Département Economie Divers Actualité Loisirs

Une fréquentation toujours aussi importante

Alors que 2017 était le millésime de tous les records, 2018 a confirmé la bonne santé du tourisme dans le département. Des résultats qu’il est possible de faire encore grandement progresser.

Les acteurs du tourisme en Saône et Loire réunis pour une grande photo de famille.

Les sourires étaient de rigueur la semaine passée au moment de présenter, à Chasselas, le bilan de la saison touristique. Président de Destination Saône-et-Loire, Arnaud Durix soulignait d'emblée que « la fréquentation touristique de la saison 2018 est stable par rapport à 2017. Le mois de juillet a été impacté par un effet Coupe du Monde qui s’est ressenti dans l’ensemble du pays. Les touristes français sont restés chez eux jusqu’au jour de la finale, le mois de juillet a alors débuté après le 15 juillet pour les activités touristiques. Le mois d’août a lui été impacté par les très hautes températures de la canicule qui ne sont pas propices aux sorties et aux visites. Les mois de juin et septembre sont de très bons mois… Dans l’ensemble, les journées du patrimoine ont très bien fonctionné. En effet, le mois de septembre a connu une météorologie exceptionnelle jusqu’au dernier week-end avec de très belles journées ensoleillées et aux températures agréables. » Et la météo s'y prête encore...

Communiquer et promouvoir

Pour sa part, Elisabeth Roblot, vice-présidente chargée du tourisme et de l’attractivité du territoire au sein du Conseil Départemental, remarquait qu’il y avait plusieurs raisons à ces bons résultats. A commencer par la communication et la promotion, beaucoup plus importantes, avec l’ambition de faire du département une vraie destination touristique et non plus un simple point de passage. Pour 2019, cette démarche se poursuivra avec, notamment, le projet digital via notamment une application mobile de la Route des vins (lire à ce sujet notre précédente édition). Les axes de développement du tourisme passeront non seulement par l’oenotourisme mais aussi par le vélo.

Côté tourisme équestre, même si aucun chiffre n’est encore disponible, les résultats semblent mitigés. Alors que l’on notera une baisse au niveau des randonnées tant en terme de demande que de durée, les séjours équestres sont, par contre, en hausse. Ceci est notamment dû au retour de la population étrangère, plus particulièrement scandinave, et à la présence accrue de clients parisiens, aidés en cela par la présence sur le territoire de deux gares TGV. A l’avenir, la création de la route D’Artagnan devrait profiter au département qui bénéficie de la présence de deux sites historiques à Champlecy et Sainte-Croix-en-Bresse.

Pour ce qui est des Gîtes de France, on remarquera la présence de 80 nouveaux gîtes et 20 chambres d’hôtes inédites. La chute de juillet a été quelque peu compensée par août et septembre, le chiffre d’affaires baissant toutefois de 2 %. Quant aux touristes étrangers, ils représentent 30 % de la clientèle. Et le tourisme d’affaire demeure important. Enfin, pour ce qui est des Logis de France, qui comptaient 35 établissements en Saône-et-Loire, les chiffres, plutôt bons, sont très hétérogènes d’un site à l’autre avec, par exemple, des chutes du côté de Louhans et Montceau-les-Mines.

Services

Recevoir la newsletter