Culture Pratique Actualité

Anticiper le choix variétal de vos colza, explique Terres Inovia

La campagne n’est pas terminée qu’il faut déjà penser aux prochains semis de colza. Pour vous aider à réaliser votre choix variétal, Terres Inovia propose une liste recommandée provisoire et des conseils spécifiques à certains contextes de production. Les résultats d’essais et la liste variétale définitive seront communiqués à l’issue de la récolte 2018.

Régularité de la production et caractéristiques agronomiques sont avant tout autre critère pris en compte. Etant donné la variabilité du climat, il est conseillé de choisir plusieurs variétés et de privilégier la régularité du rendement pour répartir les risques. Avec l’avancée des dates de semis et les stratégies maximisant la biomasse à l’automne pour limiter le risque insectes, il est impératif de privilégier les variétés à bon comportement vis-à-vis de l’élongation automnale. Des variétés à bon comportement (exemple : verse, cylindrosporiose) sécurisent la production et limite les IFT.

La liste variétale provisoire proposée ici est élaborée à partir des résultats d’essais conduits par Terres Inovia et ses partenaires en 2017 et antérieurement (résultats complets sur www.myvar.fr). Seules les variétés mises à disposition de Terres Inovia par leur représentant, et testées dans le cadre de leur évaluation de post-inscription, sont prises en compte.

Les variétés retenues présentent un profil agronomique jugé intéressant et des rendements supérieurs à la moyenne dans au moins un essai sur deux. (voir tableau 1)

Quelle place pour les lignées dans le choix variétal ?

L’absence de nouvelle inscription en France depuis 2014 et des performances en retrait comparativement aux meilleurs hybrides ou à la moyenne des essais expliquent que les lignées ne remplissent pas a priori les critères d’intégration dans les tableaux de recommandations. Toutefois, certains producteurs trouvant un intérêt à cultiver ce type variétal, la liste intègre une lignée de référence.

Parcelle à risque hernie : comment gérer ?

Dans les situations où la hernie des crucifères est présente, le choix d’une variété résistante est indispensable pour assurer la production. Le mélange d’une variété sensible avec une variété résistante réduit le risque de contournement de cette résistance et améliore les performances de la culture si les conditions de l’année ne sont pas favorables à l’expression de la maladie. Pour limiter le développement de la hernie, allonger le délai de retour de la culture hôte, éviter les cultures intermédiaires à base de crucifères (moutarde, radis), soigner le désherbage des crucifères dans la rotation (sanves, ravenelles, capselles…) et entretenir le pH des parcelles. (voir tableau 2)

Le virus TuYV

Des variétés à résistance partielle au virus TuYV font leur apparition. Depuis 2015 des variétés partiellement résistantes au virus TuYV, transmis par le puceron vert, ont fait leur apparition sur le marché français : notamment Architect (inscription France), Allison et Coogan (inscription Europe) évaluées l’an dernier. Les variétés Angelico, Delice, Smaragd et Temptation sont actuellement évaluées dans les réseaux. Les travaux sont en cours pour évaluer leur intérêt, notamment dans les secteurs où les pucerons verts et la virose sont régulièrement présents et dans un contexte de diminution des solutions chimiques contre les pucerons.

Avez-vous pensé à associer une variété à floraison précoce pour réduire le risque méligèthes, interroge Terres Inovia ? Mélanger au semis à la variété d’intérêt 5 à 10 % d'une variété à floraison très précoce (ex : ES Alicia) ou précoce (ex : Troubadour) pour attirer les méligèthes. Ils visiteront prioritairement les fleurs ouvertes des plantes précoces (plantes pièges). Cette méthode agronomique facile à mettre en œuvre sécurise les parcelles vis-à-vis du risque méligèthe, mais n'affranchit pas d'observations régulières à la parcelle notamment en cas de pression forte.

M. Geloen – Terres Inovia

Documents

Services

Recevoir la newsletter