Actualité Elevage Pratique Bovin Allaitant Lait Ovin Caprin

Il apparait de plus qu'il faudra, pour le monde de l'élevage, vivre avec la FCO, ou plutôt les FCO...

Le 14 décembre, les mouvements d’animaux de la zone réglementée vers la zone indemne française ont enfin été autorisés. Sous conditions certes. La période d’inactivité vectorielle a été déclarée sur l’ensemble de la zone réglementée depuis le 15/12/2017. Mais déjà, ce 21 décembre, les choses étaient susceptibles d’évoluer… Le point avec le GDS 71.

Le conseil national d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale (Cnopsav) du 14 décembre a étendu es périmètres interdits (PI) autour des foyers confirmés de Haute-Savoie et de l’Ain (Chézery-Forins). Les zones de protection (ZP) et zones de surveillance (ZS) ont alors été maintenues en l'état.

Reste qu’une nouvelle réunion du Cnopsav avait lieu hier, le 21 décembre, sans que nous puissions (au moment où nous bouclons, mercredi 20 décembre) savoir ce qu’il allait advenir de l’évolution de ce zonage…

Trente-et-un foyers de FCO sérotype 4 avaient été déclarés (dont neuf sur des petits ruminants), dont un en Haute-Saône (lien épidémiologique qui génère un périmètre de 2 km pour investiguer les cheptels voisins) et un autre dans l’Ain (ce foyer était déjà situé dans le PI). Par ailleurs, cinq  suspicions étaient encore en cours (71, 01, 38, 49 et 73).

Possible sortie vers la zone indemne !

La période d’inactivité vectorielle a été déclarée depuis le 15 décembre pour toute la zone réglementée. Dès lors, les conditions de mouvement sont les suivantes sur le territoire national :

⇒ Depuis la zone de surveillance :

-       Sortie vers la zone indemne : tout ruminant (bovins, ovins, caprins) : désinsectisation pendant au moins 14 jours et PCR avec résultat négatif réalisée moins de 7 jours avant le départ.

-       Mouvement dans la zone réglementée : pas de conditions particulières.

Quelle que soit la période d’activité vectorielle, les conditions de mouvement sont les suivantes pour les zones de protection et le périmètre interdit :

⇒ Depuis la zone de protection :

-       animaux vaccinés : trois semaines après la deuxième injection de primo-vaccination sous réserve que le troupeau d'origine soit vacciné ;

-       pour les jeunes de moins de 70 jours (donc non vaccinables) : pas de modification des conditions actuelles, à savoir double PCR (instruction 2017/989 du 13/12/2017). La délivrance des laissez-passer peut être remplacée par toute autre méthode permettant de garantir la traçabilité des animaux avec information de la DDPP de destination de l'arrivée de ces animaux.

⇒ Depuis le périmètre interdit :

-       animaux vaccinés : PCR négative réalisée moins de 7 jours avant le départ et plus de trois semaines après la deuxième injection de primo vaccination et sous réserve que le troupeau d'origine soit vacciné ;

-       pour les jeunes de moins de 70 jours : pas de modification des conditions actuelles, à savoir double PCR et troupeau d'origine vacciné (instruction 2017/989 du 13/12/2017). Comme pour la ZP, la délivrance des laissez-passer peut être remplacée par tout autre méthode permettant de garantir la traçabilité des animaux et avec information de la DDPP de destination de l'arrivée de ces animaux.

S'agissant des coûts d'analyse, la possibilité de prise en charge fait actuellement l'objet d'une analyse par la DGAL.

 

En résumé :

A retenir pour la sortie de la zone de surveillance

Sortie de la zone indemne : désinsectisation 14 jours avant départ et PCR négative de moins de 7 jours avant départ

Sortie vers zones réglementée (ZS/ZP/PI) : pas de conditions particulières.

Disponibilité des doses de vaccins

⇒ Pour la FCO sérotype 4 :

Pas de vaccination possible vis-à-vis du sérotype 4 pour notre zone de surveillance hormis demande de dérogation pour des ventes de reproducteurs en Union européenne. Cette demande est à effectuer à la DDPP 71.

⇒ Pour la FCO sérotype 8 :

Le stock de vaccins sérotype 8 disponible est important ; les doses sont à mises à disposition gratuitement par l’Etat jusqu’à épuisement des stocks.

Les attentes de la profession

En prévision de la réunion du Cnopsav de ce jeudi, la préfecture de Saône-et-Loire organisait un comité de pilotage FCO le 19 décembre.

L’occasion pour la profession de définir ses priorités :

-       obtenir des doses de vaccination pour les ovins et caprins, mais aussi pour les animaux reproducteurs destinés à la zone indemne. Dans un premier temps, 10.000 à 12.000 doses sont ainsi demandées pour la Saône-et-Loire, mais près de 35.000 à terme.

-       Obtenir que le coût de la PCR simple soit pris en charge par l’Etat.

A l’ordre du jour de ce Cnopsav, une réflexion de fond sur la stratégie jusqu’alors engagée et donc sur les zonages. Les éleveurs de Saône-et-Loire réclamant à ce sujet une zone saisonnièrement indemne de FCO 4.

Mouvement à destination de l’Union européenne

Italie

L’Italie a étendu sa zone réglementée sérotype 4 (voir carte n°2). La quasi-totalité du pays est en zone réglementée : il n’y a pas de conditions de vaccination ni d’analyses vis-à-vis de la FCO stéréotype 4 pour les bovins acheminées vers la zone réglementée italienne.

Attention : ne pas oublier de vacciner les animaux contre le sérotype 8 (pour un départ 10 jours après la 2e injection) !

A retenir pour l’Italie

Pas de conditions particulières pour le sérotype 4 pour la zone réglementée, mais vaccination contre le sérotype 8 toujours obligatoire.

 

⇒ Espagne

Désinsectisation 14 jours et PCR négative (valable pour les deux sérotypes 4 et 8), qui impose que le dépistage soit réalisé avant la sortie de la Zone réglementée. Les animaux doivent être expédiés dès que les résultats favorables de la PCR sont connus et au maximum 7 jours après la date de prélèvement.

La PCR est nécessaire dans tous les cas y compris pour les bovins vaccinés contre le sérotype 8 depuis plus de 60 jours.

A retenir pour l’Espagne

Désinsectisation 14 jours avant départ et PCR négative de moins de 7 jours avant départ.

Services

Recevoir la newsletter