Culture Environnement Actualité

Gel : impact minime sur les grandes cultures

Il est encore « trop tôt pour avoir une vision claire de l’impact de ces épisodes de gel sur les grandes cultures », commente Christine Boully de Bourgogne du Sud. Ainsi, il faut « attendre 10-15 jours pour véritablement se rendre compte ». Mais les incidences semblent a priori minime, « rien à voir avec les vignes ». Cependant, « les températures descendues en dessous - 4 °C sont à craindre, car elles  peuvent avoir un impact partiel ou total sur des céréales dont les épis sont au stade deux nœuds », explique Antoine Villard, conseiller grandes cultures à la Chambre d’Agriculture.
Et toutes les zones du département ne sont pas logées à la même enseigne : « les secteurs qui ont été les plus concernés sont le val de Loire, les fonds de vallées et les zones d’altitude », ainsi le val de Saône et la Bresse devraient avoir été épargnées.
Pour le colza, « visuellement, nous ne constatons pas d’impact, et si jamais il avait un peu souffert, la pluie pourrait venir compenser », détaille encore Antoine Villard. Autres cultures qui semblent ne pas avoir souffert, le tournesol et le maïs, « encore en terre ».
Ce gel aurait donc fait des dégâts localement sur certaines cultures. La "grande attendue" est désormais incontestablement la pluie.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter