• Lait lite 71 en voyage dans le Haut-Doubs !

    Le 26 janvier dernier, l’association Lait lite 71 avait organisé un voyage d’une journée dans le Doubs pour les éleveurs, techniciens, retraités, enfants de Saône-et-Loire. 38 personnes étaient de ce sympathique voyage. Une réussite pour les organisateurs.

  • Quand faire appel à un expert foncier ?

    L’assemblée générale des experts fonciers de Saône-et-Loire s’est tenue vendredi 1er février au Château des Broyers à La Chapelle-de-Guinchay. L’occasion pour Cécile Laferrère et Xavier Couzon, respectivement actuelle et ancien président(e) de la chambre, de revenir sur l’intérêt de faire appel à leur service, dans un contexte où leur profession reste méconnue. Interview croisée.

  • Optimiser les performances en grandes cultures

    Arvalis a organisé un colloque le 29 janvier à Beaune sur le thème « Créer de la performance en grandes cultures ». Si des solutions et des leviers ont été présentés, il a bien été précisé qu’aucune ne représente une solution miracle adaptable à toutes les exploitations.

  • Envie d’œufs a besoin d’éleveurs de poules pondeuses !

    Méconnu des éleveurs, l’élevage de poules pondeuses est possible en Saône-et-Loire. Implanté dans le sud-est de la France, le groupe Envie d’Oeufs Sud-Est veut développer une production locale plein air et bio. Une possibilité de diversification intéressante avec un revenu garanti.

  • Élections Chambres d’agriculture : le grand chelem en Bourgogne Franche-Comté pour les listes FDSEA-JA

    Pas de surprise en Bourgogne Franche-Comté pour les élections aux Chambres d’agriculture. Avec un taux de participation proche de 45 % pour le collège des chefs d'exploitation, bien qu'en retrait, le monde agricole reste attaché à son réseau consulaire de proximité. Comparativement à d'autres secteurs (Industrie, Artisanat, Commerce...) qui n'ont pas cette chance. Les listes FDSEA-JA obtiennent toutes un résultat au-delà des 54 %, avec de très bons scores, en particulier pour le Territoire de Belfort (74,13 %) et la Haute-Saône (68,91 %).

  • La section bovine de Saône et Loire à Mende pour le congrès de la FNB

    Une nouvelle fois cette année la section bovine de la FDSEA de Saône-et-Loire s’est déplacée pour participer à Mende en Lozère au congrès de la Fédération nationale bovine (FNB) qui posait la délicate question : « l’élevage allaitant au carrefour de la décapitalisation ou de la rémunération ». Pour les représentants des éleveurs, il ne fait nul doute qu'ils se battront pour la seconde option, seule voie d'avenir.

  • Nos jeunes en mode Présidents au Grand débat à Etang-sur-Arroux !

    La Saône-et-Loire peut être très fier de ses jeunes. Lors du Grand débat le 7 février à Etang-sur-Arroux, devant le Président de la République, plusieurs Ministres et secrétaires d’Etat, de nombreux élus locaux, 120 journalistes, 1.000 élèves… ils ont témoigné, questionné, clarifié d’égal à égal. Même si rien n’est certain sur ce qui ressortira de ce moment d’échanges, une certitude, l’avenir leur appartient, par leur force, travail et volonté.

  • Pour Emmanuel Macron, l’agriculture au début d’une mutation

    Jeudi 7 février, en amont de son après-midi à Étang-surArroux avec les jeunes du département, Emmanuel Macron a rencontré des dizaines d’élus dans les salons de la mairie d’Autun. L’exercice désormais rodé avait une forme plus ramassée : une heure de questions et d’interpellations, une heure de réponses et d’amorce de solutions.

  • Les représentants de la FNSEA reçus par le président de la République

    Le président de la République a reçu Christiane Lambert et Jérôme Despey, le 11 février, afin d’évoquer de nombreux sujets, notamment la Pac et le retour de valeur. Cette longue entrevue a aussi été l’occasion, pour Emmanuel Macron d'assurer aux représentants de la FNSEA qu’ils étaient des interlocuteurs dont il tenait compte.

     

  • Des ordonnances EGALim inquiétantes pour les coopératives

    « Stop au dénigrement de notre système coopératif ! ». Par ce titre, les lettres adressées aux parlementaires par la Fédération des caves coopératives Bourgogne Jura (FCCBJ) sont on ne peut plus claires. Il s’agit tout simplement de ne pas remettre en question le principe fondamental du système : « la coopérative est le prolongement des exploitations ». Les ordonnances de la loi Alimentation (EGAlim) risquent de le détruire.

  • Un choix très personnel entre cuves béton, bois et inox

    Au moment de choisir une cuve en béton, bois ou inox, il n’y a pas de vérité absolue. Il faut, en effet, que chaque viticulteur sache précisément ce qu’il souhaite faire et quel vin il désire obtenir.

  • Les logettes en bâtiment allaitant

    En Corrèze, il existe encore peu de stabulation composée de logettes et de caillebotis en production allaitante. Et pourtant ce système qui a de nombreux avantages semble faire de plus en plus d’émules. Jérôme Sirieix, éleveur à Liginiac en Corrèze, en fait partie.

Services

Recevoir la newsletter

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement