Département Economie Divers

Agrilocal, la plateforme internet des collectivités pour acheter local

50 % de produits locaux ou sous signe de qualité dont 20 % issus de l’agriculture biologique dans les cantines d’ici 2022. Ces objectifs sont désormais inscrits dans la loi, et le nouveau ministre de l’Agriculture devra les concrétiser. Cela tombe bien : les achats publics en restauration collective sont une thématique que Didier Guillaume connaît bien. Alors président du conseil départemental de la Drôme, il a porté l’initiative Agrilocal.

Agrilocal est une plateforme internet mettant, aujourd’hui, en relation quelque 1 615 acheteurs publics et 2 856 producteurs locaux dans 34 départements. L’objectif est double : soutenir l’agriculture sur les territoires tout en permettant aux acheteurs de mieux connaître le tissu local pour s’y approvisionner.

Le défi est de l’approvisionnement local est la conformité au code des marchés publics. L’astuce mise en avant par Agrilocal est de ne plus travailler dans le cadre de marchés massifiés agrégeant de nombreux produits, mais au contraire de fractionner les appels d’offres par famille de produits homogènes.

Ainsi, au lieu d’effectuer un appel d’offres pour l’ensemble de ses achats en viande, une cantine commandera par exemple 500 kg de bourguignon sur un trimestre. Une commande accessible pour un agriculteur et trop restreinte pour intéresser les grands acteurs de la restauration hors foyer.

Depuis sa création, il y a cinq ans, la plateforme « monte en puissance », s’enthousiasme Nicolas Portas, directeur de l’association nationale Agrilocal. La croissance annuelle du chiffre d’affaires a toujours été à deux chiffres. La plateforme Agrilocal semble toute désignée pour répondre aux nouveaux objectifs assignés aux cantines. Toutefois, le local a ses limites. Chaque territoire ayant ses propres spécialisations agricoles, « aucun établissement ne s’approvisionne à 100 % sur Agrilocal », indique son directeur. « Les bons élèves s’approvisionnent à 30 % sur la plateforme », précise Lionel Chauvin, trésorier de l’association nationale Agrilocal.

Soutenir l’agriculture sur les territoires tout en permettant aux acheteurs de mieux connaître le tissu local

Services

Recevoir la newsletter