Actualité Viticulture

Une première cession des "Lundis de l’Ecole des vins de Bourgogne" réussie à Mâcon

Pour la première fois à Mâcon, le 23 avril, la formation "Les lundis de l’Ecole des vins" a pris place à la Maison mâconnaise des vins. Cette formation est offerte par le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) aux professionnels du vin, de l’hôtellerie-restauration ou du tourisme en Bourgogne. Elle donne, à ceux qui débutent dans le milieu du vin, les indispensables clés de compréhension des vins de Bourgogne et de leur dégustation.

Ils étaient une dizaine de participants pour cette première à Mâcon : serveuse ou serveur de restaurant, propriétaires d’hôtel restaurant ou d’auberge, une future négociante en vins, des responsables de cave, des cavistes… Tous ont apprécié la présentation de Renaud Martin, œnologue, lequel intervient depuis maintenant douze ans sur cette formation spécifique qui vise à « répondre aux questions des prescripteurs » avec toujours en ligne de mire la satisfaction finale des dégustateurs quels qu’ils soient.

Après avoir consacré une heure aux bases des vins de Bourgogne (terroirs, climats, travaux de la vigne à la cave, marchés des vins…), le moment tant attendu de la dégustation commentée prenait place pour les deux heures restantes. Au programme, six vins aux styles bien différents : un bourgogne hautes côtes de Nuits blanc 2014 du domaine Thévenot-Le Brun et fils, suivi d'un viré-clessé vieilles vignes 2015 de la maison Meurgey-Croses ; venait ensuite un chablis premier cru Montmains 2014 du domaine Long-Depaquit. Place aux rouges avec un mâcon-Verzé 2015 du domaine de la Jobeline, puis un mercurey Les Closeaux 2014 du domaine de l’Europe, enfin un pernand-vergelesses, premier cru Vergelesses 2015 du domaine Laleure-Piot. Toutes ces cuvées proviennaient de la cave Prestige du BIVB.

Aucun défaut organoleptique à l’horizon avec des vins dégustés en double aveugle ayant obtenu des notes supérieures à 15/20… Chacun des participants cherchait à « mieux ressentir ses sensations » - visuelles, olfactives et gustatives - pour décrire les goûts et les senteurs perçus. Avec plus ou moins de facilité… notamment au moment de mettre des mots dessus. Les conseils de Renaud Martin étaient précieux pour s’orienter. « Fruit ? Agrume ? Citron ?... Animal ? Cuir ?... ».

Une large public potentiel

Cette première cession réussie des "Lundis de l’Ecole des vins de Bourgogne" à Mâcon en appellera certainement d'autres. La fréquence devrait être d’une fois par mois si les inscriptions continuent d’affluer. Tous les professionnels bourguignons de l’hôtellerie et de la restauration peuvent s’y inscrire : serveurs, réceptionnistes, chefs de rang, saisonniers… De même, pour les acteurs du tourisme en Bourgogne : guides touristiques, personnel d’offices de tourisme. Evidemment aussi les domaines, les maisons et les caves soopératives : agents commerciaux, représentants, personnes en charge d’accueillir du public… mais aussi cavistes, restaurateurs, importateurs, grossistes, chefs de rayon…

Autant dire qu’en plus de déguster, il y a aussi possibilité de se constituer un réseau professionnel intéressant en même temps ! La formation est entièrement offerte par le BIVB.

Services

Recevoir la newsletter