• Au concours d’Autun, l’ambiance n’y était pas

    Avec 120 charolais, le concours d’Autun se maintient. Mais en cet automne morose, le public n’était pas vraiment au rendez-vous. Une semaine après la foire économique, le concours charolais a eu du mal à remobiliser les foules et l’éparpillement commercial dans la vente des reproducteurs n’arrange rien.

  • Interbev BFC entre attentisme et inquiétude

    Le conseil d’administration d’Interbev Bourgogne Franche-Comté s’est tenu jeudi 27 septembre à Beaune. Dans le contexte économique que l’on connaît, sur lequel viennent se greffer les mouvements vegan et la sécheresse, les discussions n’ont pas manqué. L’interprofessionnelle balance entre attentisme et inquiétude.

  • La Cité des vins de Mâcon en avant-première

    Quelques jours après la fin des vendanges, le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) a dévoilé les projets architecturaux des futures Cités des vins. Le BIVB est maître d’ouvrage sur les bâtiments de Chablis et Mâcon (la Cité de Beaune étant elle gérée par la ville). Présentation en avant-première de la Cité de Mâcon.

  • Fiscalité agricole : l’État veut faciliter le recours à l’épargne de précaution

    Dans un discours prononcé à l’issue de la Convention 2018 des chambres d’agricultures, le Premier ministre Édouard Philippe a donné les grandes lignes de la prochaine réforme de la fiscalité agricole. Il en a également profité pour confirmer la suppression du TODE - contre l'avis de la profession - et a fait des annonces sur le congé maternité des agricultrices.

  • La FNSEA et JA montrent leur opposition à la suppression du TODE

    Le 24 septembre, la FNSEA et JA ont publié un communiqué « pour montrer leur farouche opposition » à la suppression de l’exonération des cotisations sociales pour les employeurs de saisonniers (TODE) intégrée dans le projet de loi finance, présenté ce jour au Conseil des ministres.

  • Le Sénat rejette le projet de loi Alimentation en nouvelle lecture

    Le 25 septembre, le Sénat débutait l’examen en nouvelle lecture, le projet de loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, il a alors adopté, 276 voix pour et 49 voix contre, une motion « tendant à opposer la question préalable » au projet de loi.

  • La France voit monter la concurrence sur les marchés des vins

    La France reste l’origine la plus présente sur le marché du vin dans les principaux pays consommateurs, mais elle est talonnée par l’Australie et le Chili et surtout par l’Italie, a indiqué l’agence de marketing Sopexa le 18 septembre, diffusant son étude annuelle sur la perception du marché par les opérateurs. Mais face à ce défi de la concurrence, la France pourrait tirer parti du fort engouement mondial pour les vins régionaux et originaux.

  • L’agriculture se barde d’indicateurs économiques

    À compter de la publication du projet de loi Agriculture et Alimentation attendue courant octobre, les interprofessions disposeront d’un délai compris entre trois mois et un an pour produire les indicateurs économiques de référence qui figureront sur les contrats passés entre les opérateurs de leurs filières. De nouveaux indicateurs sont en gestation dans la plupart des interprofessions. Des travaux menés bon gré mal gré dans certaines productions comme le vin ou les grains, où la mesure apparaît presque accessoire. Dans d’autres secteurs, en élevage le plus souvent, certains s’attendent à ce que ces indicateurs insufflent aux coûts de production une légitimité nouvelle dans les négociations commerciales, notamment en vue d’une montée en gamme.

  • EGA, Fiscalité, TODE… Le grand oral du Premier ministre devant les chambres d’agriculture

    Le Premier ministre a clôturé la première journée de la convention 2018 des chambres d’agriculture, le 19 septembre. À cette occasion, il a affirmé la volonté du gouvernement de contrôler les prochaines négociations commerciales et de sanctionner les comportements abusifs. La majeure partie de son discours a concerné des annonces relatives à des mesures fiscales et sociales. Il a ainsi indiqué que l’épargne de précaution serait rénovée et que le TODE serait bien supprimé en 2019. Une annonce incompréhensible pour la FNSEA.

  • Le système actuel des semences menace-t-il la diversité des variétés ?

    Alors que l’enseigne Carrefour relance sa campagne pour son « marché interdit », qui commercialise des produits issus de semences "paysannes", le Gnis fait le point sur le système actuel d’homologation des variétés et rappelle que le catalogue n’interdit pas la culture des variétés non inscrites. 

  • Une année tout simplement exceptionnelle

    Alors que les dernières parcelles finissent d’être récoltées en cette mi-septembre, les vendanges 2018 resteront incontestablement dans les mémoires comme un millésime sortant totalement de l’ordinaire. Après le Mâconnais et la Côte Chalonnaise, c’est au tour du Couchois et des Maranges d’afficher un large sourire.

  • La sécheresse prend une mauvaise tournure en Saône-et-Loire…

    Alors que le retour des pluies est sans cesse repoussé, la sécheresse est installée dans la plupart des secteurs de la Saône-et-Loire. Pour les exploitations qui n’ont pas vu de pluie depuis plus de deux mois, la situation a pris une tournure dramatique. Reportage.

  • La filière laitière peine à trouver des indicateurs communs

    À moins de deux mois du début des négociations commerciales, la filière laitière travaille à la définition d’indicateurs de coût de production et de prix, comme le demande le gouvernement. Mais les travaux coincent sur la valorisation des produits en France. Faute de compromis, l’interprofession cherche à contourner l’impasse.

  • UE/Mercosur : reprise des négociations de libre-échange

    L’Union Européenne (UE) et le Mercosur reprennent le 10 septembre à Montevideo leurs négociations de libre-échange. Selon le Brésil, le bloc sud-américain fait preuve d’ouverture et attend « un peu plus » des Européens, notamment pour les produits agricoles sensibles.

Services

Dossiers

Recevoir la newsletter