• Six Sénateurs à l’écoute, un temps d’échanges de débats apprécié qu’il convient maintenant de concrétiser !

    A la veille du débat sur le projet de loi des Etats Généraux de l’alimentation (EGAlim) en commission économique du Séna cette fois, une délégation conduite par le président, Gérard Larcher, accompagné de Sophie Primas et Anne-Catherine Loisier - respectivement présidente et membre de la commission des affaires économiques - est venue à la rencontre de la profession et de ses filières. La Saône-et-Loire a pu peser de toute sa force pour continuer de les convaincre de garder l'objectif initial : garantir un revenu décent à tous les agriculteurs.

  • Le Président du Sénat, Gérard Larcher, à la rencontre des agriculteurs de Saône-et-Loire

    A l'invitation des sénateurs du département, Gérard Larcher, le Président du Sénat, était en Saône-et-Loire ce lundi 11 juin. Une opportunité à l'heure de l'examen du projet de loi des Etats généraux de l'Alimentation et de l'agriculture. Le projet de loi EGAlim a débuté en commission des affaires économiques au Sénat ce 12 juin. La FDSEA de Saône-et-Loire et les Jeunes Agriculteurs du département ont organisé, en partenariat avec la chambre d'Agriculture, une visite d'exploitation dans le Charollais afin que les agriculteurs puissent lui faire part de leur ressenti, leurs attentes, leurs demandes...

  • Pour plus de pédagogie lors des contrôles en élevage allaitant

    Depuis l'année dernière, la section bovine de la FDSEA de Saône-et-Loire a mis en place des réunions "bout d'étable", en partenariat avec la Chambre d'Agriculture, la DDT et les corps de contrôles. En effet, la moitié des contrôles en identification bovine en 2017 ont conduit à des pénalités et représente donc un impact financier significatif pour les éleveurs concernés... L'objectif de cette rencontre est d'informer au mieux les éleveurs sur la réglementation en identification bovine et éligibilité à l'Aide aux Bovins Allaitants (ABA) pour diminuer ce taux de non conformité.

  • Les questions se posant autour des nanotechnologies dans les aliments

    Dans une note publiée en mai 2018, le Centre d’études et prospective du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation dresse un état des lieux des questions liées aux usages potentiels des nanotechnologies et des nanomatériaux dans le domaine de l’alimentation.

  • Le monde agricole mobilisé et motivé partout en France pour #SauverLesAgri

    Depuis la nuit du 10 au 11 juin, des agriculteurs ont bloqué, partout en France, des dépôts de carburants et des raffineries pour protester contre toutes les distorsions de concurrence. Depuis le début, bien soutenu par le grand public et même les ONG, la mobilisation battait son plein sur les seize sites. Les manifestants ont prouvé qu'ils étaient bien décidés à faire entendre leurs revendications. Pour Christiane Lambert et Jérémy Decerle, le gouvernement ne peut rester silencieux face à la question des distorsions de concurrence qui minent l'agriculture française et plus largement, d'autres pans de l'économie française.

  • Les États-Unis restent leader pour les vins de Bourgogne

    En 2017, les Etats-Unis, comme en 2016, sont les premiers importateurs de vins de Bourgogne en valeur et en volume. Installés à la double première place depuis 2014, les Etats-Unis sont, une nouvelle fois en 2017, les premiers importateurs de vins de Bourgogne, en valeur (23 % de l’ensemble des exportations de vins de Bourgogne), comme en volume (20 % du total des exportations). Ces bons résultats ont été portés par une parité euro/dollar favorable... jusqu'à présent.

  • A ne rater sous aucun prétexte, Euroforest à Saint-Bonnet-de-Joux les 21, 22 et 23 juin

    C’est la référence en la matière dans le département, dans la Région et même plus largement, au delà de nos frontières. Le salon forêt bois en plein nature, Euroforest revient les 21, 22 et 23 juin à Saint-Bonnet-de-Joux. Les organisateurs le répètent avec ferveur, le monde agricole y est invité avec plaisir. Partez à la découverte des dernières nouveautés et techniques du secteur. Des machines impressionnantes aux matériels et savoirs pour débuter, il y a tout ce qu’il faut à Euroforest.

  • Malgré le changement climatique, le viticulteur français plutôt enclin à rester sur son terroir

    Face au changement climatique et à ses effets attendus d'ici 2050, les viticulteurs français seraient plutôt enclins à innover pour rester sur leur terroir qu’à investir dans d’autres régions moins sèches ou plus fraîches comme la Bretagne, observent deux chercheurs français qui ont présenté leurs résultats au congrès de la Confédération nationale des AOC viticoles (Cnaoc), qui s’est tenu le fin avril à Calvi (Corse). Une étude qui conforte l'attachement aux terroirs, aux valeurs associés plutôt que partir à l'aventure ailleurs.

  • Rendez-vous est donné cet été à Marly-sous-Issy pour la Fête départementale de l'Agriculture

    Cette année, c’est au canton d’Issy-L’Evêque que revient la responsabilité d’organiser la Fête de l’Agriculture de Saône-et-Loire. Et donc la finale départementale des concours de labours. Pour cela, les JA d’Issy innovent en avançant la date au samedi 11 et au dimanche 12 août. Rendez-vous est ainsi pris à Marly-sous-Issy sous le nom de "L'agriculture en folie à Marly !".

  • Un complément de revenu par le broyage de bois

    À Perpezat (Puy-de-Dôme), Alain Faydit a développé en complément de sa production laitière, une activité de broyage de bois pour réduire sa facture énergétique et compléter ses revenus.

  • Charolais Horizon se met en route pour un nouveau chapitre

    Pour ses vingt ans, la coopérative Charolais Horizon dévoile un nouveau chapitre de sa démarche de structuration de filière. Avec toujours en ligne de mire la valorisation de la viande des adhérents par un positionnement au plus près des attentes des consommateurs.

  • La Conférence régionale agricole dresse un diagnostic qui ouvre des perspectives aux agriculteurs

    Chaque année, l'Observatoire prospectif de l'agriculture (OPAB) apporte - au travers de ses travaux - une vision fine et prospective de l'agriculture régionale. Il contribue ainsi à l'élaboration de la stratégie régionale. Les enseignements de l'année 2017 ouvrent de nouveaux champs de réflexion et d'action qui ont été détaillés lors de la Conférence agricole régionale, qui s'est déroulée à Dijon le 4 juin dernier dans les locaux du Conseil régional.

  • Le marché des forêts a été tonique en 2017...

    En 2017, le marché des parcelles forestières a bénéficié d’un intérêt croissant des acheteurs pour investir dans une base de loisir ou dans une valeur refuge. Le nombre de transactions et les surfaces vendues s’accroissent, tandis que les tarifs restent stables. Détails.

Services

Recevoir la newsletter