Actualité Environnement Valorisation

4.900 nouveaux producteurs bio en 2017

La filière de l’agriculture biologique française continue de se développer. Le 22 février, l’Agence bioa dévoilé les chiffres du secteur pour l’année 2017. Ils sont bons.

« Le secteur bio demeure le facteur de croissance majeur du secteur alimentaire », estime Gérard Michaut, président de l’Agence bio, l'agence pour le développement et la promotion de l’Agriculture biologique. Il a présenté les chiffres de ce secteur pour 2017 en France, fin février. En fin d’année 2017, 36.664 producteurs étaient engagés dans le bio en France. Cela représente 4.900 exploitations de plus qu’en 2016, soit une augmentation de +14,5 %. L’Occitanie, la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle Aquitaine restent les trois régions avec le plus grand nombre d’agriculteurs engagés dans l’agriculture bio, avec une croissance moyenne de +13 % sur l’année écoulée. Les régions où l’on trouve le moins de producteurs bio, comme l’Île-de-France, la Corse et les Outre-mer, enregistrent cependant une forte progression d’environ +22 % en moyenne, au cours de ces trois dernières années.

Les distributeurs et préparateurs s’engagent eux aussi de plus en plus dans cette démarche. Le bio compte désormais 17.276 entreprises, soit une hausse de +16 % par rapport à 2016.

Selon les estimations de l’agence, la consommation des produits issus de l’agriculture biologiques a représenté 8 milliards d’€ en 2017. Il s’agit là d’une augmentation de 1,2 milliard d’€ par rapport à l’année précédente.

De plus en plus d’agriculteurs sautent le pas

Le président de l’Agence Bio explique cet engouement de plus en plus fort de la part des agriculteurs par différents facteurs. Tout d’abord, la pression de plus en plus importante à laquelle font face les exploitations conventionnelles ; s’adapter aux nouvelles règlementations, diminuer l’utilisation des produits phytosanitaires ou faire face à la stigmatisation. Sur ce dernier point, Gérard Michaut le rappelle, « tous les producteurs conventionnels ne sont pas des pollueurs ». « Certains sont alors tentés de sauter le pas », estime-t-il. Les agriculteurs ont aussi de plus en plus d’exemples positifs sur lesquels s’appuyer pour effectuer leur conversion. A l’avenir, l’Agence Bio souhaite construire un « programme ambitieux » avec l’Etat, les Régions et les Agences de l’eau pour « assurer un développement équilibré des filières bio françaises dans les territoires ». Elle espère ainsi satisfaire la demande grandissante des consommateurs.

Les Français et le bio* :

- 85 % des Français estiment important de développer l’agriculture biologique.

- 9 Français sur 10 ont consommé au moins un produit bio sur 12 les derniers mois.

- 3 Français sur 4 en consomment au moins une fois par mois, contre 40 % en 2011.

- 69 % des consommateurs achètent du bio pour leur santé, 61 % pour l’environnement et 60 % pour le goût.

*Selon les chiffres du « Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France », réalisé par l’Agence BIO et CSA Research, publié en février 2018.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter