actualité, en particulier l’agribashing, qui a franchi un palier supplémentaire : L214 s’est invité dans les cartables des écoliers de Saône-et-Loire via un livret aux tendances antispécistes et végan.

  • Analyse des marchés animaux et des tendances commerciales de la semaine 3-2019

    Bovins de boucherie :  De nombreuses voix se sont élevées contre l’appel de 500 personnalités médiatiques du « lundi vert » sans viande ni poisson, mettant en avant l’hérésie des arguments avancés par certains scientifiques. N’oublions pas que le but de ces minorités est l’abolition de l’élevage (toutes espèces confondues), sans prendre en compte toutes les conséquences économiques et environnementales. Les professionnels de ces filières ont fait et font encore de gros efforts pour répondre aux attentes des consommateurs, mais sans une juste rémunération de leur travail, c’est très compliqué.  

  • Une loi qui pourrait tout changer pour la filière bovins viande !

    « Les EGALim devraient déboucher sur une loi très structurante qui permettra d’attaquer la grande distribution quand elle ne respectera pas la loi. Ce que l’Etat ne peut pas faire, on le fera avec la justice ! », estimait Emmanuel Bernard, vice-président de la FNB, invité de la section bovine le 10 janvier dernier à Toulon-sur-Arroux.

  • Mélangeuse distributrice : Paroles d’éleveurs ovins

    Investir dans une mélangeuse distributrice est une décision importante en termes financier et organisationnel pour une exploitation ovine. L’Institut de l’élevage a publié une brochure où plusieurs éleveurs ovins qui se sont équipés font part de leur expérience.

  • Station du Marault (58) : le programme « Bien Naître » fête ses dix ans !

    Le 24 janvier prochain, la station d’évaluation charolaise du Marault (58) fêtera ses dix ans. L’occasion de faire le bilan d’une décennie consacrée à répondre aux attentes des éleveurs en matière de vêlage. Le Herd-Book Charolais en profitera pour dévoiler les résultats de ses nouvelles études sur le sujet.

  • Ouistiti est arrivé en Saône-et-Loire pour Charolais Evaluation 71

    Ouistiti, le nouveau taureau de Charolais Evaluation est entré en production de semences à Fontaines. Doté d’une morphologie irréprochable doublée d’une indexation parentale et génomique très prometteuse, le super prix d’honneur de la saison fait la fierté des adhérents de l’association.

  • En production caprine, l’installation ne s’improvise pas

    Séduisante mais humainement très exigeante, la production caprine ne s’improvise pas. Pour éviter de graves désillusions, la Chambre d’agriculture et ses partenaires coordonnent les accompagnements pré et post installation. Un passage obligé pour déminer le terrain du futur producteur caprin.

     

  • Le beau parcours de Jump'in Charolles

    En ce mois de novembre, le centre équestre Jump’in Charolles était en pleine ébullition. Les travaux d’aménagement des futurs bâtiments de 1.200 m² étaient déjà menés bon train pour être parfaitement opérationnels au printemps prochain. En un an, la structure a su trouver son public et a ainsi confirmé le bien-fondé de sa création.

  • La coopérative Téol planche sur sa stratégie pour les dix ans à venir

    En dépit d’un chiffre d’affaires en hausse, la coopérative Téol voit son résultat se dégrader du fait de charges inattendues. La sécheresse fragilise encore un peu plus les adhérents et la future séparation du conseil et de la vente incite à engager une réflexion stratégique.

  • Charolais France, confiante dans le futur

    Le nouveau règlement zootechnique européen a rebattu les cartes du dispositif génétique français. La première des races à viande n’a pas échappé à ces turbulences d’inspiration libérale. Mais les éleveurs charolais ont tenu à préserver l’unité de l’OS historique et c’est une race reboostée et confiante en l’avenir que représente désormais Charolais France.

  • Bourgogne du Sud présente ses projets à fortes valeurs

    Suite de l’assemblée générale (lire notre précédente édition), la coopérative Bourgogne du Sud a présenté ses projets d’avenir pour franchir le MUR (mondialisation, ubérisation, réglementation). Et ils sont nombreux et variés : de la contractualisation en passant par les protéines végétales, ou encore les semences et les raisins pour vins effervescents, passage en revue de ces projets à forte valeur ajoutée.

  • Les mécanismes de diffusion de l’antibiorésistance

    Que ce soit au niveau mondial ou national l’antibiorésistance est depuis déjà plusieurs années une problématique de santé publique. Le mauvais usage des antibiotiques, en santé humaine et animale, est un facteur important qui permet son développement. Cependant, il n’est pas le seul responsable, l’environnement, principalement lorsqu’il est pollué, peut aussi servir de réservoir et/ou d’amplificateur à la propagation de gènes responsables de la résistance des bactéries aux antibiotiques.

  • Elevage Les fermes usines, une réalité française ?

    Depuis déjà plusieurs années l’élevage est soumis à de nombreuses critiques. La visibilité médiatique des anti-élevages monte en puissance. Cependant, les abolitionnistes ne sont pas les seuls à faire parler d’eux, le 26 novembre, Greenpeace a dévoilé une carte supposée recenser « les fermes usines ». Cette action, qui a blessé le monde de l’élevage, se base sur des arguments dont certains sont infondés.

Services

Recevoir la newsletter