Actualité Economie Viticulture Environnement

La cave de Lugny se lance dans le Big Data

La Cave de Lugny continue de voir son chiffre d’affaires progresser. En 2017, il a ainsi augmenté de +4,5 % pour atteindre les 35,5 millions d’€ au total. L’activité commerciale se partage entre des ventes en bouteilles, qui représentent 5,9 millions de cols (54 % des ventes), et des partenariats à long terme sur des ventes en vrac (46 % des ventes).

Pour la Cave de Lugny, la progression des ventes en bouteilles est de +8 %, avec un fait marquant notable : cette croissance est non seulement constatée dans toutes les catégories de clients, France et export, mais également sur l’ensemble des catégories d’appellations, Mâcon en vin tranquille et Crémant de Bourgogne en vin effervescent. Premier producteur de vins de Bourgogne, la cave pèse pour 6 % de production totale de la Bourgogne. Sur les 1.300 hectares (ha), 1.000 sont exclusivement dédiés au cépage chardonnay. La production annuelle moyenne tourne autour de 85.000 hl provenant de 232 domaines et plus de 400 adhérents.

Normes, labels, signes de qualité et certifications permettent de faciliter les ventes. Certifiée IFS/BRC (International features standards / British retail certification) et labellisée VDD (Vigneron en Développement durable) depuis 2015, la cave coopérative poursuit sa stratégie de montée en gamme de ses appellations et cuvées (premiumisation), à travers une gamme plus étoffée et des projets plus respectueux de l’environnement.

Pour cela, la coopérative a mis en place un plan de développement. « Une dynamique de projets innovants initiés en 2017 sont autant de leviers de croissance pour la décennie à venir ». Côté commercial, on peut notamment citer la signature d’un accord important aux Etats-Unis avec l’importateur Deutsch Family Wine & Spirit, le sixième opérateur national des Etats-Unis d’Amérique (540 millions de dollars de chiffre d’affaires). Acteur majeur sur ce marché, il représente exclusivement la marque Cave de Lugny aux Etats-Unis.

Côté projets environnementaux, la cave produit actuellement une cuvée en vinification sans soufre pour le Mâcon-Péronne en Chassigny, initiée avec la récolte 2016. Ce type de vinification se déploiera sur d’autres cuvées. On peut également noter la création du Domaine de la Croix Salain, en conversion biologique (AB) sur l’appellation Mâcon-Villages. L’objectif de la première récolte certifiée Bio est fixé à 2020.

Du Big data début 2018

Côté Recherche & Développement, la Cave de Lugny n’est pas en reste. Un partenariat « de taille » a été signé l’an dernier avec Orange, R-Tech Solution, Photon Lines et l’Université de Bourgogne pour le projet « Wine Cloud ». Son objectif ? Développer une plateforme « big data » sur la chaîne de valeur vitivinicole. Concrètement, ces "jeux de données" informatiques devront permettre après analyses d’établir des prédictions, d’obtenir une production de précision plus respectueuse de l’environnement ou encore d’apporter plus de transparence vis-à-vis du consommateur.

Ce projet de 3,1 million d’euros est labellisé par le pôle Vitagora. Basé à Dijon, ce Pôle de compétitivité européen est une référence dans les domaines émergents de l'innovation agroalimentaire. Wine Cloud bénéficie d’aides de Fonds Unique Interministériel. Il est mis en place pour une durée de trois ans et sera actif dès le printemps 2018 pour le nouveau cycle végétatif de la vigne. La Cave de Lugny voit à travers cette approche innovante une opportunité d’appréhender le « bio de demain », notamment.

Services

Recevoir la newsletter