Elevage Allaitant

Les veaux nouveaux sont rentrés à la station d'évaluation de Jalogny

Lundi 1er octobre c’était la rentrée… pour les veaux de la station d’évaluation de Jalogny. Une rentrée avec d’importantes nouveautés : garanties sanitaires étendues, surveillance de l’activité et de la santé à l’aide de boucles électroniques. Première étape d’une évaluation qui devra les conduire à la vente aux enchères le vendredi 15 février 2019 sous la halle de Charolles.

Photo d'archives

Les 85 veaux issus de 66 élevages arrivés lundi dernier constituent « un lot très homogène d’un très bon niveau », comme s’en félicite Frédéric Borne, président du GIE Synergie Charolais, qui réunit toutes les structures départementales engagées dans la génétique de l’élevage : Chambre d’Agriculture, Alsoni, Charolais Horizon, Feder, Elva Novia, Elvea 71-58, Sociétés d’agriculture de Charolles et d’Autun, Comité de concours agricole Val d’Arroux Gueugnon, Charolais Évaluation, Association des éleveurs d’Entre Saône et Loire et Fédération des comités agricoles.

La sélection se déroule par étapes successives à partir d’une première liste de plus de 500 veaux, et dont la dernière étape était étaient les tournées réalisées par la commission de recrutement dans plus d’une centaine de fermes : « dans ces conditions, le choix est assez facile à faire, grâce à la belle présélection réalisée tant par les éleveurs eux-mêmes que par les techniciens. Les éleveurs présentent des animaux d’excellente qualité. Ils misent sur la vitrine que constitue la vente de la station de Jalogny pour la race Charolaise ». Un travail conduit entre les stations de Créancey et Jalogny qui permet des tournées de sélection en commun, pour réduire les frais. Chaque tournée est composée de deux éleveurs et de deux techniciens, dont un pointeur agréé (de Bovins Croissance).

L’autre fait marquant est la régularité des apporteurs. Si la majorité des animaux proviennent toujours du berceau historique de la race (Saône-et-Loire, Nièvre, Allier, Creuse, Loire, Rhône et Côte-d’Or), on note désormais des apporteurs réguliers dans le Nord Pas-de-Calais, l’Isère, la Somme, la Lozère…

Une réputation de sérieux qui n’est plus à faire

La réputation de la station n’est manifestement plus à faire, elle qui a une « image de professionnalisme tant dans le travail préparatif et de sélection, le suivi des animaux, ou encore la communication, comme en atteste le pourcentage élevé d’animaux vendus en dehors de nos frontières » remarque Frédéric Borne qui complète : « cette année, l’ensemble des animaux entrés ont été génotypés, et nouveauté cette année, testés négatifs vis-à-vis de la besnoitiose ». Les éleveurs qui restent propriétaires de leurs animaux, optent pour le génotypage de leur choix : soit par le HBC, soit par Gènes Diffusion, mais dans les deux cas les données sont ramenées sur la même base, celle qui fait référence : Gembal.

Un sérieux qui se paye : à la vente de février 2018 plus des deux tiers des veaux ont été vendus avec un prix moyen de 3.358 euros et un record à 9.750 euros (taureau acquis par Gènes Diffusion). 22 veaux ont été vendus pour l’exportation avec des destinations maintenant traditionnelles (Irlande, Allemande, Pays d’Europe de l’Est) mais d’autres nouvelles : Maroc !

Michel Dupres - Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire

Les dates à retenir

Lundi 1er octobre 2018 : arrivée des veaux à la station d'évaluation ;
Samedi 8 février 2019 : journée Portes ouvertes de la station d'évaluation à Jalogny ;
Vendredi 15 février 2019 : vente aux enchères des veaux de la station d'évaluation sous la halle de Charolles.

Services

Recevoir la newsletter