Viticulture Economie Marchés Valorisation

Vins mâcon : Mâcon love London

Le 12 juin dernier à Londres, l’Union des producteurs de vins Mâcon (UPVM) et le BIVB - avec des financements de Sopexa également – organisaient un « pop-up event Mâcon + nom de village ». L’objectif étant de rappeler que Royaume-Uni et vins Mâcon sont fait pour travailler ensemble.

Sélectionnée par un sommelier à Mâcon, une sélection de 27 vins Mâcon, pour les 27 noms de communes, en blanc et en rouge, a fait l’objet d’une opération de communication dans un restaurant londonien. Quarante deux prescripteurs professionnels – restaurateurs, importateurs, journalistes, blogueurs… - ont été invités à les déguster l’après-midi. Le soir venu, un diner préparé par l’un des chefs les plus en vue en ce moment à Londres, Avinash Shashidhara, a permis d’associer ses plats – finement épicés à la mode indienne – avec huit vins sous appellation Mâcon. Le tout dans un restaurant "détourné" pour l’occasion pour un « pop-up event », très à la mode. Avant chaque plat, Xavier Rousset, master sommelier français mais résidant à Londres, a su valoriser les vins proposés. Ce qui devrait valoir quelques bons retours médiatiques même si la volonté était de toucher une cible professionnelle. Une « belle opération » en tout cas pour le président de l’UPVM, Jérôme Chevalier qui avait pour vocation de « montrer à Londres et au Royaume-Uni que nous existons toujours et que nous ne souhaitons pas négliger ce marché ». En effet, l’incertitude plane sur ce marché anglais. 25 % des bourgognes blancs de niveau régional exporté là-bas sont des vins Mâcon. Les futures négociations entre l’Europe et l’Angleterre pourraient « remettre des taxes » supplémentaires et compliqués les ventes sur certains circuits de distribution. « Un vin à 7 € départ cave dans le Mâconnais se revend déjà 15-16 £ », met-il en garde en guise de conclusion et d'invitation à suivre l'actualité pour les producteurs vendant sur ce marché.

Services

Recevoir la newsletter