Viticulture

Les pépiniéristes viticoles se mobilisent pour une marque collective « origine France »

Les pépiniéristes viticoles soutiennent un projet de marque collective « origine France » de la vigne. Le syndicat du Vaucluse, l’un des plus puissants syndicats régionaux de pépiniéristes viticoles de France, a appuyé, lors de son assemblée générale début novembre à Aubignan (Vaucluse) ce projet de la FFPV, la Fédération française de la pépinière viticole, a-t-il relaté le 23 novembre.

Giovanni Varelli, président du syndicat régional, souligne le bien-fondé de ce projet de marque collective pour « lutter contre la concurrence étrangère et contre les maladies dites de quarantaine » et met en avant « la qualité sanitaire, la traçabilité et le professionnalisme » des vignes issues de la pépinière française. Il a rappelé les objectifs de cette marque. Entre autres : s’appuyer sur le savoir-faire français en termes de sélection (aujourd’hui valorisée dans le cadre de la marque Entav-Inra) et sur du matériel végétal « reconnu sur le plan international pour ses qualités génétiques et sanitaires ». Et accroître la prospection des vignes mères et des pépinières à l’encontre des maladies connues et émergentes. Le démarrage de la marque est prévu en 2018. Son cahier des charges est en cours d’écriture par la FFPV.

Services

Dossiers

Recevoir la newsletter