• Comment se porte l’insertion professionnelle des jeunes ?

    Menées depuis vingt ans, les enquêtes Génération suivent les jeunes depuis la fin de leurs études jusqu’aux cinq années suivantes. Entre chômage et différence entre niveau requis et effectif, ce n’est toujours pas simple d’être un jeune sur le marché de l’emploi.

  • Le rôle essentiel de l'enseignement agricole privé

    Avec quelque 2.000 élèves répartis au sein de onze établissements, l’enseignement agricole privé demeure un pilier essentiel de la formation de la région Bourgogne Franche-Comté.

  • Retour de balancier sur l'agribashing ?

    Dans un courrier envoyé le 1er février à tous les parlementaires – députés et sénateurs – de Saône-et-Loire, la FDSEA et ses sections spécialisés ont dénoncé avec force l’agribashing. Pour ne plus rien laissé passer, la profession agricole appelle les pouvoirs publics, dont le Préfet, à défendre l’élevage contre les attaques médiatiques, y compris sur les réseaux sociaux et contre les fake news. Les parlementaires sont interrogés sur les recours juridiques possibles, les questionnant en creux comment faire respecter la loi ou alors l’adapter si nécessaire.

  • Rencontre avec l’AFB et l’ONCFS pour connaître les solutions face à la nouvelle problématique du castor dans les ruisseaux de Saône-et-Loire.

    Suite à un problème de prairie inondée en raison d’un barrage de castor à proximité de Paray-le-Monial, un rendez-vous sur site a eu lieu directement sur la prairie d’un éleveur, et ce avec la participation de l’AFB (Agence Française de Biodiversité) et celle de l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage). Face à cette situation complexe, l’éleveur a pu compter sur le soutien du réseau syndical. Un travail est en cours afin de trouver la solution sur ce cas particulier et pour d'autres à l’avenir face à ce problème grandissant.

  • Avec 62 %, un vote sans ambiguïté pour la liste JA+FDSEA aux élections chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire

    Les élections à la chambre d’agriculture ont connu leur épilogue mercredi 6 février lors du dépouillement des bulletins de vote. Les résultats sont désormais connus pour tous les collèges et donnent une majorité claire aux listes présentées par la FDSEA et les Jeunes agriculteurs de Saône-et-Loire. Le prochain rendez-vous est fixé au 25 février pour la session d’installation de la chambre d’agriculture de Saône-et-Loire.

  • Paysage stable sur fond de participation en berne

    La liste FNSEA-JA a consolidé sa majorité absolue avec un peu plus de 54,91 % des suffrages exprimés (contre 53,39 % en 2013), devant la Coordination rurale qui reculerait légèrement à 20.57 % (21,12 % en 2013) presque à égalité avec la Confédération paysanne à 19,56 % (19,66 % en 2013). Une stabilité étonnante compte tenu de la forte baisse de la participation, qui chuterait pour le second scrutin consécutif, à 45,69 % (contre 54,34 % en 2013). 35 ans après l’ouverture au pluralisme, le paysage du syndicalisme agricole paraît stabilisé.

  • Élections Chambres d’agriculture : le grand chelem en Bourgogne Franche-Comté pour les listes FDSEA-JA

    Pas de surprise en Bourgogne Franche-Comté pour les élections aux Chambres d’agriculture. Avec un taux de participation proche de 45 % pour le collège des chefs d'exploitation, bien qu'en retrait, le monde agricole reste attaché à son réseau consulaire de proximité. Comparativement à d'autres secteurs (Industrie, Artisanat, Commerce...) qui n'ont pas cette chance. Les listes FDSEA-JA obtiennent toutes un résultat au-delà des 54 %, avec de très bons scores, en particulier pour le Territoire de Belfort (74,13 %) et la Haute-Saône (68,91 %).

  • Nos jeunes en mode Présidents au Grand débat à Etang-sur-Arroux !

    La Saône-et-Loire peut être très fier de ses jeunes. Lors du Grand débat le 7 février à Etang-sur-Arroux, devant le Président de la République, plusieurs Ministres et secrétaires d’Etat, de nombreux élus locaux, 120 journalistes, 1.000 élèves… ils ont témoigné, questionné, clarifié d’égal à égal. Même si rien n’est certain sur ce qui ressortira de ce moment d’échanges, une certitude, l’avenir leur appartient, par leur force, travail et volonté.

  • Pour Emmanuel Macron, l’agriculture au début d’une mutation

    Jeudi 7 février, en amont de son après-midi à Étang-surArroux avec les jeunes du département, Emmanuel Macron a rencontré des dizaines d’élus dans les salons de la mairie d’Autun. L’exercice désormais rodé avait une forme plus ramassée : une heure de questions et d’interpellations, une heure de réponses et d’amorce de solutions.

  • Les représentants de la FNSEA reçus par le président de la République

    Le président de la République a reçu Christiane Lambert et Jérôme Despey, le 11 février, afin d’évoquer de nombreux sujets, notamment la Pac et le retour de valeur. Cette longue entrevue a aussi été l’occasion, pour Emmanuel Macron d'assurer aux représentants de la FNSEA qu’ils étaient des interlocuteurs dont il tenait compte.

     

  • Des ordonnances EGALim inquiétantes pour les coopératives

    « Stop au dénigrement de notre système coopératif ! ». Par ce titre, les lettres adressées aux parlementaires par la Fédération des caves coopératives Bourgogne Jura (FCCBJ) sont on ne peut plus claires. Il s’agit tout simplement de ne pas remettre en question le principe fondamental du système : « la coopérative est le prolongement des exploitations ». Les ordonnances de la loi Alimentation (EGAlim) risquent de le détruire.

  • Les terminales STAV du Lycée Lucie Aubrac de Davayé dans le Haut Bugey

    Dans le cadre du bac technologique, la classe de Terminale STAV du lycée Lucie Aubrac s’est déplacée dans le Haut Bugey pour comprendre et analyser les caractéristiques d’une production et d’une transformation de produits alimentaires AOP en lien avec leur territoire.

  • Des députés en mission territoire

    Plusieurs députés se sont lancés depuis le début de leur mandature dans une mission des territoires les conduisant à aller à la découverte de solutions innovantes qui fonctionnent, dans tous les domaines dont l’agriculture, et qui pourraient bien être reprises ailleurs.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter