Loisirs

Au milieu de verts pâturages

Charmant village lové au cœur du Charolais-Brionnais dans lequel on retrouve des demeures typiques, Prizy est l’exemple même de la commune ayant pour vocation l’élevage d’embouche sur une terre qui se distingue par la richesse de ses pâturages.

L'église primitive a été détruite pour laisser place à l'actuelle bâtisse.

Petit village comptant moins d’une centaine d’habitants, Prizy est situé sur une colline au cœur du Brionnais. Il domine de verts pâturages où paissent en toute quiétude les bovins de race charolaise. De longue date, il est fait mention du site de Prisiacus d’où la commune tire son nom. Au Moyen-Âge, une léproserie existait même au Sud de la commune. Elle était construite près de la source du doie aux vertus curatives reconnues pour les affections de la peau.

Privatiser pour échapper à la Révolution

La petite église locale se situe au cœur du village. Durant la Révolution, afin d’échapper à sa destruction, quelques familles villageoises rachètent cet édifice en le transformant en chapelle privée dite domestique. En 1859, cette bâtisse, d’inspiration romane, qui tombait en ruine fut détruite puis reconstruite sur le même terrain communal grâce aux dons des paroissiens. Son porche d’entrée, ses colonnes à chapiteaux et ses bénitiers sculptés sont l’œuvre d’un artisan local : Mathieu Gautheron. En 1979, le conseil municipal s’inquiète du mauvais état de la toiture. Des réparations urgentes s’imposent. Mais l’église appartient à des particuliers. Ce n’est qu’en 1985, six ans plus tard, après de nombreuses procédures que les travaux de réfection ont pu être engagés. En 1998, la commune a engagé la restauration complète de l’intérieur (voûtes, peintures, bancs…) et, en 2010, la réalisation de l’accès handicapés et l’aménagement de l’ancien cimetière. Par ailleurs, la commune est dotée, depuis quelques années, de chemins de randonnée qui relient Saint-Julien-De-Civry.

Services

Recevoir la newsletter