Actualité Loisirs Viticulture

Un succès partagé lors de la Saint-Vincent tournante de Bourgogne à Prissé

La 74e Saint-Vincent tournante de Bourgogne a été un indéniable succès populaire. Plus de 85.000 visiteurs ont envahi le village de Prissé le weekend dernier. Les vins de l’appellation Saint-Véran ont pu se mettre en avant et briller. Le travail exceptionnel des bénévoles, des vignerons et des organisateurs a impressionné. Porteur de valeurs fortes –solidarité et développement durable– l’appellation a su aussi renouveler en finesse l’événement.

1938 – 2018. La Saint-Vincent tournante de Bourgogne aurait dû fêter - en ce mois de janvier - ses 80 années d’existence, si cette fête vineuse n’avait pas été interdite durant la seconde guerre mondiale. C’est donc la 74e édition qui s’est tenue à Prissé en l’honneur d’un autre Saint, Véran. La Confrérie des Chevaliers du Tastevin, installée au Clos de Vougeot, avait choisi cette appellation du Sud Mâconnais, produite sur sept communes : Chânes, Chasselas, Davayé, Leynes, Prissé, Saint-Vérand et Solutre-Pouilly. Les visiteurs ont eu le plaisir de déguster sept cuvées différentes.

Les festivités ont démarré samedi matin. Rendez-vous était donné aux Sociétés de secours mutuels de toute la Bourgogne à 6h30 pour un casse-croûte, au son de la fanfare dans le chai de la Cave des Vignerons des Terres Secrètes. A 7h30, le défilé débutait sur la Voie verte éclairée aux flambeaux, avant de s’aventurer au milieu des vignes. Au total, 4,2 km avant d’arriver place de la Mairie. Les Sociétés s’étaient rangées du Sud au Nord de la Bourgogne. L’an prochain, à Vézelay, il y aura inversion. Rejoints par les officiels, un hommage aux morts était rendu avant de repartir en direction de l’église pour une messe en l’hommage aux deux saints. A la sortie, une foule se pressait dehors pour reprendre le cortège en direction de la Mairie. Là, la Confrérie des Chevalier du Tastevin ont intronisé 6 vignerons, un(e) par village. Alors que la foule arrivait avec l’ouverture des caveaux et le concert annoncé de Michael Jones, le parrain de l’événement dont les profits iront tous aux Resto du Cœur, les officiels souhaitaient un joyeux succès à tous. Vœux exhaussé, puisqu’après les 40.000 visiteurs du samedi, 45.000 nouveaux ont fait le plein de souvenirs le dimanche. Mais avant cela, le repas servi au banquet a régalé les 1.100 convives. Ces derniers ont aussi pu souhaité un joyeux anniversaire à Michael Jones, après son deuxième concert du jour. Dimanche, c'était au tour de la Confrérie de l'arrondissement de Mâcon d'introniser quinze impétrants. En ce jour dominical, et avec le soleil, les familles et amateurs de vins profitaient pleinement. Aucun problème majeur n'a été à déplorer.

Le succès est donc complet. Un succès partagés que l’on doit à tous les bénévoles, vignerons, partenaires, élus… qui ne manqueront pas de refaire la fête ensemble. « Le plus intéressant dans cette aventure [l’organisation de la Saint-Vincent tournante, ndlr] c’est l’histoire collective qui s’est créée. Nous avons réussi à rassembler les clochers ! », concluait, tout sourire, Kévin Tessieux, président du comité d’organisation de la Saint-Vincent tournante 2018.

Services

Recevoir la newsletter