• « Le glyphosate reste incontournable » pour Éric Thirouin, président de l’AGPB, n'en déplaisent aux politiques

    Depuis deux ans, le glyphosate est au centre des débats agricoles, concentrant les critiques dans le débat plus large sur l’utilisation des phytosanitaires. Le gouvernement déclare vouloir interdire l’utilisation d’ici 2021, et prépare déjà l’après glyphosate. Dans ce cadre Eric Thirouin, président de l’AGPB, a été auditionné par l’Assemblée Nationale le jeudi 2 mai 2019.

  • Bourgogne du Sud veut promouvoir le soja français en alimentation humaine avec Selvah

    La mise en service l’automne prochain de l’outil de production Selvah offre de belles perspectives à la fois de diversification et de valorisation pour les cultivateurs locaux. Lorsque l’on sait qu’aujourd’hui 90 % du soja transformé en France est importé, cela donne une idée du potentiel. Un immense marché, valorisant qui plus est puisque tendance.

  • Les agriculteurs multiplicateurs s’adaptent

    A l’occasion de leur congrès qui se tiendra le 7 juin à Poitiers, les agriculteurs multiplicateurs de semences de la FNAMS évoqueront des thématiques d’actualités qui impactent leur activité, comme le changement climatique, parallèlement aux exigences nouvelles comme la réduction des produits phytosanitaires et la montée en puissance du bio.

  • Les mélanges de céréales sont-ils appelés à se développer ?

    Attendue par certains opérateurs, l’évolution de la réglementation a permis, depuis juin 2018, de commercialiser des mélanges de semences de céréales. Si les agriculteurs peuvent y voir une utilité pratique, des freins existent en matière de production et de débouchés.

  • Le maïs semence, technique mais rémunérateur

    Ce n’était pas la vocation première de Val Union de développer le maïs semence, mais dans les années 2012-2013, les circonstances et les aléas industriels en ont décidé autrement. C’est alors que l’orientation maïs semence s'est décidée.

  • En sylviculture, l’éco-reboisement gagne du terrain

    Dans les forêts de Douglas de Saône-et-Loire, la coopérative forestière Bourgogne Limousin développe l’éco-reboisement. C’est une méthode de replantation qui allie la durabilité agronomique, l’intérêt écologique à une moindre pénibilité pour les ouvriers.

  • Bon comme du bon pain… équitable pour la Minoterie Forest

    Le moulin de la minoterie Forest tourne depuis 1921. À bientôt 100 ans, cette entreprise familiale reste attachée à son terroir et à ses valeurs. Si 100 % du blé traité est français, il est surtout à 80 % bourguignon. Depuis quelques années déjà, la minoterie Forest s’impliquait plus en avant dans les questions environnementales et sociétales. Pour le faire savoir et l’officialiser, elle a intégré en janvier dernier le label Agri Éthique.

  • Limaces, pas de pression mais...

    Avec le climat sec depuis l’été passé et le peu de pluie de ces derniers mois, la pression limace n’est pas trop d’actualité. Mais... Mais voici malgré tout quelques conseils si jamais les précipitations venaient (enfin) à être plus importantes et décident les mollusques à se multiplier. En cette période de semis de printemps, il conviendrait alors de surveiller de près les cultures.

  • Le bel avenir du soja non-OGM ?

    Le 19 mars à Chalon-sur-Saône, Extrusel, par l’intermédiaire de son directeur Michel Duvernois, a présenté les perspectives du soja non-OGM hexagonal. Un avenir qui pourrait être radieux si l’ensemble des acteurs de la filière s’engagent dans une démarche visant à s’approvisionner non plus à l’étranger mais en France et, plus particulièrement, localement. L'appel vaut aussi pour obtenir le soutien de tous les élus.

  • Les filières qualité du blé par Bourgogne du Sud

    Depuis quelques années, la coopérative Bourgogne du Sud n’échappe pas à la nécessité de trouver de nouveaux débouchés pour ses adhérents. Face à la concentration des acheteurs, ce sont surtout les filières de valorisation qui sont privilégiées, notamment pour le blé comme nous l’a longuement expliqué Yann Joly, responsable filière à la coopérative.

  • S’affranchir des phytos grâce au partage d’expérience

    La loi, autant que la pression sociétale, conduit le monde agricole à véritablement se remettre en question quant aux produits phytosanitaires. Et les agriculteurs répondent présents lorsqu’il s’agit de réfléchir à de nouvelles méthodes culturales permettant de réduire leur consommation. Il en est ainsi des agriculteurs qui se sont retrouvés lundi 11 mars du côté de Saint-Pierre-le-Vieux à l’appel des JA Bourgogne France-Comté.

  • Un nouveau cap stratégique pour les céréaliers au Congrès de l’AGPB

    A l’occasion de leur congrès annuel, les 13 et 14 février, les producteurs de l’AGPB ont présenté leur plan stratégique pour faire progresser la filière dans la transition écologique, notamment à travers une certification HVE adaptée aux grandes cultures. Une démarche que le ministre de l’Agriculture s’est dit prêt à accompagner.

  • La FNAMS Nord-Est, les multiplicateurs de semences à l'écoute des besoins des précieux auxiliaires de culture

    L'assemblée générale de la Fédération nationale des agriculteurs multiplicateurs de semences (FNAMS) s'est déroulée le 4 février à Beaune en Côte d'Or. Une attention toute particulière a été accordée aux précieux auxiliaires que sont les pollinisateurs - sauvages et domestiques - et autres insectes rampants et volants, prédateurs des ravageurs de cultures.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter