Actualité Département

La FDSEA et les JA de Saône-et-Loire avancent avec force et humilité pour les élections à la chambre d'Agriculture

Le 24 septembre à Saint-Désert, FDSEA et JA de Saône-et-Loire se sont réunis pour préparer les prochaines élections à la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire. Avec force mais aussi avec beaucoup d’humilité, l’état d’esprit est au rassemblement de toutes les forces vives du département. Un constat s’impose néanmoins déjà. Du nombre de votants dépendra la représentativité de la profession que nombre d’opposants - à l’agriculture et à la viticulture - espèrent voir décliner pour malheureusement, mieux encore pouvoir l’attaquer.

« C’est ensemble qu’on réussira ou qu’on échouera », ne cache pas Bernard Lacour. Pour le président de la FDSEA de Saône-et-Loire, le collectif, la profession, les Hommes et Femmes… sont encore et toujours la clé pour construire le futur de l’agriculture et de la viticulture de ce département. Loin de croire que la volonté peut tout résoudre facilement, il appelait à « faire preuve d’humilité car la situation économique est telle que personne, ni même aucune organisation professionnelle, n’a de certitude aujourd’hui » concernant l’avenir. L’implication de chacun sera la base de tout. Dès lors, à chacun d’apporter sa ou ses solutions. Et une solution que tout le monde pourra apporter facilement sera celle d’aller voter en janvier 2019 pour continuer de montrer - aux pouvoirs publics et aux détracteurs en tout genre de l’agriculture – que la profession compte bien relever tous les défis qui l’attendent. A commencer par vivre de son métier et s’adapter aux changements (climat, économique, technique…).

L’après-midi fut d’ailleurs consacré à un travail sur les actions positives, nombreuses, réalisées par les équipes de la chambre d’Agriculture jusqu’à présent et les points de progrès qui sont à décliner par actions à mener. Une base de travail pour constituer un programme à présenter prochainement aux agriculteurs et aux viticulteurs de ce département.

Présent à Saint-Désert, Jérémy Decerle, le président de JA au niveau national insistait sur cette envie de « faire cesser cette volonté de déconsidérer » les métiers de la terre, notamment dans les médias friands d’agri-bashing. Dans un tel contexte national et local, au sein même des villages, « il ne peut y avoir de division ». Un véritable « appel à l’unité » des organisations et de toutes les productions du département. « Il faut valoriser le travail qui a été fait », rappelait Joffrey Beaudot, président des JA de Saône-et-Loire. La Saône-et-Loire n’a pas à rougir de sa politique d’installation et sa défense d’une agriculture familiale, viable et vivable. « Nous sommes là pour continuer d’anticiper l’avenir et avoir un coup d’avance pour apporter aux exploitants agricoles se dont ils ont réellement besoin dans leur exploitations », insistait Christian Decerle, président de la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire.

Services

Recevoir la newsletter