• Egalim : le début d’un changement dans les relations avec les GMS ?

    Le 7 février dernier, le préfet de Saône-et-Loire avait convié l’ensemble des représentants (locaux et nationaux) des enseignes de grande distribution à venir échanger avec les représentants de la profession (FDSEA, JA et Chambre d’Agriculture) sur la mise en place des Egalim pour la filière bovine. Un dialogue instructif et une volonté affichée de faire évoluer les choses…

  • Les ingrédients d’un nouveau succès pour la station de Jalogny

    Pour son dixième anniversaire, le GIE Synergie Charolais ne pouvait pas rêver meilleure vente aux enchères ! En comptant les transactions à l’amiable, c’est 90% des 78 veaux présentés qui ont trouvé preneurs. Un score historique pour un lot de veaux important et de haut niveau et qui vaut un retour en force des acquéreurs étrangers, mais aussi d’éleveurs français en quête de critères technico-économiques.

  • La charolaise sera sous le feu des projecteurs au salon de l'agriculture !

    Cette année, avec une charolaise égérie du Salon international de l’agriculture, c’est un peu tout le berceau de la race - notamment la Saône-et-Loire qui sera à l’honneur à Paris durant une semaine. Une reconnaissance qui tombe à point nommé pour la plus célèbre des races en pleine reconquête des consommateurs.

  • Les éleveurs prennent la parole

    Le 30 janvier dernier, sept éleveurs laitiers et allaitants de Saône-et-Loire se sont retrouvés à Fontaines pour participer à une journée de formation sur la prise de parole sur le thème du bien-être animal. Une obligation presque de nos jours avec l'Agribashing et la remise en cause des pratiques d'élevage en particulier.

  • Les animaux aussi ont la notion de coopération

    Éleveuse de salers dans le Cantal, Pauline Garcia s’est progressivement formée à l’éthologie. Cette méthode d’éducation permettant d’améliorer la docilité et la coopération des animaux s’applique aussi bien aux animaux domestiques qu’aux animaux de rente, dont les bovins et les caprins. Parmi les techniques que la jeune femme propose, il y a le « clicker-training ». Une formation se déroule à la fin du mois pour convaincre de la plus-value de cette méthodologie.

  • La FNB exhorte la filière bovine à s'organiser et à « changer de logiciel »

    Lors du congrès de la FNB (éleveurs bovins) les 5 et 6 février à Anse (Rhône), un consensus a émergé autour du projet de structuration porté par le syndicat. D'abord centré sur le Label rouge, ce projet d'AOP vise à regrouper l'offre pour gagner de la valeur. Un chantier titanesque pour une filière minée par la concurrence entre metteurs en marché.

  • Des bâtiments qui évoluent au fil des productions

    Benoît Bélicard est en Gaec avec son père Charles du côté de Saint-Pierre-le-Vieux. L’exploitation située sur deux sites compte plusieurs ateliers : vaches laitières, poulets label rouge, porcs, ovins. Il n’en a pas toujours été ainsi et les bâtiments, comme les types d’élevage, ne cessent d’évoluer avec le temps, en fonction des besoins… et de l’évolution des pratiques.

  • Bâtiments avicoles Gare aux contestations

    De la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Thierry Michel rappelle les grandes règles à respecter en matière d’implantation d’un élevage avicole. Et notamment lors du dépôt de dossier pour éviter des recours juridiques. L’acceptabilité de ce type de projet ayant tendance à baisser et à être systématiquement attaqué.

  • Le matelas amortit les pépins sanitaires

    A Ayat-sur-Sioule dans le Puy-de-Dôme, les trois associés du Gaec du Puy ont investi, il y a cinq ans, dans des logettes-matelas lors de la construction de leur nouveau bâtiment qui abrite quatre-vingts vaches laitières. À la clé : plus de confort de travail et moins de mammites.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter