Actualité Viticulture

Viticulture, œnologie, commercialisation : des métiers par, pour et avec des femmes

Le 21 décembre au lycée viticole de Mâcon-Davayé se tenait un atelier autour d’une thématique propre à l’égalité femmes/hommes qui portait sur le thème de la mixité des métiers dans le monde agricole. La question était posée : Vigne, vin : des métiers au féminin ?

De nombreux stéréotypes ont été battus en brèche. Et les stéréotypes des stéréotypes aussi. Nous y reviendrons.

Le 15 février dernier en vue de favoriser « l'appropriation du principe d'égalité en droits, devoirs, et dignité des femmes et des hommes », le lycée viticole de Mâcon-Davayé avait fait venir Michèle Vianes, présidente de l'association "Regards de Femmes" à Lyon, ONG auprès de l’ONU.

Une occasion de plus pour organiser alors une rencontre avec les élèves (Terminal S, Terminal STAV, Seconde, Bac Pro, BTS) pour évoquer le principe de l'égalité entre filles et garçons. L’ambition était de leur faire prendre conscience des différentes formes d'inégalités entre sexes pour déconstruire les stéréotypes qui enferment filles et garçons dans les rapports sociaux du sexe inégalitaire.

Sous la forme de participations actives des élèves, Michèle Vianes a soulevé les questions de respect mutuel, de discrimination, d'estime de soi, du "savoir dire non", de la parité politique et professionnelle (l'égalité des salaires).

Pour poursuivre ce travail, les équipes du lycée ont saisi l’opportunité de pouvoir participer au Tour de France de l’Egalité, qui répond à une volonté du ministère de l'Égalité entre les femmes et les hommes, à l’initiative de la Secrétaire d’Etat; Marlène Schiappa. Dans ce cadre, le 21 décembre se tenait donc un atelier autour d’une thématique propre à l’égalité femmes/hommes qui portait sur le thème de la mixité des métiers dans l’enseignement agricole (place des filles/garçons dans certains métiers, entreprenariat au féminin…).

Oui, oui, oui !

Dans la salle Jules Chauvet, devant les lycéens de Davayé et de Belleville (69), le matin était consacré au débat avec des intervenantes de compétence, toutes professionnelles dans le secteur viticole. Les deux enseignantes, Sandra Landemaine et Françoise Van Den Berge, avaient de fait convié six intervenantes pour donner des éléments de réponse : Julia Scavo, sommelière internationale 1ère femme Master of Port  2017 ; Marine Ferrand, vigneronne «"Vin au féminin" à Charnay-lès-Mâcon ; Sophie Cinier, vigneronne à Fuissé et formatrice ; Nadine Gublin, œnologue de renommée internationale officiant en Bourgogne ; Sophie Taupenot de Mercurey, présidente de l’association Femmes et Vins de Bourgogne ; Lise Lacroix, "ancienne" (22 ans) élève de Davayé venue témoigner de son entrée dans le monde professionnel. L’après-midi était consacrée aux ateliers animés par les enseignants avec les élèves.

Ce colloque a posé une question simple en apparence mais bien plus complexe en réalité : les métiers de la vigne et du vin, des métiers pour les femmes ? La réponse s’est dessinée au fur et à mesure de la journée et la réponse est catégorique : oui, oui et oui ! Par contre, nombre de stéréotypes persistent. De stéréotypes qui ont été combattus et qui doivent continuer de l’être tous les jours.

Services

Recevoir la newsletter