Loisirs Département

Au service des produits et de la gastronomie

Quatrième du nom, la finale du concours Talents gourmands a récompensé neuf professionnels qui mettent en valeur les richesses culinaires de leur région.

Les neufs finalistes et quelques partenaires suite à la remise des prix.

Evidemment, le lieu retenu pour accueillir la finale régionale du concours Talents gourmands était particulièrement symbolique. Outre la ville, Tournus, connue être l’un des pôles d’excellence de la gastronomie en Saône-et-Loire, on retiendra que c’est au Greuze, restaurant étoilé Michelin, qu’étaient conviés les différents participants à cette journée.

La première phase du concours s’est déroulée entre mars et mai 2018. Les professionnels ont pu déposer leur candidature sur le site www.talents-gourmands.fr Au total, quarante-cinq professionnels de la région se sont inscrits à ce concours. Ils étaient répartis en trois catégories : dix-sept pour l’agriculture, douze pour l’artisanat et seize pour la restauration. Ensuite, neuf d’entre eux, soit trois par catégorie, ont été départagés sur leurs qualités professionnelles et leur capacité à travailler et à sublimer les produits régionaux. Ces neuf finalistes étaient invités à présenter leur travail à un jury le 25 octobre dernier.

Priorité à la qualité

Organisé par le Crédit Agricole (Centre Est) et Bottin Gourmand, ce concours Talents Gourmands, quatrième du nom, a pour ambition de mettre en avant le concept « du champ à l’assiette » en rassemblant donc trois catégories de professionnels qui, par leur savoir-faire et leur amour du bon produit, célèbrent les richesses culinaires de leur région. Alors que Cédrine Louvier, de Saint-Pierre-de-Chandieu dans le Rhône, s’imposait dans la catégorie agriculture, la Lyonnaise Julia Canu remportait le titre chez les artisans. La victoire chez les restaurateurs est revenue à Stéphane Prévalet de Bourg-en-Bresse. Des professionnels dont la qualité de travail et la passion ont été saluées par le chef du Greuze Yohann Chapuis. « C’est un grand honneur d’accueillir un tel concours. Il met en valeur le travail des produits de qualité, en circuits courts, auprès de petits producteurs. » Quant à l’ancien chef triplement étoilé Jacques Lameloise, son enthousiasme était palpable au moment de saluer le niveau d’ensemble des neuf finalistes. « A tel point qu’il était compliqué de les départager. » Alors que les vainqueurs se sont vu remettre un chèque de 3.000 €, les finalistes ont également eu droit à un chèque de 1.000 €.

 

Services

Recevoir la newsletter