Viticulture Economie

De belles performances pour les vins de Bourgogne en Asie du Sud-Est

A l’heure d’analyser les premiers mois de commercialisation à l’export des vins de Bourgogne en 2018, l’Asie du Sud-Est continue de performer et s’avère un continent plein de promesses.

Sur les huit premiers mois de 2018, le chiffre d’affaires global des vins de Bourgogne réalisé sur les trois principaux marchés asiatiques (Japon, Chine et Hong Kong) continue de progresser (+11 %) pour un volume exporté de 6,9 millions bouteilles (+ 2,8 %).

Le Japon, troisième marché en volume et valeur (sur les huit premiers mois de 2018) représente 12 % du chiffre d’affaires pour 10 % des volumes de vins de Bourgogne exportés. Sur les huit premiers mois de 2018, il y a une légère croissance de 1,5 % en volume malgré un environnement d’importations japonaises de vins mondiaux en baisse de 4 %. Les appellations régionales bourgogne tiennent une place importante sur ce marché. Pour la période, ces appellations représentent 46 % des exportations en volume, avec une double progression de 9,5 % en volume et 21,7 % en chiffre d’affaires. L’appellation régionale mâcon en rouge atteint un nouveau record en volume, passant de moins de 40.000 bouteilles pour les huit premiers mois 2017 à presque 200.000 sur la  même période de 2018. Son chiffre d’affaires, également en hausse, atteint 1,8 million d’euros sur la période. « Il s’agit d’un marché plutôt stable et connaisseur » précise Frédéric Drouhin, président de la FNEB.

Les belles promesses de Hong-Kong

La Chine, dixième marché en volume et en valeur (sur les huit premiers mois de 2018), représente pour sa part 3 % du chiffre d’affaires pour 2 % des volumes de vins de Bourgogne exportés. Après un record en volume sur les huit premiers mois de 2017, la Chine réduit un peu ses importations de vins de Bourgogne en 2018 (-1,4 %). Elle poursuit en revanche sa croissance en chiffre d’affaires, à + 12,7 % par rapport aux huit premiers mois de 2017. A l’inverse des vins rouges (-9,2 % par rapport aux huit premiers mois de 2017), les vins blancs de Bourgogne continuent de croître en volume (+ 21,4 %). Les deux couleurs progressent néanmoins en chiffre d’affaires : + 7,5 % pour les vins rouges et + 28,6 % pour les vins blancs. Les vins blancs ont de plus en plus le vent en poupe, notamment grâce au développement économique des villes côtières. Ce sont les appellations régionales bourgogne en blanc (+ 4,9 % en volume pour 45 % de vins blancs exportés) et les vins du Chablisien (+ 14,3 % en volume pour 22 % de vins blancs exportés) qui contribuent le plus à cette croissance. La très belle croissance des appellations villages et premiers crus des Côtes de Beaune et de Nuits rouges (+23,7 % en volume et + 27,3 % en valeur par rapport aux huit premiers mois de 2017) ne permettent pas de compenser la chute en volume des vins rouges. « Ce marché est en croissance régulière. C’est un marché qui blanchit » souligne Frédéric Drouhin.

Pour sa part, Hong-Kong, treizième marché en volume et quatrième marché en valeur (sur les huit premiers mois de 2018) soit 6% du chiffre d’affaires pour 2 % des volumes de vins de Bourgogne exportés, confirme sa croissance en chiffre d’affaires avec un remarquable + 34 %. Les vins rouges profitent le plus de la croissance économique de ce pays en 2018 avec une belle évolution en volume (+28,3 % par rapport aux huit premiers mois de 2017). Les AOC des Côtes de Beaune et de Nuits poursuivent leur croissance en volume à un rythme élevé (+44,4 %). Les appellations régionales mâcon en blanc progressent toujours très bien en volume (+60 %) et en valeur (+15,3 %). Toutes couleurs confondues, les appellations régionales bourgogne gagnent 41 % en chiffre d’affaires (11,3 millions d’euros).

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter