Elevage

Une ONG "anti-viande" appelle à des opérations «sang versé» devant les boucheries. Doit-on attendre un drame pour agir ?

Le mouvement végan 269 Life France invite ses partisans à répandre, du 2 au 9 novembre, du (faux) sang devant les «boucheries, poissonneries, fromageries et élevages». Une nouvelle provocation qui continue de faire monter la pression. La Confédération Française de la Boucherie-Charcuterie alerte la société et les élus : doit-on attendre un drame en France pour agir ? et faire respecter le calme et le respect.

Le mouvement végan 269 Life France invite ses partisans à répandre, du 2 au 9 novembre, du (faux) sang devant les «boucheries, poissonneries, fromageries et élevages». Objectifs affichés sur son site internet: « visibiliser l'oppression » des animaux, « déstabiliser les acteurs de la filière », « motiver les animalistes à agir depuis chez eux ». Une initiative vivement dénoncée par la Confédération de la boucherie-charcuterie : « cet acharnement contre nos artisans n’est plus tolérable et doit être une bonne fois pour toutes sanctionné (...) Il est urgent que les préfectures prennent pleinement leurs responsabilités ». La CFBCT fait part également de « ses craintes au sujet de la multiplication des manifestations de militants végans qui n’hésitent plus à venir provoquer les artisans, leurs salariés, apprentis et clients directement devant les commerces » et « demande à l’Etat, et notamment aux préfets, d’interdire de tels rassemblements devant les étals qui perturbent l’activité économique des artisans et commerçants, dans un climat extrêmement tendu. »

Mercredi 24 octobre, Jean-François Guihard, président de la Confédération Française de la Boucherie-Charcuterie, avait justement été auditionné par une vingtaine de députés, toutes tendances confondues, dans le cadre des travaux des parlementaires tendant à la création d'une commission d'enquête sur les activistes antispécistes violents et sur les atteintes à la liberté alimentaire. La Confédération Française de la Boucherie-Charcuterie s'est félicitée de ce soutien transpartisan alors que les actions violentes à l'encontre des boucheries-charcuteries artisanales se multiplient. Le Gouvernement et les pouvoirs publics ne doivent plus attendre pour agir, au risque sinon que ce ne soit plus du faux sang qui se répandent malheureusement...

Services

Recevoir la newsletter