Viticulture Economie Actualité

Un chiffre d'affaires record en 2017 pour l'export des vins de Bourgogne

Selon le BIVB, la Bourgogne enregistre de bons résultats à l’export en 2017, avec + 0,7 % en volume et + 10,7 % en valeur. Le vignoble de Bourgogne établit un nouveau record en chiffre d'affaires, à près de 906 millions d'euros (+ 10,7 %).

Les volumes de vins de Bourgogne exportés se stabilisent en 2017 (+ 0,7 % / 2016), après la belle hausse déjà enregistrée en 2016. Ce résultat positif est néanmoins atténué par les AOC du chablisien, impactées par la petite récolte 2016. En effet, si l’on prend toutes les appellations de Bourgogne sans les quatre AOC de Chablis, le nombre de bouteilles de vins de Bourgogne exportées progresse de + 6 % !

La qualité de ses vins, bien valorisés sur les marchés extérieurs, permet au vignoble de Bourgogne d'établir un nouveau record en chiffre d'affaires, à près de 906 millions d'euros (+ 10,7 %).

Cette progression en valeur s'explique par l'orientation des ventes vers des marchés plus porteurs pour les appellations dites Premium et Super Premium. Depuis 2009, la Bourgogne a en effet cédé du terrain sur certains marchés en recherche de volumes et difficiles en terme de valorisation (Allemagne, Suède, Grande-Bretagne notamment). Ses petits volumes de vins rouges l'ont parallèlement conduite à réorienter ses efforts vers les marchés de blancs (Etats-Unis d'Amérique, Canada, Japon).

Sur l'année 2017, les cinq premiers marchés en volume des vins de Bourgogne sont les mêmes depuis 2011 : États-Unis, Royaume-Uni, Japon, Belgique et Canada. Ce quinté regroupe 64 % des volumes exportés, pour 60 % du chiffre d’affaires. États-Unis, Belgique et Canada connaissent une belle croissance, à la fois en volume (+ 6 %) et en chiffre d’affaires (+ 11 %). Plus en retrait sur les volumes, Royaume-Uni et Japon (- 4,9 %) continuent de bien progresser en valeur (+ 9,2 %).

Les vins blancs majoritaires

Les performances de la Bourgogne sur les marchés extérieurs restent portées par ses vins blancs, qui représentent 61 % de sa production (moyenne cinq ans, 2012-2016). En 2017, les vins blancs représentent 65 % des volumes exportés (49 % en valeur), soit un léger recul par rapport à la moyenne des cinq dernières années (68 %) :
- 37 % sont des appellations du Chablisien (34 % du chiffre d'affaires) ;
- 28 % sont des appellations du Mâconnais (18 % du chiffre d'affaires).
Les AOC du Mâconnais sont les gagnantes de 2017. Avec 14,87 millions de bouteilles exportées pour 80 millions d’euros de chiffre d’affaires, elles progressent en volume (+ 13,2 %), comme en valeur (+ 13,5 %).

Les vins rouges de Bourgogne (26 % des volumes exportés de Bourgogne pour 47 % du chiffre d’affaires) affichent une croissance de + 6,2 % en volume et + 19 % en chiffre d’affaires.
- Les volumes exportés des AOC Régionales Bourgogne rouges sont stables, avec 13,3 millions de bouteilles (62 % des volumes de
vins rouges)
- les AOC village et village premier cru de Côte de Beaune et Côte de Nuits (24 % des volumes) progressent de 10 % en volume (5,24 millions de bouteilles) et de 35 % en chiffre d’affaires (148,7 millions d’euros)
La croissance des vins rouges est tirée par les États-Unis (+ 10,5 % en volume et + 17,5 % en chiffre d’affaires), le Royaume-Uni, la Chine, la Suède et l’Allemagne.

Le crémant continue sa folle progression

Le crémant de Bourgogne est très dynamique dans un marché mondial particulièrement concurrentiel, mais porteur pour les vins effervescents. Il bat des records en 2017 : les volumes exportés progressent de + 19,4 % / 2016, à 7,263 millions de bouteilles (9 % des volumes exportés de la Bourgogne).
Les Etats-Unis et la Suède sont les deux premiers marchés du crémant de Bourgogne. Cependant,
d’autres pays européens progressent, l’Allemagne (+ 40,7 %), la Belgique (+ 104,2 %), le Royaume-Uni (+ 153,3 %).
Le crémant de Bourgogne s'impose au fil des ans comme un vecteur de développement prometteur
pour les exportations du vignoble.

Services

Recevoir la newsletter