• Où exporter demain (ou pas) vos vins de Bourgogne ?

    Lors du dernier Vinosphère à Beaune, le BIVB a rappelé l’importance du commerce international pour les vins de Bourgogne. La croissance des débouchés exports ne faiblit pas. Brexit, Trump : quelles conséquences ? Les Douanes ont également analysé les conséquences des futurs accords de libre-échange, notamment ceux signés avec le Japon et le Canada. Les droits de Douanes vont baisser sur ces deux pays, déjà grands amateurs de vins de Bourgogne. Aux vignerons de bien en profiter…

  • Lors des Portes ouvertes du lycée agricole de Fontaines, les jeunes éleveurs de moutons vont faire le show le dimanche 18 mars !

    La journée « Portes Ouvertes » du lycée agricole de Fontaines - à dix minutes au nord de Chalon-sur-Saône - aura lieu le dimanche 18 mars 2018 de 10 h à 18h. Lors de cet événement annuel, de nombreuses animations auront lieu : la présentation des formations et des différentes filières ainsi que la découverte de l’établissement animée par les élèves et le personnel de l’établissement. Le restaurant scolaire ouvrira ses portes à toutes celles et ceux qui voudront se restaurer le midi ...

  • Les élèves délégués de l'EPL de Fontaines à Verdun pour le devoir de mémoire aux morts de la "Grande guerre"

    Cinquante élèves délégués de l'EPLEFPA de Fontaines Sud Bourgogne - regroupant les sites de Charolles, Saint-Marcel, Gueugnon et Fontaines - s'apprêtent à vivre un moment fort, chargé d'émotions. Du 27 février au 1er mars,  ils vont en effet se rendre sur des lieux chargés d'histoire : le mémorial de Verdun, la Citadelle souterraine et l'ossuaire de Douaumont.

  • L’effet « boule de neige » des fléaux sur les réseaux sociaux

    Gel, grêle, ravageurs… Chaque vigneron se sent bien seul face au fléau lorsqu’il vient d’advenir. Partager sa tristesse et son angoisse sur les réseaux sociaux est un nouveau réflexe, finalement bien humain pour décharger un peu la pression. Pourtant, ce partage en public peut collectivement entrainer une communication de crise à gérer. Lors du dernier Vinosphère, le BIVB avait invité Emilie Chapulliot, spécialiste des réseaux sociaux, pour tirer les leçons de 2016 et donner quelques conseils pratiques à tous.

  • Présentation des nouveaux administrateurs du BIVB du collège viticulture

    « Une osmose parfaite existera entre le président de la CAVB et le président du BIVB de la famille viticulture. Celui-ci se portera ambassadeur de la viticulture au BIVB », a déclaré François Labet, nouveau président du BIVB. Présentation des nouveaux administrateurs du BIVB du collège viticulture.

  • A Vinosphère, le BIVB a voulu préparer les vignerons aux futurs possibles

    Le 8 février, le BIVB a réuni près de 250 personnes à Beaune pour se pencher sur l’avenir des vins de Bourgogne. Les deux dernières années écoulées - 2016 et 2017 - posent en effet nombres de questions. L’interprofession y a travaillé. Il lui faut travailler sur des réponses « transversales » à ses trois pôles : économique, technique et communication. Difficile en effet de prévoir l’avenir tant tout semble bouger en même temps et rapidement.

     

  • Au congrès de la FNB, les éleveurs bovins ont réclamé plus de cohérence dans les décisions politiques

    Si le modèle d’élevage français est l’un des plus vertueux, ses qualités sont insuffisamment reconnues au niveau national comme international. Au-delà du nécessaire travail des éleveurs pour valoriser leur métier, le secteur a besoin d’un message politique cohérent de la part du Gouvernement français. Le congrès de la FNB a été l’occasion de le rappeler…

  • Dans les négociations UE/Mercosur, la balle dans le camp sud-américain

    Après les terribles concessions de Bruxelles sur la viande, les négociations de libre-échange avec le Mercosur se heurtent encore à une série d’obstacles, notamment l’ouverture du marché du bloc sud-américain aux produits laitiers et au secteur automobile européens. La balle est dans le camp du Mercosur qui attend plus encore de Bruxelles…

  • Expliquer et enrayer les controverses sanitaires

    Le 7 février, lors d’une conférence organisée par l’Ifocap, des experts, dont le directeur général de l’Anses, ont expliqué les raisons de l’apparition de cette crise de confiance des consommateurs à l’encontre des scientifiques. Pour enrayer les controverses sanitaires, le directeur général de l'Anses a rappelé qu’il était d’important d’informer le citoyen et de l’intégrer dans les processus décisionnels.

  • Une application mobile pour évaluer le bien-être animal en élevage avicole et cunicole

    Afin de permettre aux éleveurs des filières avicole et cunicole d’évaluer le bien-être animal en élevage l’Itavi (Institut technique des filières avicole, cunicole et piscicole) lancera en avril une application mobile. L’objectif de cette dernière est de pousser les éleveurs à s’autoévaluer pour faire évoluer leurs pratiques d’élevage. 

  • Concilier agriculture et qualité de l’air : Le député Dominique Potier plaide pour une approche globale

    Le député de Meurthe-et-Moselle Dominique Potier était invité du colloque organisé par l’APCA (Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture) et ATMO France (la fédération des Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air), sur la conciliation entre agriculture et qualité de l’air ce mardi 6 février. S’il a souligné l’importance de développer des solutions pour réduire l’impact de l’agriculture sur l’environnement, le député met en garde contre le risque d’aggraver la situation des agriculteurs.

Services

Recevoir la newsletter