• Un nouveau président au Herd Book Charolais

    2019 est une année élective pour le Herd Book Charolais. Les délégués de l’association se sont réunis le 5 septembre dernier dans le cadre d’une assemblée générale ordinaire fermée afin d’élire, pour une durée de 5 ans, le nouveau président ainsi que les nouveaux membres du conseil d’administration. 

  • La démarche Happy affiche ses ambitions pour l'élevage

    Créée par le vétérinaire Lionel Reisdorffer, la démarche Happy promeut des élevages où règne le bonheur. Une approche en apparence utopique, mais qui pourtant s’appuie sur un référentiel de 265 critères mettant en lumière des exploitations dont les animaux sont en bonne santé, les éleveurs moins stressés, les performances au rendez-vous.

  • Peste porcine : la maladie continue de s’étendre en Asie et en Europe

    L’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) a appelé, mi août, à un renforcement de la surveillance des frontières pour endiguer la propagation de la peste porcine en Asie, où elle a déjà provoqué la mort de cinq millions de porcs en un an.

  • 5è grande vente d’agnelles de race Mouton Charollais ce 12 septembre !

    La 5è édition de la vente d’agnelles organisée par le Mouton Charollais aura lieu à Charolles le 12 septembre prochain. Désormais bien installé dans le calendrier ovin, ce rendez-vous est l’endroit privilégié pour se fournir avec des reproductrices de qualité, référencées et productives.

  • Parasitisme : pour traiter moins, surveiller plus !

    Pour poursuivre notre série d’articles sur la gestion du parasitisme en élevage de petits ruminants, le GDS de Saône-et-Loire est parti à la rencontre de Pierre Pardon, du Gaec éponyme à Tramayes. L’éleveur présente sa méthode de gestion du parasitisme sur le troupeau caprin : pour traiter moins, il vaut mieux surveiller plus son troupeau. Interview.

  • L’économie circulaire se déploie dans l’Autunois

    Désireux d’afficher son engagement dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et non alimentaire, le magasin Leclerc d’Autun fait appel depuis deux ans à l’entreprise sociale et solidaire Phenix, startup leader de la lutte contre le gaspillage. L’objectif est d’améliorer le don de ses invendus à des associations caritatives locales en s’assurant qu’aucun produit encore consommable termine sa vie dans une poubelle.  La démarche vise aussi à travailler sur la valorisation des déchets alimentaires résiduels afin de faire du site autunois « un magasin Zéro Déchets Alimentaires ». Un cercle vertueux s’est ainsi mis en place pour la valorisation des fruits et légumes trop abîmés.  Ils finissent désormais dans l'auge de deux élevages de porc de plein air de la jeune filière « porc de plein air du Morvan » à Laizy et Lucenay-l’Evêque. Les cochons sont en effet friands de ce type de produits. Dans cet exemple concret d’économie circulaire, la boucle est ainsi bouclée puisque ces deux éleveurs fournissent le magasin en porc de plein air du Morvan pour le rayon boucherie traditionnelle.

     

  • Le concours de bovins de boucherie de Saint-Christophe aura lieu le 7 septembre

    Le concours de bovins de boucherie de race charolaise de Saint-Christophe-en-Brionnais aura lieu le samedi 7 septembre sur le champ de foire. Cette 36ème édition rassemblera plus de 200 bovins, tous de grande qualité. Vaches et génisses seront les plus nombreuses. En effet, le nombre de bœufs diminue chaque année. Les animaux seront répartis en 9 sections : 2 pour les bœufs, 4 pour les génisses et 3 pour les vaches. Les trois catégories comporteront des animaux culards. Tous les animaux devront être lavés, de très bonne qualité et bien sûr ne pas présenter de tare. Une commission est chargée de veiller à la bonne présentation des bovins, sinon ils seront exclus sans remboursement de l’inscription. Le jury opérera dès 8 heures. A 10 heures les grands prix devront être connus pour permettre leur présentation au cadran en vue de leur vente. Le public ne pourra pénétrer sur le foirail qu’après la vente au cadran et la mise en place des animaux primés. Les bovins resteront exposés jusqu’à 18 heures. En annexe du concours, des commerçants et artisans présenteront leur activité et articles divers. La Confrérie de l’Ambassade du Charolais sera présente et offrira une dégustation de viande. Le site est couvert, et l’entrée gratuite. Possibilité de déjeuner à la salle polyvalente située à côté ou dans les restaurants.

  • Rebouteux des temps modernes

    Parmi ces médecines que l’on peut qualifier de parallèles se trouve l’ostéopathie. Discipline se démocratisant et se généralisant peu à peu, une école formant exclusivement des ostéopathes animaliers a été ouverte il y a un an à Cluny. Cette implantation au plus près du territoire charolais n’est pas due au hasard.

  • Life beef carbon : « Nous pouvons réduire nos émissions de 15 % sans bouleverser les systèmes »

    Après avoir étudié 2.000 élevages bovins viande dans quatre pays européens (France, Irlande, Italie et Espagne), le projet Life Beef Carbon a identifié de multiples leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Des résultats qui doivent déboucher sur une amélioration du conseil en direction de tous les éleveurs. Le point avec Josselin Andurand, responsable du projet à l’Idele (Institut de l’élevage).

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter