• Phytos : vente ou conseil, une tendance se dessine

    Un an après la publication de la loi Egalim, conseil ou vente de phytos : une tendance se dessine dans le négoce, alors que les textes d’application restent en attente concernant cette séparation des deux activités.

  • Projet de ZNT riverains, un premier échange constructif entre les consommateurs et la profession agricole

    A l’invitation de la Chambre d’Agriculture, les organisations agricoles représentatives du département se sont retrouvées le 31 octobre dernier à Mâcon pour une réunion d’échanges avec des représentants des consommateurs. Si trop peu de représentants d’associations avaient fait le déplacement, le dialogue et l’échange n’en ont pas moins été constructifs sur les questions de voisinage et d’urbanisme.

  • L’AFBV propose de modifier la directive 2001/18 régissant les OGM

    L’Association française des biotechnologies végétales (AFBV) propose de catégoriser chaque plante "éditée" en fonction des modifications génétiques apportées sur leur patrimoine génétique et non pas en fonction de la technologie employée pour les obtenir. Et non pas de façon simpliste et connotée négativement autour du seul terme OGM.

  • Substituts végétaux : la fin d’un phénomène ?

    Le pôle de compétitivité agro-alimentaire Vitagora basé à Dijon s'est intéressé aux substituts végétaux en posant la question : " est-ce la fin d’un phénomène ?". Car si pour répondre aux attentes des consommateurs, les industries agroalimentaires - qu’elles soient traditionnelles ou innovantes - grandes entreprises ou start-ups, ont lancé des déclinaisons végétales des produits carnés : boulettes végétales, steaks à base de légumineuse, nuggets de pois chiches, etc. Mais est-ce durable ?

     

     

  • Pistes de transition pour les grandes cultures à Tech&Bio

    Tech&Bio s’est tenu les 18 et 19 septembre à Bourg-lès-Valence sur le domaine du lycée agricole du Valentin. Le salon international des techniques bio et alternatives a accueilli plus de 19.000 visiteurs, affichant une fréquentation toujours à la hausse depuis sa première édition en 2007, ainsi que Didier Guillaume le ministre de l’Agriculture de retour sur ses terres.
    Les bouleversements climatiques et les solutions à mettre en place ont été le fil conducteur de nombreuses conférences concernant les grandes cultures.

  • « Même sans arrêté, des ZNT pourraient être progressivement instaurées »

    En plein débat sur les zones de non-traitement (ZNT), Thierry Mercier, directeur de l’évaluation des produits réglementés de l’Anses, nous rappelle l’origine du concept des zones de non-traitement introduit par l’arrêté récemment mis en consultation par le gouvernement. Il s’applique déjà depuis 2016 à toutes les autorisations de mise en marché examinées par l’agence. Et la plupart des autorisations accordées depuis pour des produits de grandes cultures examinées sont déjà assorties de distances de sécurité.

  • Les semences fermières plus que jamais d'actualité

    Voici un poste où les économies sont possibles : les semences. En faisant appel à une société de triage à façon, cela permet de réaliser soi-même ses propres semences, en conjugant travail de qualité et traitements adaptés. C'est aussi l'occasion de passer une journée entre collègues.

  • Des grandes cultures à soutenir dans leur transition

    Zones intermédiaires (ZI), zones de non traitement (ZNT), plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), les questions polémiques et d’actualité ne manquent pas en cette rentrée. Nous avons interrogé sur ces sujets Lionel Borey, céréalier à Crissey et président de la section céréalière de la FDSEA.

  • Le biogaz, source potentielle de diversification

    L’usine de méthanisation de Ciel, la SAS Méthanergie Ciel, a été inaugurée jeudi 12 septembre dernier, soit précisément sept mois après le début officiel de sa production. La journée portes ouvertes organisée le lendemain a attiré de nombreux agriculteurs, intéressés par le concept et le débouché potentiel.

  • Des volumes importants de blé français à exporter

    La bonne moisson 2019, en quantité comme en qualité, dote la France d’un volume important de blé tendre à commercialiser sur la campagne 2019/2020. Tous les indicateurs sont au vert pour réaliser ce challenge, à condition de savoir saisir les opportunités dans un contexte concurrentiel, indique l’organisme de conseil Agritel.

  • 2019 année de belles moissons

    À l’image de ce qui s’est passé au niveau national, les récoltes départementales affichent les mêmes tendances : une très bonne année au niveau du blé tendre et de l’orge et de grandes disparités au niveau du colza.

  • Une rentrée studieuse pour la section grandes cultures

    Le jeudi 22 aout, la section grandes cultures de la FDSEA a fait sa rentrée avec son premier conseil d’administration après un été sous le signe de la chaleur et de la sécheresse. Les dossiers syndicaux sont nombreux en cette fin août, mais la sécheresse et les ZNT riverain furent au centre des débats.

  • Ambroisie, agir est la seule solution

    L’ambroisie représente un problème sanitaire en puissance dont il faut que chacun prenne conscience. En partenariat avec l’Agence régionale de santé et l’Observatoire des ambroisies, la Fredon Bourgogne a décidé de véritablement prendre le problème à bras le corps et multiplie les réunions d’informations et les actions de sensibilisation auprès des collectivités locales et des différents acteurs économiques du terrain. Parmi ces derniers, les agriculteurs.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter