Viticulture Actualité

Les élèves du lycée de Fontaines à la découverte de la viticulture du Sud de la France

Les étudiants de BTS ACSE 2ème année du Lycée agricole de Fontaines ont visité une exploitation viticole située à Aigues-Mortes. Le domaine du Petit Chaumont est en agriculture biologique et classé en IGP (Indication géographique protégée) « Vin  Des Sables ». Le domaine de 125 hectares appartient à deux sœurs passionnées, associées en GAEC. Le but de cette visite était de comprendre et découvrir un domaine viticole du Sud.

Les rangs de vigne de l’exploitation s’étendent sur un kilomètre. Dans la région, certains rangs peuvent atteindre quatre kilomètres.

La conduite de ce vignoble est complètement différente de celle que l’on peut observer en Bourgogne, d’une part car les sols sont très sablonneux et d’autre part car l’eau salée remonte par les nappes. Les exploitantes ont alors installé un goutte à goutte en été pour limiter l’infiltration de l’eau salée qui remonte et provoque des problèmes sur les vignes. La fertilisation du sol est réalisée avec du marc. La densité de plantation s’élève à environ 3.500 pieds de vigne à l’hectare, peu pas rapport au vignoble bourguignon (environ 10.000 pieds/hectare). L’équipe du domaine va également pratiquer le griffonnage afin de limiter l’évaporation de l’eau et l’expansion des adventices. Mais durant l’hiver les viticultrices préfèrent garder de l’herbe dans les vignes afin que le sable ne s’envole pas. Pour effectuer le travail dans le vignoble, un chef de culture, trois tractoristes et deux ouvriers sont embauchés à l’année, dix à douze saisonniers sont employés pour les travaux de taille et d’attache de la vigne. Les vendanges sont réalisées à la machine, en raison de la grande surface de la propriété et de la longueur des rangs d’un kilomètre. Les parcelles du domaine sont toutes regroupées autour des bâtiments. Une limite de rendement pour l’IGP « Vin des Sables » est instaurée, elle est de 85 hectolitres à l’hectare. De nombreux cépages sont utilisés sur le Domaine : Merlot, Cabernet, Cinsault, Carignan… Enfin, des dégâts dans les vignes sont constatés, ce sont des lapins qui rongent les pieds de vignes et notamment les jeunes plants.

Une commercialisation en progression

La transformation du raisin est effectuée au domaine dans la cuverie rénovée il y a deux ans. La commercialisation se fait de la manière suivante : un tiers de la production est mise en bouteille et les deux tiers restant partent à la coopérative de producteurs indépendants qui compte 400 hectares. Deux types de vins sont produits sur l’exploitation : le gris de gris qui est un mélange de trois cépages : le Grenache, le Carignan et le Cinsault, c’est le rosé « phare » du Gaec et l’on retrouve le gris qui est un mélange de tous les cépages présents sur l’exploitation. Les vins sont donc produits et élevés sur ce cordon littoral qui longe le golfe du Lion. Les sables siliceux et calcaires qui composent le sol et le micro-climat marin constituent un milieu naturel, unique en France, favorable à la production de vins de grande qualité d'expression maritime aux arômes fruités. Il n’y a aucun problème pour la commercialisation, le « Vin des Sables » se vend très bien dans l’Europe entière. L’IGP créée en 2009 compte dix indépendants et la coopérative regroupe cinquante producteurs. Le prix des vins est en légère augmentation, néanmoins cette hausse n’a aucun impact sur la vente.


Justine Millot et Arnaud Baudot, étudiants de BTS Acse 2

Services

Recevoir la newsletter