Elevage

Alsoni Conseil Elevage cible l’optimisation économique des élevages

C’est à Liernolles dans l’Allier qu’Alsoni Conseil Élevage a fait le point sur ses activités avec ses adhérents et partenaires lors de son assemblée générale ordinaire. L’occasion aussi d’évoquer les points positifs liés à la fusion entamée entre les trois ex-Bovins Croissance, de l’Allier, la Nièvre et la Saône-et-Loire, il y a trois ans.

Profitant de son assemblée générale dans l’Allier, Alsoni et ses partenaires avaient organisé une présentation de matériel de pesée, contention, clôture…sur l’exploitation du Gaec du Roudon.

Alsoni Conseil Élevage comptabilise aujourd’hui 926 adhérents. Une assemblée dans un contexte de l’élevage compliqué et après une année 2018 particulièrement éprouvante. Le cours des vaches a fini à 3,50 € le kilo de carcasse. Un coût trop faible alors que l’Institut de l’Élevage calcule un prix de revient à 4,70 €.

Un contexte difficile pour l’élevage

Deux années de sécheresse consécutives et peu ou pas de repousse d’herbe. À cela s’ajoute un épisode de circulation du virus FCO, avec pour conséquence une augmentation de la mortalité des veaux chez beaucoup d’éleveurs. En conséquence, il y a peu d’espoir de voir la productivité des élevages remonter la pente en 2019.

Des bovins trop maigres, des stocks de fourrage proches de zéro contribuent à un assèchement des trésoreries des exploitations comme le résume Nicolas Bouchard, président d’Alsoni Conseil Élevage : « qu’on se le dise : le mal est profond et les plaies de ses années passées seront longues à cicatriser ».

Technique et génétique au cœur de la profession

Alsoni se dit convaincu et pragmatique pour préparer l’avenir et mise sur la technique et la génétique. Deux facteurs indispensables à l’optimisation économique des élevages. La collecte des données de performances n’est plus envisagée seulement que pour la seule évaluation génétique. Des données qui doivent servir à l’optimisation de la productivité et à l’amélioration des techniques utilisées permettant des gains économiques positifs comme nous l’explique Cyril Collin, directeur d’Alsoni Conseil Élevage : « dans chaque service que nous proposerons demain, nous devrons nous poser la question du rapport entre le coût et la performance de nos bovins. Notre objectif est d’améliorer la qualité de la carte de services mise en place en 2018 ; la formation des agents sera donc soutenue en 2019. Nous souhaitons conserver un service de proximité, répondant au plus près des besoins de nos adhérents ».

Une fusion réussie pour Alsoni

L’année 2018 a été marquée par l’aboutissement, la poursuite du travail suite à la fusion des trois départements pour former Alsoni Conseil Élevage. Nicolas Bouchard complète : « nous avons analysé avec précision les conséquences de l’harmonisation tarifaire et nous sommes parvenus à tirer profit des économies générées par la fusion. Nous avions aussi pour objectif de moderniser les accords sociaux de notre association en portant une attention particulière au maintien de l’efficacité du travail de notre personnel, à ne laisser de côté aucun d’entre eux. La négociation s’est déroulée sereinement, chacun d’entre nous est resté à l’écoute de l’autre partie. Conjointement nous avons trouvé un accord correspondant aux pratiques de notre association ; notamment en termes d’organisation et de temps de travail avec la mise en place du forfait « jour ». Le nouvel accord d’entreprise a pris effet au 1er janvier 2019 ».

Ce travail post fusion étant achevé, le dernier conseil d’administration a fixé un nouveau cap, en émettant le souhait pour les années à venir, que les cotisations à la « déclaration de naissance » ne soient plus la variable d’ajustement de notre budget, tout en rappelant qu’il est indispensable de renforcer le maillage entre les besoins des adhérents, les réponses des agents et la stratégie de l’association.

Evénement, technique et innovation

Il a été décidé de mettre en place une commission « Événement » afin de piloter de manière efficiente toutes les activités de promotion ainsi qu’une commission « Technique et Innovation ».

Les objectifs sont d’améliorer la prospection et la qualité des services et d’en créer de nouveaux répondants toujours aux attentes des adhérents.

Une journée qui s’est poursuivie sur l’exploitation de M. Thomas, au Gaec du Roudon, à Liernolles avec présentation et vente de bascules et contention mobile ainsi que d’aménagements de clôtures. 

Sébastien Joly - L’Allier Agricole

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter