• Agrinove à Senozan est toujours plus performant

    C’est un Bernard Nadalin fourmillant de projets de développement qui nous a reçu à Senozan. Depuis la reprise en décembre 2017 de la concession Bouilloux, le directeur d’Agrinove a mis les bouchées doubles pour reconstituer une équipe complète et ultra-compétente. Tout est aujourd’hui en ordre de marche. Les clients locaux des marques reconnues - Case IH, Pöttinger, Maschio-Gaspardo, Sky-Sulky, Le Boulch, Carré, Berthoud, … - peuvent donc être rassurés.

  • Phytos : vente ou conseil, une tendance se dessine

    Un an après la publication de la loi Egalim, conseil ou vente de phytos : une tendance se dessine dans le négoce, alors que les textes d’application restent en attente concernant cette séparation des deux activités.

  • Enquête : la loi Egalim, un an après

    Un an après sa publication le 1er novembre, la loi Agriculture et Alimentation (ou Egalim) n’est qu’en partie appliquée et l’ensemble de ses effets tardent encore à se faire sentir. C’est le cas de la première partie du texte, consacrée à la réforme des relations commerciales, et notamment de l’objectif de « construction des prix en marche avant ». La plupart des filières (à l’exception du miel par exemple) sont désormais dotées d’indicateurs de coût de production, même si quelques interprofessions (lait, vin) tardent à les publier formellement, par souci notamment de sécurité juridique.

  • Les deux ans de Croqu'saison

    Depuis deux ans maintenant, le magasin de producteurs Croqu’saison anime le centre-ville de Chauffailles, pour le plus grand bonheur des habitants et des associés. De nombreuses animations ont été prévues pour fêter cet anniversaire le 15 novembre prochain.

  • La FNSEA, l’Ania et Coop de France identifient les leviers de compétitivité

    Annoncé par le Gouvernement en juin 2019 avec l’objectif d’atteindre le plein emploi d’ici 2025, le Pacte productif entend accroître la part de PIB de l’industrie et de l’agriculture pour atteindre 15 % en 2025 et 20 % en 2030. Pour y contribuer, la FNSEA, l’Ania et Coop de France ont présenté le 1er octobre leurs préconisations pour une politique économique forte en faveur de l’activité agricole et industrielle.

  • La viande charolaise à l’honneur en Chine

    C’est un symbole fort qu’a réussi Interbev qui faisait parti de la délégation officielle Française lors du déplacement du Président de la République en Chine. Xi Jinping n’a pas fait que boire des vins de Bourgogne mais a aussi eu droit de déguster ce qui va le mieux avec, une viande charolaise.

  • Substituts végétaux : la fin d’un phénomène ?

    Le pôle de compétitivité agro-alimentaire Vitagora basé à Dijon s'est intéressé aux substituts végétaux en posant la question : " est-ce la fin d’un phénomène ?". Car si pour répondre aux attentes des consommateurs, les industries agroalimentaires - qu’elles soient traditionnelles ou innovantes - grandes entreprises ou start-ups, ont lancé des déclinaisons végétales des produits carnés : boulettes végétales, steaks à base de légumineuse, nuggets de pois chiches, etc. Mais est-ce durable ?

     

     

  • Un micro-abattoir en projet dans le Clunisois

    Dans le Clunisois, un collectif d’éleveurs et de citoyens soutenus par la « comcom » envisagent de créer un micro-abattoir sur leur territoire. Défiant les sacrosaintes logiques industrielles, ce projet audacieux permettrait d’ancrer la production en donnant naissance à une filière d’approvisionnement locale parfaitement transparente.

  • Agriculture et viticulture : Cultiver le « bon sens » numérique !

    Le 15 octobre, la ferme expérimentale de Jalogny accueillait une soirée autour de l’agriculture 3.0, signifiant que la profession a fait sa migration sur le web (1.0), a passé le cap des échanges numériques (2.0) et se dirige maintenant vers un troisième stade de développement digital. Afin d’anticiper au mieux cette future mutation complexe, les réflexions se doivent d’être large et le plan d’actions aussi.

  • AOP Bœuf de Charolles : l’excellence mérite une juste reconnaissance

    A la veille de son dixième anniversaire, l’AOP Bœuf de Charolles butte encore sur un manque d’enthousiasme de la part de la filière. Mais à l’heure du « manger moins manger mieux » et alors que l’élevage charolais se cherche un modèle durable, le Bœuf de Charolles a tout d’une voie d’avenir.

  • Un succès Immémorial pour la Cave de Lugny

    Produit qualitatif par excellence, la cuvée Sainchargny Immémorial Brut 36 mois a rencontré un franc succès après des consommateurs. Une réussite qui pousse la Cave de Lugny à pérenniser voire même à développer sa stratégie commerciale avec des produits haut de gamme.

  • La plateforme qui référence la vente directe

    Le mercredi 9 octobre restera comme la date officielle du lancement de la plateforme internet J’veux du local, permettant de recenser tous les producteurs du département, toutes filières confondues, qui vendent en direct. La proximité devient ainsi simple comme un clic, pour le consommateur comme pour le producteur.

  • La Saône-et-Loire bien représentée au Sommet de l'Elevage

    Le Concours Charolais du Sommet de l’Elevage s’est déroulé le 2 octobre dernier. Une soixantaine d’animaux issus d’une quarantaine d’élevages ont concouru devant un public nombreux. Comme à son habitude, la Saône-et-Loire s’est particulièrement distinguée dans les animaux à fortes aptitudes bouchères.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter