Actualité Département Région BFC

Avec 62 %, un vote sans ambiguïté pour la liste JA+FDSEA aux élections chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire

Les élections à la chambre d’agriculture ont connu leur épilogue mercredi 6 février lors du dépouillement des bulletins de vote. Les résultats sont désormais connus pour tous les collèges et donnent une majorité claire aux listes présentées par la FDSEA et les Jeunes agriculteurs de Saône-et-Loire. Le prochain rendez-vous est fixé au 25 février pour la session d’installation de la chambre d’agriculture de Saône-et-Loire.

Les chiffres officiels du scrutin ont été livrés jeudi dernier, après notre bouclage. La liste commune FDSEA+JA de Saône-et-Loire a obtenu une large majorité des votes. Avec 61,96 % des suffrages dans le collèges 1, celui des chefs d’exploitation, le principal puisque 18 membres en seront issus sur les 33 sièges du futur conseil d’administration de la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire. La liste FDSEA+JA remporte donc 15 sièges. La coordination rurale (21,31 %) se maintien à deux sièges et idem, la Confédération paysanne (16,72 %) se garde son seul siège.
Dans le collège des « anciens exploitants », avec 67,26 % des voix en sa faveur, le seul siège revient à la FDSEA, tout comme dans le collège des propriétaires qui au passage, n’a plus qu’un siège disponible au lieu de deux auparavant. Dans le collège des Groupements, il n’y a pas eu de suspens.


Enseignements et prochaines étapes

Principal enseignement de cette élection, avec un taux de participation passant de 45,32 % à 38,5 %, la mobilisation des agriculteurs a, de nouveau, été en retrait par rapport à 2013 et 2007. Maigre consolation, elle reste largement supérieure à celle des élections aux autres chambres consulaires départementales (CCI, CMA) mais exprime aussi une forme de désabusement sur la possibilité de maintenir des services de proximité. Le contexte de crise agricole, notamment dans l’élevage avec la sécheresse 2018, a certainement contribué également à une forme d’abattement. Nouveauté de ce scrutin, le vote électronique a été relativement plébiscité puisque 41% des votants y ont eu recours.
Lors de ce scrutin, se jouaient aussi les élections pour le collège des chefs d’exploitation à la chambre régionale d’agriculture. Trois postes (cinq auparavant) étaient ainsi ouverts, et la liste FDSEA-JA en obtient deux, et la coordination rurale un.
La session d’installation de la chambre d’agriculture de Saône-et-Loire se tiendra le 25 février et sera l’occasion de désigner les membres du bureau, ainsi que le président. A cette occasion, seront également répartis les dossiers et missions qui guideront le travail tout au long de la prochaine mandature.

Le travail commence !

« L’heure n’est pas à la victoire mais bien au travail qui ne fait que commencer ». C’est par ces mots que réagissait Bernard Lacour, le soir du mercredi 6 février, en apprenant les résultats provisoires. Si le président de la FDSEA de Saône-et-Loire remerciait tous ceux qui se sont investis dans ces élections, à commencer « par le réseau » d’agriculteurs et d’agricultrices sur le terrain, ainsi que les collaborateurs du groupe FDSEA, Bernard Lacour est conscient du « devoir aujourd’hui de s’inspirer de ce qu’on a entendu dans les campagnes. Notamment, pour essayer d’être au quotidien dans le travail de proximité pour accompagner au mieux les agriculteurs et faire en sorte de mieux communiquer pour rapprocher », les services de la chambre d’Agriculture avec les agriculteurs mais également avec les autres Organisations professionnelles agricoles. Un devoir d’être aux services de tous les agriculteurs du département qui n’est pas nouveau mais qui sera le véritable marqueur de cette mandature. « La mission est raide car il y a forte une attente » du terrain, ne cachait-il pas, puisque se battant depuis de nombreux mois et même années contre « la crise économique et morale ». Notamment de la filière élevage « inquiète » qui attend notamment des solutions venant de la Ferme de Jalogny ou encore des audits d’exploitations. L’équipe qui se mettra en place sera heureusement un mélange équilibré « d’expériences et de nouveaux avec la même volonté de s’investir » pour l’agriculture et la viticulture du département. « Même dans des filières qui vont bien, il y a des préoccupations et des missions spécifiques (expérimentations…) » pour les services de la chambre d’Agriculture, rappelait-il et mettant l’accent tout particulièrement sur la nécessité de développer les circuits courts notamment. « Y a du boulot, le plus dure reste à venir et surtout merci pour le travail que vous allez faire ! », encourageait-il de plus belle devant les autres membres élus de la liste FDSEA+JA. Le président des JA de Saône-et-Loire, Joffrey Beaudot remerciait également les jeunes agriculteurs qui se sont impliqués sans cacher la responsabilité qui incombe désormais aux élus. « Malgré un taux de participation en baisse, les agriculteurs restent attachés à ce que la chambre soit menée par des agriculteurs plutôt que par l’administration ». Et de donner rendez-vous régulièrement tout au long des six prochaines années du mandat, « pour travailler ensemble et pour avancer les pieds sur terre », qui n’était pas qu’un slogan.

La composition de la nouvelle chambre

Passage en revue de la composition des 33 nouveaux membres élus à la chambre d’agriculture de Saône-et-Loire pour le mandat 2019-2025. Par collège et par ordre alphabétique.
Collège des chefs d’exploitation
Joffrey Beaudot
Christelle Bonnot
Willy Bouiller
Samuel Chanussot
Laurent Cognard
Stéphane Convert
Christian Decerle*
Anne Gonthier
Cécile Jacob
Luc Jeannin
Claire Juillet-Mailly*
Bernard Lacour
Jean-Jacques Lahaye
Yves Largy
Sandrine Meunier
Céline Poulin
Mikhael Rebaudet
Marc Sangoy*
* élu(e) à la Chambre régionale

Collège des propriétaires
Robert Martin

Collège des salariés (3a et 3b)
Marie-Christine Chemarin
Etienne Clet
Aline Corneloup
Fabrice Cros
Cyril Debourg
Sylvain Pasquet

Collège des anciens exploitants
Jean-Pierre Colas

Collège des Groupements
Frédéric Borne
David Cornier
Pascal Gaguin
Gilles Mazille
Jean-Louis Moratin
Corine Schneider
Régis Têtu

Collèges salariés

Dans les collèges salariés (3a et 3b), c’est à dire celui des salariés de la production d’une part, et celui des salariés des organisations agricoles d’autre part, la CFDT gagne les deux scrutins (30,87 % et 38,07% respectivement) et deux sièges. Dans le collège 3a, la CGT (26,91%) en emporte un mais aucun pour la CFE-CGC (23,75%), ni FO (18,47%) en raison des règles électorales. Idem pour le collège des salariés d’organismes agricoles, la CFDT obtient deux sièges donc, devant le CFE-CGC (26,37%, 1 siège) mais aucun strapontin pour la CGT (18,25%) ni FO (17,32%).

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter