Département Actualité

Le rôle essentiel de l'enseignement agricole privé

Avec quelque 2.000 élèves répartis au sein de onze établissements, l’enseignement agricole privé demeure un pilier essentiel de la formation de la région Bourgogne Franche-Comté.

Aujourd’hui, l’enseignement agricole privé en Bourgogne – Franche-Comté est représenté par trois familles : l’UNREP, les MFR et le CNEAP (Conseil National de l’Enseignement Agricole Privé). Le CNEAP BFC compte en son sein 11 établissements et 350 enseignants de droit public et une centaine de personnes de droit privé (service, entretien, surveillance, comptabilité) à la charge des établissements pour un peu moins de 2.000 élèves. Lesquels établissements voient leurs effectifs osciller entre 100 et 350 apprenants avec des formations très diverses. Pour ce qui est du financement, le Ministère de l’Agriculture, dont dépend le CNEAP, verse des subventions par élève scolarisé dans les différents établissements et prend en charge le salaire des enseignants contractuels de droit public. Le budget d’un lycée est composé, côté recettes, de la subvention à l’élève en fonction du choix, interne ou externe, de la part du Ministère de l’Agriculture et de la part famille. Sans oublier les subventions d’investissement versées par le Conseil Régional.

Etroite collaboration avec les acteurs locaux

Président du CNEAP, Jean-Paul Treboz souligne « qu’il y a une prise en compte très forte des élèves, un réel accompagnement individualisé, notamment pour des élèves qui pourraient être en difficulté. Nos élèves ne manquent jamais d’heures de cours même si un professeur est absent. Un élève entre dans l’établissement le matin et n’en ressort que le soir. Il faut savoir que 60 % de nos élèves sont boursiers. Tous les élèves qui entrent chez nous doivent sortir avec un diplôme. Neuf élèves sur dix trouvent un emploi à l’issue de leur formation. Nos élèves sont mis dans un contexte favorable afin de leur permettre de s’épanouir dans le métier qu’ils ont choisi. Chaque établissement possède un internat et permet à l’élève d’organiser son temps de manière optimale. A souligner que la vie scolaire tient aussi une grande place  entre activités artistiques, sportives et socio-éducatives. En outre, nous souhaitons nous inscrire dans les projets de territoires et de partenariats, travailler très étroitement avec les acteurs locaux, les entreprises pour adapter nos formations aux demandes. »

A l’écoute des besoins de la société

Loin de simples mots, l’enseignement privé ne cesse d’aller de l’avant. Pour preuve l’ouverture, à Louhans, d’une seconde générale et technologique. Ou à Saint-Martin-en-Bresse, d'un bac pro Technicien conseil vente. Sans oublier la présence d’un magasin pédagogique sous forme de drive. « La finalité est de permettre à nos élèves d’acquérir les compétences nécessaires dans la société du futur, de proposer à chacun de définir un projet personnel et professionnel en donnant à chaque jeune les meilleures chances pour s’épanouir et réussir. Nos projets sont parfois modestes puisque ce sont les services de la DRAF (SRFD) qui décident de l’ouverture ou de la fermeture de certaines classes. Nos projets sont de répondre aux besoins des territoires et de la société en ouvrant de la formation par apprentissage, de la formation continue tout en misant sur une agriculture à visée plus environnementale. Le tout sans oublier de développer notre coopération internationale déjà existante. »

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter