Culture Environnement

Bon comme du bon pain… équitable pour la Minoterie Forest

Le moulin de la minoterie Forest tourne depuis 1921. À bientôt 100 ans, cette entreprise familiale reste attachée à son terroir et à ses valeurs. Si 100 % du blé traité est français, il est surtout à 80 % bourguignon. Depuis quelques années déjà, la minoterie Forest s’impliquait plus en avant dans les questions environnementales et sociétales. Pour le faire savoir et l’officialiser, elle a intégré en janvier dernier le label Agri Éthique.

La directrice générale de Minoterie Forest, Karine Forest (à droite), avec un représentant de l'ensemble de la filière Agri-Éthique lors du salon Sirha en janvier à Lyon.

Agri Éthique en France concerne des acteurs des filières blé, œuf, lait et viande porcine. Pour l’instant. Car dans la mouvance des États généraux de l’alimentation (EGAlim), la demande des consommateurs se fait de plus en plus pressante et la volonté des différentes filières agricoles de plus en plus concrète.
Ainsi la minoterie Forest, via la société de négoce Descreaux (Allier) avec laquelle elle travaille depuis plusieurs années, s’est engagée dans ce label en ce début d’année. Dès mars, avril, on devrait pouvoir franchir le seuil des premières boulangeries travaillant avec la minoterie estampillées Agri Éthique.
« Il s’agit là d’une démarche qui implique l’ensemble de la filière, depuis le semencier jusqu’au boulanger, explique Cévrine Estoubé, responsable marketing et communication à la minoterie. C’est à la fois un engagement environnemental calquant les pratiques de l’agriculture raisonnée, notamment sur l’usage des produits phytosanitaires, qu’un engagement social avec la préservation des emplois locaux et une construction des prix permettant à la filière de se développer, qu’un partenariat durable puisque les engagements entre les différentes parties sont pris pour trois ans ».

Un engagement de filière

Ainsi, les clients boulangers de la minoterie et cette dernière s’engagent mutuellement sur des prix et des volumes, en sachant que le client boulanger devra utiliser au minimum 50 % de farine issue du process Agri Éthique. Lui sera mise à disposition toute une série d’éléments visuels pour faire savoir au client final tout ce que cette démarche implique. « C’est un véritable engagement de filière, insiste Cévrine Estoubé, et nous pourrons notamment organiser des animations dans les boulangeries avec un ou plusieurs acteurs concernés pour échanger avec les consommateurs autour de la notion de commerce équitable 100 % origine France ».
Du côté des producteurs de céréales, la SAS Descreaux sera garante du respect du cahier des charges Agri Éthique, « le recours aux produits phytosanitaires sera mesuré, les producteurs auront un suivi rapproché de chaque parcelle. En parallèle, le blé sera payé plus cher, la plus-value devrait être de l’ordre de 30 € la tonne », précise aussi Cévrine Estoubé.
À la minoterie Forest, la démarche Agri Éthique ne concerne actuellement que le blé. Quelques semaines après l’annonce de cet engagement, les premiers retours des clients boulangers font espérer une bonne adhésion de leur part à la démarche. Ce qui pourrait donc n’être qu’un début.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter