Equin Actualité

La visite sanitaire aussi pour les équidés

Tout détenteur de trois équidés ou plus, qu’il en soit propriétaire ou non, est désormais soumis à une visite sanitaire obligatoire. Une mesure déjà appliquée aux autres filières d’élevage et qui va donc concerner les équins à partir de septembre prochain.

Un décret de septembre 2018 oblige désormais les détenteurs de minimum trois équidés à une visite sanitaire tous les deux ans.
Cette mesure a concerné progressivement au fil des années les filières bovines, ovines, caprines, avicoles. « Nous avons très peu de données sanitaires sur les équidés, cette visite va permettre d’établir un échange privilégié entre les détenteurs et leur vétérinaire sanitaire », explique ainsi Corinne Millier, technicienne à la Direction départementale de la protection des populations, la DDPP, en charge de la filière équine.
En effet, ce sera autant l’occasion pour le vétérinaire de fournir aux détenteurs des recommandations utiles à la gestion de ces animaux, que le moyen de recueillir des données épidémiologiques.

Gratuite et informative

Jusqu’alors, seuls les centres équestres étaient soumis à un suivi sanitaire. Échappait ainsi à cette obligation tout propriétaire (dont beaucoup de particuliers) ayant trois chevaux ou plus.
« Ces propriétaires ou détenteurs sont peu contrôlés, cette visite aura surtout un rôle informatif auprès d’eux », souligne encore Corinne Millier. Pour autant, gratuite pour le détenteur, la mesure n’est accompagnée d’aucune sanction si l’on s’y soustrait.
Visite vétérinaire prise en charge par l’État, cette dernière aura une thématique nationale (comme pour les autres filières d’élevage). « Pour la première campagne, l’axe choisi a été les moyens de prévention des maladies infectieuses et la vaccination, précise la technicienne de la DDPP. Le vétérinaire devra y consacrer un temps précis et remplir tout un ensemble de documents permettant de récolter des informations ». Ces données statistiques serviront autant à mettre en place des campagnes de sensiblisation et de prévention que de connaître plus précisément le secteur équin en cas de problème ou d’alerte sanitaire.
À partir de septembre prochain, les premières visites vont concerner tous ceux qui ont déjà déclaré un vétérinaire sanitaire. Les autres détenteurs de trois équidés minimum ont jusqu’au mois de décembre pour faire cette déclaration, ils auront ensuite jusqu’en décembre 2020 pour se soumettre à leur première visite sanitaire.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter