Actualité Pratique Loisirs

Partir à l'étranger, super ! Mais qu'en est-il de la couverture Maladie en cas d'accident ou d'incident de santé

Pour un séjour temporaire en Europe, il convient de penser à demander sa carte européenne d’assurance maladie environ un bon mois minimum avant de partir. Et en dehors de l’Europe, il faut s’informer sur la prise en charge des soins médicaux dans le pays de destination.

♦ En Europe : la carte européenne d’assurance maladie

Gratuite et valable deux ans, la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) facilite la prise en charge des soins médicaux lors d’un séjour temporaire en Europe : vacances, week-end, stage, études, mission professionnelle...

La carte européenne d’assurance maladie est valable jusqu’à sa date d’expiration dans les pays de l’Union européenne - Espace économique européen (UE-EEE) : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède. Et en Suisse.

Pour obtenir sa carte européenne d’assurance maladie, il convient de penser à faire sa demande en ligne depuis le site MSA dans la partie "Mon espace privé" ou auprès de sa MSA au minimum un mois avant la date de départ pour le déplacement. En cas d’urgence, la MSA peut toutefois délivrer un certificat provisoire de remplacement d’une validité de 3 mois.

Comme il s’agit d’une carte individuelle, il convient de demander une carte européenne d’assurance maladie pour chacun des membres du foyer appelé à faire ce déplacement (y compris les enfants de moins de 16 ans).

Une utilisation simple

Si la personne en déplacement à l’étranger doit recevoir des soins médicaux pendant son séjour, il lui faut présenter sa carte européenne d’assurance maladie ou son certificat provisoire de remplacement. La prise en charge peut cependant varier selon le pays de séjour et le type de soins nécessaires.

En fonction du pays où l’on séjourne, soit il ne sera pas besoin de faire l’avance des frais médicaux, soit au contraire, il conviendra d’avancer les soins, avant d’en demander le remboursement à l’organisme d’Assurance Maladie du pays de séjour.

En cas d’oubli, de vol ou de perte de la carte européenne d’assurance maladie, il faudra régler l’intégralité des soins, y compris les soins hospitaliers.

Dans tous les cas, si les voyageurs qui auront réglé des frais médicaux sur place sont invités à en conserver les factures, feuilles de soins ou prescriptions fournies. A leur retour, il conviendra de les adresser à la caisse MSA accompagnées du formulaire "Soins reçus à l’étranger".

Pour connaître les formalités en vigueur dans les différents pays : www.cleiss.fr.

Attention !

Pour les personnes qui partent séjourner, vivre et/ou travailler à l’étranger, ce changement de situation peut mettre fin à leurs droits à l’assurance maladie française. Avant de partir, il convient de faire le point sur sa situation avec la MSA.

Services

Dossiers

Recevoir la newsletter