Viticulture Loisirs

L'art de Michel Moreau de marier vin, gastronomie et humour

Sortant volontiers des sentiers battus et personnage haut en couleur, Michel Moreau est un viticulteur qui aime autant jouer avec les verres que les vers, mettant à mal les maux avec ses bons mots.

Michel Moreau aime jouer avec les mots.

Depuis toujours, il ne fait rien comme les autres. Tout, de son parcours, de sa personnalité, de sa manière de penser le monde tend à faire de Michel Moreau un personnage à part dont on aime autant boire le vin que les paroles. Ce natif du Maroc, passé par une école de commerce et l’Angleterre, s’est formé à la viticulture du côté de Davayé. Après être passé par une célèbre maison de vin, il a repris dans les années 90 l’exploitation paternelle à Givry. Loin de suivre les schémas habituels de la commercialisation, il n’hésite pas à prendre son bâton de pèlerin et à sillonner les routes de Haute-Savoie pour vendre sa production. Avec un succès certain, sa gouaille séduisant sans aucun doute les clients autant que son vin.

Le vin au pied de la lettre

Constatant et regrettant que « aujourd’hui, tout le monde est connecté mais plus personne ne parle à son voisin », Michel Moreau a eu l’idée de mêler gastronomie et humour lors d’un repas humoristique. Le concept est simple. Autour d’un repas composé de quatre plats, Michel Moreau propose de déguster cinq vins : deux blancs pour l’apéritif et l’entrée, trois rouges pour le plat principal, le fromage et le dessert. En l’occurrence un Pouilly Vinzelles, un Montagny premier cru, un Givry, un Mercurey premier cru et un Chassagne. La particularité dudit repas réside en l’intervention de Michel Moreau entre chaque plat. L’occasion, pour lui, de délecter son auditoire de quelques savoureuses histoires dont il a le secret avec une vraie gouaille et une bonne humeur communicative. Testée en Haute-Savoie avec sa clientèle viticole, son idée s’est rapidement transformée en un franc succès au point d’avoir déjà rassemblé plus de 3.000 personnes lors de la quarantaine de repas déjà organisés. Une vraie satisfaction pour ce viticulteur lettré qui souhaite « être un catalyseur pour permettre aux gens de faire le lien, de se rencontrer, d’échanger. » Maniant aussi bien le sécateur que le stylo, Michel Moreau va continuer, via ces repas, à se livrer à travers des textes parfois coquins, souvent touchants et toujours drôles.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter