Viticulture Ruralité Département Loisirs Economie

Le cru Viré-Clessé s'apprête à fêter ses 20 ans les 14 et 15 avril

Les 14 et 15 avril, le cru Viré-Clessé s'apprête à fêter les vingt ans de sa classification (INAO) en appellation AOC communale. Pour l’occasion, deux pôles d’animations au cœur des villages de Viré et de Clessé permettront de prendre conscience de la richesse de tous les vins de l'appellation. Avec ses nombreux lieux-dits et climats et ses cuvées de qualité, les nombreux visiteurs pourront en plus se délecter de mets. Et le tout en musique pour une ambiance toujours aussi festive.

En réalité, c’est bien avant 1998 que l’histoire des vins de Viré et de Clessé a débuté. « En 1936, à l’époque de la mise en place des AOC, en même temps que les pouilly-fuissé par exemple, les vignerons de Viré et de Clessé ont refusé la démarche de classement en communale par peur de payer trop d’impôts », rappelle Stéphane Guillemin, l’actuel président du cru Viré-Clessé. Rebelote dans les années 1970... Du coup, les deux villages se retrouvent classés en AOC régionales Mâcon-Viré et Mâcon-Clessé. L’appellation communale aurait donc pu fêter cette année ses 82 ans !

Mais le passé est le passé et c’est de l’avenir dont il faut parler. Le cru le sait et s’est mis "en marche avant" pour rattraper ce "retard". Il même redouble d’efforts pour faire actuellement reconnaître ses vins levroutés, spécialités locales s'il en est, qui devraient être officiellement reconnus par l’INAO dans les mois à venir. Ces vins auront la particularité de présenter entre 8 et 18 g/l de sucres résiduels. Créant de fait, une autre catégorie intermédiaire avec les « standards » de l’AOC (entre 0 et 4 g/l), des vins demi-secs avec, pour ces derniers, entre 4 et 8 g/l de sucres résiduels.

Sur les 450 hectares classés, les quarante caves particulières et les quatre caves coopératives présentent une diversité de cuvées et de terroirs. Une richesse bien connue des amateurs de vins du Mâconnais. « Le cru pousse les vignerons à déclarer leurs lieux-dits et leurs noms de climats pour attaquer ensuite des démarches de classement en premiers crus », entrevoit déjà Stéphane Guillemin. Une quinzaine de climats sont déjà partiellement recensés. Il sera possible de tous les déguster les 14 et 15 avril.

Climats, lieux-dits, cuvées spéciales… s’inscrivent dans la démarche générale de la Bourgogne viticole de continuer à toujours plus se hisser en gamme. L’appellation ne cesse de séduire de nouveaux cavistes et restaurants au national tout comme à l’étranger (Belgique, Etats-Unis, Angleterre…). L’appellation est ainsi plébiscitée pour ses excellents rapports qualité-prix, entre 8 et 15 € le col généralement, offrant une panoplie de terroirs et de vins plus ou moins minéraux.

Irancy, Comté, Bœuf de Charolles…

Les 14 et 15 avril, nul doute que tous les amateurs de Viré-Clessé viendront donc fêter les vingt printemps de l’AOC communale. Le baptême en 1998 avait vu la présence de l’AOC Irancy, également reconnu la même année. Clin d’œil à l’histoire, les vignerons icaunais (Yonne) reviendront trinquer à la santé des deux appellations, avec leurs vins rouges soyeux issus de pinot noir.

Le sens de la fête a cependant quelque peu changé en vingt ans. Depuis, les mesures de sécurité se sont considérablement renforcées. « Pour assurer la sécurité, nous sommes obligés de restreindre le périmètre de la fête et de fermer à la circulation juste autour des deux pôles d’animations. Sinon, il aurait fallu fermer tous les accès aux deux villages et cela aurait nécessité énormément de bénévoles pour ne serait-ce que laisser passer les habitants », explique Stéphane Guillemin qui gère avec les forces de l’ordre ce lourd volet sécurité.

Sur les deux sites, plus de soixante Viré-Clessé seront proposés à la dégustation. Pour tous les déguster librement, il suffira de s’acquitter de l’achat d’un verre à l’entrée (10 €). La dizaine de vignerons organisateurs tablent sur la vente de 8.000 verres cette année, « s’il fait beau », contre 5.000 les autres années. A côté des stands des vignerons, des artisans et des métiers de bouche devraient permettre de nombreux accords mets-vins. Deux autres AOC ont déjà répondu présents à l’invitation : l’AOP Bœuf de Charolles et l’AOC Comté.

Deux groupes musicaux se relaieront sur les deux sites pour faire pleinement la fête. Une décoration de fleurs peintes, de bambous et de sarments viendra habiller les deux villages. L’ODG a déjà lancé sa communication aux alentours (panneaux routiers, flyers, Facebook, site web…). Chaque année, de nombreux étrangers, touristes et Saône-et-Loiriens font le déplacement spécialement pour cet événement.

Une façon rapide de visiter les deux villages et ses coteaux. Et pour ceux souhaitant prendre leur temps, des balades seront organisées. Un atelier « découverte des climats » sera possible, depuis une carte, avec dégustation de la quinzaine de climats mis en avant.

Autant d’occasions à ne pas manquer ! Et pour faire la fête jusqu’au bout, l’inscription pour le banquet des vingt ans du cru - qui se tiendra le samedi 14 avril à 20 heures - est ouvert jusqu’au 4 avril (tél. : 03.85.35.85.07 ou contact@vireclesse.fr). Un menu surprise est prévu avec vins et animation musicale...

Services

Recevoir la newsletter