• Première réunion de la Commission internationale agricole et agro-alimentaire

    Le 13 juillet, Stéphane Travert et Jean-Baptiste Lemoyne, ont présidé, la première réunion de la Commission internationale agricole et agro-alimentaire. Pour la FNSEA, cette réunion est le signe que le gouvernement a pris la mesure de l’ampleur du problème et des enjeux pour l’agriculture. 

  • Fraude au Rosé : des vins espagnols vendus comme des vins français

    Entre 2016 et 2017, la DGCCRF a mené une vaste enquête qui a révélé diverses fraudes sur les ventes de vins rosés espagnoles importés en France. De nombreux manquements ont été constatés, si certains semblent relever de la simple négligence, de graves fraudes pourraient donner lieu à de lourdes peines.

  • Emploi et Main d'Oeuvre : Quid de l’emploi de salariés mineurs ?

    Dès lors qu’ils ont 14 ans, des travaux saisonniers peuvent être proposés à des jeunes scolaires ou étudiants durant les vacances scolaires, sous réserve de respecter des règles particulières. Le point avec le service Emploi et Main d'Oeuvre de la FDSEA de Saône-et-Loire.

  • La Section bovine veut répondre aux attentes des consommateurs et de ses adhérents

    Comme chaque année après les foins, la section bovine de la FDSEA de Saône-et-Loire a réuni son conseil d'administration pour faire le point sur les dossiers en cours et le travail au quotidien des membres de la section. L'occasion pour les administrateurs présents d'échanger sur la démarche Eleveur et Engagé sur le département, ainsi que sur l'avancement du projet de Loi issu des Etats Généraux de l'Alimentation.

  • Nuages vitaminés pour Winecloud et Iris+ !

    Le 10 juillet à la Cave de Lugny, le pôle de compétitivité Vitagora a réunit les principaux acteurs – start-up, instituts de recherche, entreprises, institutions, collectivités… - de deux projets de recherche. Iris+ qui cherche des solutions innovante pour la santé de la vigne (et du blé) à l’aide de biostimulants et SDN ou SDP. Et le projet Winecloud qui cherche, lui, à numériser la filière de la parcelle aux consommateurs pour constituer la première plateforme Big data vitivinicole.

  • Révision des zones défavorisées simples : la carte est enfin stabilisée...

    Le gouvernement français a envoyé début juin à la Commission européenne la proposition de carte consolidée des futures Zones défavorisées pour approbation, en incluant les communes ajoutées au titre de l'homogénéité territoriale. En Saône-et-Loire, cette révision aurait pu être une totale réussite syndicale, avec dix années de travail de fond sur ce dossier et une majeure partie du territoire classée, si ce n'est que la réforme reste amère, avec l'injuste, l'incompréhensible exclusion de huit communes du Clunisois : Berzé-le-Chatel, Bissy-sous-uxelles, Blanot, Bray, Chapaize, Chissey-lès-Mâcon, Cortambert et Donzy-le-Pertuis.

  • Quels liens demain entre robots et humains dans l’agriculture ?

    À l’heure de l’intelligence artificielle, quelles conséquences la robotisation peut-elle avoir sur le travail d’agriculteur dans les années à venir ? C’est la question à laquelle se sont intéressés les étudiants de l’Ihedrea (management des territoires et agrobusiness) lors d’une table ronde organisée en collaboration avec Agr'idées.

  • Indépendance et neutralité pour de précieux conseils

    Maillon essentiel du territoire, la Chambre départementale des experts agricoles, fonciers et forestiers de Saône-et-Loire peut se prévaloir d’une parfaite indépendance et d’une totale neutralité. Une force au moment de rendre son verdict lors de missions parfois délicates.

  • Une offre variétale qui se renouvelle en orges d’hiver

    Les premiers résultats des essais variétés d’orges d’hiver, réalisés par Arvalis - Institut du végétal, sont arrivés. Un regroupement de six essais de la grande zone brassicole Centre est déjà disponible : d’ouest en est, départements 17, 37, 36, 18, 89 et 91. Réalisés sur des argilo calcaires plus ou moins profonds pour quatre d’entre eux et sur des limons pour les deux autres, ces essais se caractérisent par un rendement moyen élevé, proche de 90 q/ha. La situation est néanmoins plus hétérogène en Saône-et-Loire selon les parcelles qui ont pu pâtir des excès d'eau.

  • Une consommation de vins bénéfique sous réserve qu'elle soit responsable

    Lors de la dernière assemblée générale du BIVB, il a été question de promouvoir une consommation responsable d’alcool, sous l’angle médical avec le Professeur (Pr) Yves Juillière, cardiologue au CHU de Nancy. Ce dernier a fait un état des lieux de la recherche sur le vin et la santé, avant de parler de politique de prévention publique. Puis le président de Vin & Société, Joël Forgeau est revenu sur la situation française.

Services

Recevoir la newsletter