Actualité Viticulture Région BFC Loisirs Equin Département Divers Ruralité

Les Vignerons des Terres secrètes font un premier don aux Ecuries de Chaumont

Le 18 décembre à Prissé, les Vignerons des Terres Secrètes avaient le plaisir de remettre la somme de 3.850 € aux Ecuries de Chaumont à Saint-Bonnet-de-Joux. Une belle histoire qui a débuté à Euroforest.

« C’est une histoire simple, faite de relations humaines » nouées lors du dernier Euroforest, débutait Michel Barraud, président du conseil d’administration de la cave. Une histoire qui résonne avec les valeurs de « notre fruitière », glissait-il en direction de la franc-comtoise, Marie-Guite Dufay, présidente de Région, qui elle aussi partage le respect de l’environnement, des démarches sociales et sociétales. Les Vignerons des Terres secrètes sont d’ailleurs labélisés Vignerons en développement durable (VDD) depuis 2013 qui repose sur « ces trois piliers » « indissociables de l’économie ». D’ailleurs, en 2013 déjà, la cave s’était investie pour le patrimoine en participant à la rénovation de l’église de Milly-Lamartine. « Le plus simple était pour nous de faire une cuvée et de remettre une partie des bénéfices à l’association », expliquait Robert Perrin, le vice-président des Terres Secrètes et vigneron de cette commune Mâconnaise.
Là en 2018, à l’heure du salon international Euroforest à Saint-Bonnet-de-Joux dont la cave est un partenaire majeur, c’est Richard Lachèze - directeur de la CFBL (coopérative forestière Bourgogne Limousin) – qui leur présente Madame de Laguiche, dont la famille est propriétaire depuis le XVe siècle du château et des écuries de Chaumont au beau milieu de la forêt majestueuse. Le lieu « magique et magnifique », comme l’a décrit Marie-Guite Dufay, est alors en rénovation au niveau de ses monumentaux escaliers qui en font toute sa particularité et beauté. Tous partage le « même métier avec la terre ». La cave décide alors de dédié deux cuvées : un saint-véran croix de Montceau et un mâcon-pierreclos qui arboraient (car tout a été vendu) une étiquette en l’honneur de ce lieu, sélectionné aussi par la Fondation du Patrimoine présidé par Stéphane Bern. En ce 18 décembre, l’heure était donc venu de reverser les 3.850 € collectés, somme doublée par la Fondation. « Merci pour votre aide spontanée », adressait plus largement Madame de La Guiche a de nombreux bénévoles et amis œuvrant à ses côtés pour rénover les Ecuries de Chaumont. Des dons sont toujours possibles en ligne sur le web pour l’association. Dons qui viennent compléter les financements publics de la Région et de l’Etat. Des efforts qui ont permis depuis mai à cette écurie de 99 places d’être dorénavant habilité à recevoir du public (ERP). « Nous allons pouvoir l’ouvrir aux visites et en location pour des mariages et fêtes », se réjouissait-elle. Le délégué régional de la Fondation du patrimoine de Bourgogne Franche-Comté, Guy Bédel voyait même plus loin : « Les écuries de Chaumont seront un phare encore plus exceptionnel pour développer l’attractivité lorsque le Charolais sera reconnu au patrimoine de l’Unesco » pour ses bocages notamment. Ce qui finissait bien le lien entre patrimoine, élevage, vigne, forêt, tout comme le futur projet de Parc historique (Eclat) à Tournus, qui mettra « à l’honneur toutes ces richesses », promettait Hervé Reynaud, représentant le Conseil Départemental qui porte ce projet.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter