• Fiscalité agricole : Zoom sur l’épargne de précaution

    Demandé par la FNSEA et JA lors de la campagne présidentielle, un dispositif d’épargne de précaution plus adapté à l’activité agricole a été annoncé par les ministres de l’Agriculture et de l’Economie en septembre. 

  • Le concours interrégional limousin aura lieu à Luzy les 27 et 28 octobre

    Les 27 et 28 octobre, la Bourgogne accueillera le concours interrégional limousin à Luzy. Ce rassemblement prestigieux comptera 200 bovins limousins, présentés par une soixantaine d’éleveurs en provenance d’un gros quart sud-est de la France. L’occasion de découvrir une belle vitrine de la deuxième des races à viande.

  • Brexit La nécessité d’avoir une vision à long terme

    Le Conseil européen du 18 octobre devait traiter hier de la question du Brexit et, en théorie, parvenir à un accord de sortie du Royaume-Uni. La profession agricole, pour qui la Grande Bretagne constitue un débouché important, comptait bien alerter sur l’importance de ne pas conclure d’accord à n’importe quelle condition au risque de mettre en danger l’agriculture européenne à plus long terme.

  • Comment nourrir son troupeau en période de sécheresse ?

    La chambre d’agriculture a organisé plusieurs réunions à destination des éleveurs du département pour tenter d’apporter des solutions face à la situation de sécheresse. Comment nourrir son troupeau, vers quel fourrage se tourner, comment gérer la prochaine campagne ? Trois des quatre réunions prévues se sont déroulées la semaine dernière, retour sur celle ayant eu lieu à la ferme expérimentale de Jalogny.

  • Cultiver des betteraves fourragères pour des allaitantes

    A Beaubery, Christian Terrier cultive des betteraves fourragères pour son troupeau de vaches allaitantes. En dépit d’être une culture technique et exigeante, la betterave se révèle une excellente source alimentaire pour les animaux.

  • Au Congrès national de la Pépinière viticole, l’avenir se décide aujourd’hui

    Le 16ème Congrès national de la Pépinière viticole se tiendra au Palais des Congrès à Beaune les 24 et 25 octobre. Une opportunité de faire entendre pour essayer d’influencer sur le matériel génétique et la recherche de demain. Entre envie de redevenir autonome dans la production de plants de qualité sur le bassin (projet Défigreff’), le réchauffement climatique et les maladies émergentes, le dépérissement et ses ravages économiques… les sujets ne manquent pas. L’occasion pour les pépiniéristes de présenter officiellement leur nouvelle marque.

  • Hamburger équilibré et merveilleuses épices !

    Les élèves de la classe de 3ème du lycée agricole et viticole de Mâcon Davayé ont travaillé sur le thème « Saveurs d’ici, Saveurs d’ailleurs » dans le cadre d’un Enseignement Pratique Interdisciplinaire (EPI). De quoi innover dans les mélanges culinaires et gastronomiques.

  • A Uxeau, comment Fabien Tissier parvient à bien nourrir avec peu de surfaces

    A Uxeau, un manque de surface a conduit Fabien Tissier à remettre en question son système. En attendant de pouvoir trouver quelques hectares supplémentaires, le jeune éleveur optimise l’utilisation de son herbe grâce à un véritable plan d’alimentation de ses animaux. Pour gagner en autonomie, il cultive un peu plus de céréales, essaye le pâturage tournant et envisage de semer des dérobées.

  • Pour l'alimentation hivernale, savoir prendre ce que la nature donne…

    Cet hiver, nombre d’éleveurs seront obligés de réviser leur plan d’alimentation suite aux conséquences de la sécheresse. Quelle que soit les solutions choisies, il faudra couvrir les besoins des différentes catégories d’animaux et préserver les vêlages, les veaux et la reproduction. Avec un dérèglement climatique qui déjoue chaque année les prévisions de récolte, les éleveurs vont devoir faire preuve sans cesse d’innovation et de réactivité pour caler les rations avec des matières premières inattendues. Cette nouvelle sécheresse incite aussi à réfléchir à de nouvelles solutions fourragères. Et finalement, tout cela conforte l’idée qu’il faut rendre plus autonome les exploitations et plus productives les surfaces. En cela, le témoignage de Christian Terrier à Beaubery fait réfléchir. Sur des terrains superficiels et séchants, l’agriculteur fait jouer tous les leviers de l’autonomie en diversifiant les cultures et en recourant aux méteils, dérobées, etc… Prendre tout ce que les surfaces peuvent donner quand les conditions le permettent. Faire des stocks de fourrages et de protéines. Pour in fine avoir des animaux en meilleure santé.

     

  • Réussir son implantation de pois d’hiver

    L’implantation est un levier majeur pour définir la densité du futur peuplement, première composante de rendement de sa culture, mais également pour limiter la sensibilité au gel et préparer l’action des herbicides. Lors de de la campagne précédente, les parcelles les mieux implantés ont permis de produire les meilleurs rendements.

  • Une vraie ouverture sur l’international

    Le début d’année scolaire ne fait que confirmer la volonté du lycée de Fontaines d’offrir à ses élèves une vraie ouverture d’esprit, professionnelle et personnelle, sur l’international.

  • GNR : vers la fin du tarif réduit ?

    Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit de supprimer les tarifs réduits de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques dont bénéficient certains carburants comme le GNR.

Services

Dossiers

Recevoir la newsletter