Elevage

Pour ses vingt ans, le concours de Gueugnon atteint l’âge de la maturité

Pour ses vingt ans, le concours de Gueugnon a rassemblé 302 animaux, confirmant sa place de troisième plus gros concours reconnu de la race. Dans une ambiance sobre mais conviviale, ce vingtième anniversaire montrait un jeune concours mature et toujours ouvert aux évolutions des élevages.

Pour un élevage qui a fait ses tout débuts en concours à Gueugnon il y a seulement un peu plus de dix ans, le Gaec de Maublanc (famille Deroche) a une nouvelle fois réalisé un magnifique palmarès avec le grand prix d’honneur vache (Jupette), le prix d’hon

Le concours de Gueugnon a fêté ses vingt ans vendredi et samedi dernier. 302 animaux étaient réunis pour l’occasion dont 200 veaux mâles de l’année ; 45 adultes ; 27 laitonnes et trente de bovins de boucherie. Une belle vitrine étant donné la conjoncture avec des concurrents d’un niveau très relevé, commentait le président du comité organisateur Didier Pierre. Dans un ring couvert digne des rendez-vous nationaux, les juges ont en effet eu à départager de magnifiques adultes. Dehors, sous un soleil insolent, le jury a mis pas moins d’une heure quinze pour désigner les prix d’honneur des veaux mâles, signe que les 34 finalistes leur ont donné du fil à retordre !

Organisé le samedi matin, le challenge génomorpho atteint désormais sa vitesse de croisière avec 25 concurrents. Au fur et à mesure que le génotypage se démocratise, le verdict des index morphologiques rejoint celui des juges, se félicitait Didier Pierre.

Communication à long terme

Vendredi soir, la traditionnelle vente des bovins de viande s’est révélée décevante. En dépit de la qualité habituelle des bêtes grasses présentes, les prix ont dévissé pour la seconde année consécutive et quelques animaux n’ont pu trouver preneur. Un fait qui reflète fidèlement la tendance du marché où les animaux charolais de qualité sont bien mal valorisés.

Concernant les ventes de reproducteurs, le président se montrait réaliste : ce n’est plus sur les concours que se fait le commerce, reconnaissait-il. Mais ces rendez-vous n’en sont pas dépourvus d’intérêt pour autant, plaide le responsable du Herd-Book. Moyen de se comparer entre éleveurs ; lieu d’exposition de la production des différents élevages ; lieu d’échange, de promotion, de communication… Les concours servent la cause sur le long terme, assure Didier Pierre.

Partenaires généreux

A l’image de son président, le concours de Gueugnon a préféré fêter ses vingt ans dans la retenue. Pas de paillette ni de flonflon, mais toujours cette volonté de s’adapter aux évolutions de l’élevage. En cette édition particulière, bénévoles et participants ont pu profiter de la générosité des partenaires de l’évènement : signalétiques d’élevage fournies par le Conseil départemental ; plaques de section offertes par le Crédit Agricole ; gilets fournis aux bénévoles par la communauté de communes Entre Arroux, Loire et Somme. Sans oublier les casse-croûtes et autres apéritifs offerts par Agrisudest, Elvanovia, Groupama, faisait valoir Didier Pierre.

Extrait du palmarès

Adultes mâles

Grand prix d’honneur et prix d’honneur sénior : Impoli, co-propriété Gaec Vannier, La Chapelle-au-Mans – EARL Gozard (03).

Prix d’honneur junior : Mirador, Gaec de Maublanc, Chalmoux.

1er prix de famille par le père : EARL Gaudet Fabien, Marly-sur-Arroux.

Adultes femelles

Grand prix d’honneur et prix d’honneur sénior : Jupette, Gaec de Maublanc, Chalmoux.

Prix d’honneur junior : Mélodie, Richard Ciron, Chassy.

Prix de synthèse : Juline, Gaec de Maublanc, Chalmoux.

1er prix d’ensemble : Gaec du Grand Monetois, Ecuisses.

1er prix d’élevage : Gaec du Grand Monetois, Ecuisses.

Veaux mâles

1er prix d’honneur Omalet, Gaec Langillier Jean-Marc et fils, Saint-Bérain-sous-Sanvignes ; 2ème prix d’honneur Œillet, Paul Czerewko, Etang-sur-Arroux ; 3ème prix d’honneur Ohmonbeau, Gaec Berland Luc et Denis, Viry.

Prix de synthèse : Numberone, Gaec Morin, Saint-Aubin-en-Charollais.

Super prix d’ensemble et 1er prix d’ensemble grands effectifs : Gaec Lacour, Saint-Vincent-des-Prés.

1er prix d’ensemble petits effectifs : Gaec Vannier, La Chapelle-au-Mans.

Prix de l’Ajec : Offenbach, Didier Métrop, Grandvaux.

Trophée qualités bouchères : 1er Odassieux, Gaec Maréchal, Toulon-sur-Arroux ; 2ème Oncle Bens, Gaec Delorme Annick et Bruno, Lournand.

Veaux femelles

1er prix d’honneur Olastar, Gaec de Maublanc, Chalmoux ; 2ème prix d’honneur Orientale, Gaec Poupon (58).

1er prix d’ensemble : Gaec Gueresse, Vitry-sur-Loire.

1er prix d’ensemble automne : Gaec de Nolat, Neuvy-Grandchamp.

Challenge génomorphologique

Veaux mâles : Ourasi, Gaec Maréchal, Toulon-sur-Arroux.

Veaux femelles : Ollie, Gaec de Nolat, Neuvy-Grandchamp.

Femelles adultes : Laïka, Didier Métrop, Grandvaux.

Challenge sans corne

Veaux mâles : Orelsan, Gaec du Grand Monetois, Ecuisses.

Veaux femelles : Occitanie, Didier Métrop, Grandvaux.

Prix d’honneur animaux de viande

Bœuf : Bernard Labopin, Chassy.

Génisses culardes : Frédéric Morin, Saint-Vincent-Bragny.

Génisses : Gaec Labopin, Marly-sur-Arroux.

Vaches : Gaec Labopin, Marly-sur-Arroux.

 

Services

Recevoir la newsletter