Viticulture Environnement Economie

La CAMB procède à l'installation de stations météorologiques dans le vignoble mâconnais

Depuis bientôt un mois, la CAMB a déployé une trentaine de stations météorologiques sur l’ensemble du vignoble mâconnais. Un outil précieux pour la prise de décision pour les professionnels.

Les premiers retours des viticulteurs sont très positifs. Ici, les frères Chevalier, viticulteurs à Charnay-les-Mâcon.

En installant ces stations météorologiques, le but premier est d’apporter un outil supplémentaire aux professionnels en matière d'aide à la décision sur la gestion de ses vignes. Ainsi, chaque quart d’heure, sont consultables de nouvelles données relatives aux températures, à la pluviométrie, à l’humidité, à la présence ou non de vent, à la vitesse des rafales de vent…

En disposant de ces informations en temps réel, le viticulteur peut également réaliser un historique sur un lieu précis. Historique portant sur quelques heures, quelques jours, quelques mois, voire quelques années.

L’autre atout de ce système est qu’il offre de précieuses prévisions météorologiques à sept jours lesquelles sont réactualisées toutes les 3 heures. Une information idéale pour, par exemple, anticiper un traitement. Il y a également la possibilité de programmer des alertes face à des risques de gel, de fortes pluies, de vent…

Simplicité et efficacité

La force de ce dispoisitif - développé spécifiquement par la CAMB - est que le viticulteur peut consulter ces données aussi bien sur son smartphone que sur son ordinateur ou sa tablette.

Loin d’être complexe à manier, ce système est, au contraire, d’une grande simplicité et efficacité de prise en main. Il ne faut, en effet, qu’une trentaine de minutes à David Buiret, responsable du développement à la Coopérative agricole du Mâconnais et du Beaujolais (CAMB), pour installer le logiciel sur un smartphone, un ordinateur ou une tablette et pour la formation.

« Les retours des premiers utilisateurs sont extrêmement positifs. Avec ce système, il est également possible d’enregistrer ses propres interventions sur les vignes et d’exporter toutes les données jugées utiles en format PDF », commente ce dernier.

Quant à la question cruciale du prix, la réponse devrait donner le sourire aux futurs utilisateurs. Pour un abonnement d’une année par exploitation, il en coûte 169 € pour un adhérent à la coopérative et 189 € pour un non-adhérent. Tout viticulteur intéressé peut, soit contacter directement son technicien s’il est adhérent, soit, dans le cas contraire, David Buiret à la CAMB.

Services

Dossiers

Recevoir la newsletter