• Les Gîtes choisissent Groupama

    Le 19 septembre, Groupama Rhône-Alpes Auvergne a signé un partenariat avec les Gîtes de France de Saône-et-Loire dans le but d’accompagner les propriétaires et les hébergeurs dans la protection de leur activité.

  • Une présence porteuse de sens à la Foire économique d'Autun

    La sixième édition de la Foire économique d’Autun s'est terminée par un bilan très positif pour le GIEE de l’Autunois : c’est surtout la première vraie immersion du collectif dans le grand bain de la communication auprès du grand public.

  • La vouivre victime d’un vol

    Bâti sur un éperon rocheux, sur la rive gauche de la Saône, en face de la ville de Tournus, Lacrost abrite un riche patrimoine ainsi que quelques légendes.

  • La FDSEA et les JA de Saône-et-Loire avancent avec force et humilité pour les élections à la chambre d'Agriculture

    Le 24 septembre à Saint-Désert, FDSEA et JA de Saône-et-Loire se sont réunis pour préparer les prochaines élections à la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire. Avec force mais aussi avec beaucoup d’humilité, l’état d’esprit est au rassemblement de toutes les forces vives du département. Un constat s’impose néanmoins déjà. Du nombre de votants dépendra la représentativité de la profession que nombre d’opposants - à l’agriculture et à la viticulture - espèrent voir décliner pour malheureusement, mieux encore pouvoir l’attaquer.

  • Les journaux départementaux agricoles sont des média connectés à la terre

    Alors que le monde de l’information se mélange de plus en plus avec celui de la communication en raison de la démocratisation des outils (Internet, réseaux sociaux…), la presse et les médias conservent pourtant un rôle central dans nos démocraties. La pluralité et la vérification d’une information, neutre et impartiale, doit permettre à chacun de se faire sa propre opinion. A ce titre, il y a 73 ans, les agriculteurs et viticulteurs de ce département ont bâti ensemble un outil unique, votre journal L’Exploitant Agricole de Saône-et-Loire qui ne manque pas d’atouts, encore aujourd’hui.

  • Élections aux chambres d’agriculture : mode d’emploi

    De l’inscription sur les listes d’électeurs, au mode de scrutin, en passant par le dépôt des listes de candidats : voici un mode d’emploi pour comprendre les prochaines élections des chambres d’agriculture, qui s’achèveront le 31 janvier 2019.

  • Sécheresse : après la pré-tournée pour le fonds de calamités, place aux rencontres avec les élus

    Comme ces dernières semaines, l’actualité agricole du département est malheureusement phagocytée par la sécheresse et ses conséquences. Fortement mobilisée, la FDSEA a mené le 21 septembre dernier avec la DDT une pré-tournée « calamités ». Des rencontres sont prévues dans les jours qui viennent avec les élus et les pouvoirs publics sur des exploitations. En parallèle, les prises de position se multiplient…

  • La FNSEA et JA montrent leur opposition à la suppression du TODE

    Le 24 septembre, la FNSEA et JA ont publié un communiqué « pour montrer leur farouche opposition » à la suppression de l’exonération des cotisations sociales pour les employeurs de saisonniers (TODE) intégrée dans le projet de loi finance, présenté ce jour au Conseil des ministres.

  • Le Sénat rejette le projet de loi Alimentation en nouvelle lecture

    Le 25 septembre, le Sénat débutait l’examen en nouvelle lecture, le projet de loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, il a alors adopté, 276 voix pour et 49 voix contre, une motion « tendant à opposer la question préalable » au projet de loi.

  • Partager la vie d’un champ avec une classe

    Monchamp.fr fait lui aussi sa rentrée scolaire, la deuxième depuis sa mise en place. Le réseau social adapté permet à un agriculteur d’échanger avec une classe sur l’évolution d’un champ et sur son quotidien.

  • Sécheresse : Que rien ne se perde !

    Le 21 septembre à Jalogny, le conseil d’administration de la FDSEA de Saône-et-Loire s’est réuni. La sécheresse a occupé la majeure partie des débats. La profession se mobilise tant sur le volet pouvoirs publics que sur les solutions techniques à apporter. Les autres sujets – comme les ZDS – n’en sont pas pour autant oubliés, bien au contraire.

  • Quel impact de la sécheresse sur les semis ?

    Les conséquences de la sécheresse se mesurent d’ores et déjà : si les éleveurs ont commencé à taper dans leurs réserves de fourrage pour nourrir leur troupeau, les producteurs de céréales s’inquiètent pour la saison à venir. Selon les secteurs, les récoltes de colza ou de maïs et celles de ray-grass s’annoncent bien en-deça des normales.  

  • A Food Use Tech, la Food tech se met au naturel et innove

    100% naturel, 100% végétal, sans additif, sans sel ajouté, 100% français... Les messages de nombre de start up et autres petites et moyennes entreprises participant au salon Food Use Tech qui s'est tenu à Dijon les 20 et 21 septembre, se veulent clairs, directs, sans ambiguïté. Bref, un reflet de la demande des marchés présents ou à venir. La food tech ne veut pas rimer avec malbouffe. Découverte de quelques innovations dont certaines font déjà le buzz et qui pourraient bien rapidement intéresser notre assiette et donc notre santé, d'ici quelques mois...

  • Les "réenchanteurs" de l’alimentation

    L’enseignement agricole de Bourgogne-Franche-Comté a tenu sa traditionnelle conférence de rentrée jeudi 20 septembre. Cette année, le rassemblement de l’ensemble des acteurs régionaux concernés par cet enseignement s’est tenu au lycée agricole de Fontaines. Thème de la table ronde : les circuits alimentaires de proximité.

Services

Dossiers

Recevoir la newsletter