Culture Economie

Une récolte française en blé proche de la moyenne selon le ministère de l’Agriculture

Le service de statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste) a chiffré le 10 juillet la récolte de blé à 36,2Mt, un niveau proche de la moyenne 2012-2016 (+1,5 %).

« Selon les estimations au 1er juillet, la production de blé tendre atteindrait 36,2Mt », indique Agreste, chiffrant dans une note le rendement à 70,4 q/ha. « Le rendement serait proche de la moyenne 2012-2016 (70,9 q/ha) mais inférieur de 5 % à la moyenne olympique 2012-2016 (en excluant le rendement le plus haut, 79,4 en 2015, et le plus faible, 53,7 en 2016). » L’impact de la sécheresse est particulièrement sévère en Lorraine, auquel s’ajoutent des dégâts de gel, entraînant dans les quatre départements un décrochage des rendements de 20 % par rapport 2012-2016. En blé dur, la production atteindrait 2Mt (+11 % par rapport à la moyenne quinquennale). Le rendement, à 53,6 q/ha, augmenterait de 4 % par rapport à 2012-2016 mais reculerait dans certaines régions, comme en Midi-Pyrénées (-9 %). Les surfaces diminueraient de 5 % sur un an après deux fortes hausses consécutives, souligne la note. En protéagineux, la récolte grimperait à 1Mt (+22 %) malgré une érosion des surfaces (-3,8 % sur un an). Agreste réévalue son estimation pour l’orge d’hiver à 9,6Mt, l’abaisse pour le colza à 4,7Mt. L’orge de printemps est annoncée à 2,5Mt (-21 % par rapport à 2012-2016).

Services

Recevoir la newsletter