Actualité Département Elevage

Un an après la vente de 2017, l'association Les Blouses roses remercie les éleveurs !

L’an dernier, le GIE Synergie Charolais Station de Jalogny avait choisi de soutenir Les Blouses roses qui vient en aide aux enfants hospitalisés. Grâce au généreux chèque remis à l’occasion de la 33e vente aux enchères, l'association a pu étoffer son équipe de bénévoles pour davantage d’animation auprès des enfants malades.

L’an dernier, à l’issue de la vente aux enchères à Charolles, le GIE Station de Jalogny avait remis un chèque de de 750 € aux représentantes des « Blouses Roses ».

L’année dernière, désireux d’ouvrir la vente aux enchères de Jalogny au grand public et de donner une autre image de l’élevage charolais, le GIE Synergie Charolais avait reversé une part de la vente d’un animal au profit d’une œuvre caritative. C’est l’association Les Blouses roses qui avait ainsi été mise à l’honneur.  Elle est animée par des bénévoles qui se rendent dans les hôpitaux et les maisons de retraite pour redonner le sourire à des enfants malades ou des personnes âgées.

La veille de la 33e vente, des enfants accompagnés par Les Blouses roses avaient choisi leur veau préféré parmi les pensionnaires de la station. Dénommé Mistral, l’heureux élu s’était présenté à la vente orné d’un ruban rose et avait été adjugé 3.620 € à la ferme expérimentale de Jalogny. A l’issue de la vente, le GIE remettait un chèque de 750 € aux représentantes de l'association.

Un an après, Sophie Bernaz, la présidente des Blouses roses de Mâcon, revient sur cet évènement et elle explique comment cette somme a été un précieux coup de pouce pour l’association. « Grâce à ce chèque, nous avons pu renforcer nos équipes de quatre personnes supplémentaires. Les Blouses roses sont des bénévoles, mais toutes suivent tous une formation de trois jours à Lyon avec un psychologue. Nous finançons cette formation ainsi que le billet de train pour s’y rendre. Sans aide, nous n’aurions pas pu former de nouveaux bénévoles », confie Sophie Bernaz.

Des journées d’animation en plus

Grâce à cette équipe en renfort, Les Blouses roses de Mâcon ont pu « ouvrir un lieu d’accueil supplémentaire à la polyclinique de Mâcon et elles assurent une journée d’animation en plus dans le service pédiatrie de l’hôpital des Chanaux à Mâcon », fait valoir la présidente. L’aide du GIE Synergie Charolais a aussi permis de financer du matériel et des fournitures pour les nouvelles animations : bricolage, jeux de société, peintures, supports…

Pouvant compter désormais sur dix-sept bénévoles, l'association est en mesure d’intervenir auprès des enfants hospitalisés tous les jours de la semaine et pourrait même envisager une animation le week-end, se réjouit Sophie Bernaz. « Les hôpitaux sont très demandeurs et les enfants nous attendent ! », confie la présidente qui avoue que le frein demeure le manque de moyens.

Un souvenir inoubliable

Autant dire que le geste de générosité des responsables du GIE a été très apprécié par les bénévoles des Blouses roses. Qui plus est, que cela se passe au cœur d’une vente aux enchères de reproducteurs charolais fut pour les intéressées un souvenir inoubliable. « Ce fut une belle expérience. Nous découvrions tout cet univers de l’élevage… Nous y avons vécu de belles rencontres. Parfois même émouvantes. L’accueil a été très chaleureux. Cette journée nous a toutes marquées ! », confie Sophie Bernaz. La présidente évoque aussi la remise du chèque à l’issue d’une session de la chambre d’agriculture à la CCI à Chalon-sur-Saône où les représentantes de l'association ont été touchées par les applaudissements. Au-delà du geste en faveur des enfants malades et des personnes âgées en fin de vie que l’association accompagne, cette rencontre avec l'univers charolais a été l’occasion d’un bel échange. Une ouverture réciproque, du « gagnant/gagnant » comme le confie aujourd’hui Sophie Bernaz.

 

Services

Recevoir la newsletter